Vendredi, 20 Octobre 2017, contenu 41

< suite>>
Le conflit du siècle : Jésus était mort un vendredi ; non, Il était mort un mercredi Suite 1
Chapitre  10 : 1-11


Hypothèse 1 : Jésus était mort un vendredi
L’étude qui suit démontrera les problèmes chronologiques liés à « ce jour ». Voici la grande question qui va bouleverser tout :  A-t-Il eu l’occasion de célébrer la Pâque de l’Eternel si Sa mort eut lieu un vendredi ?

Un coup d’œil sur l’histoire de la Pâque de l’Eternel :
Dieu ordonna les enfants d’Israël  d’observer, comme une loi perpétuelle, le soir du 14ème jour de ce mois-là (Abib ou Nissan), en Son honneur car Il les a fait sortir du pays de servitude de Pharaon d’Egypte cette nuit-là. Le repas de ce soir-là était composé d’un agneau sans défaut d’une année car il constituait la Pâque, des pains sans levain et des herbes amères.

La Pâque à l’ère chrétienne.
Les quatre Evangiles parlent de la préparation de la Pâque de l’Eternel.

·         L’Evangile de Luc
La dernière Pâque célébrée par Jésus avec les 12 apôtres est décrite dans Luc 22 :1-30.

1er problème chronologique :
Si Jésus était mort un vendredi comment  pourrait-on saisir le verset 7 énonçant : « le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque, arriva (…) » ? Jésus étant la Pâque à immoler, Il le savait. Jean 12 :27. Cet événement s’est déroulé avant vendredi. Qui  aurait été alors cet agneau immolé ce vendredi-là,  Jean 1 : 29 notifiant Jésus Christ comme  étant « l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » ? 

·         L’Evangile de Jean
Son rapport sur la dernière Pâque célébrée par Jésus  est plus détaillé.
- Les chapitres 13 à 17 décrivent comment  et combien Jésus entretient Ses relations avec Ses disciples : Il leur montrait la plus belle leçon d’humilité en leur lavant les pieds ; Il leur parlait  de l’Esprit Consolateur  qu’Il leur enverrait s’Il devait les quitter ; Il leur parlait de leur amour mutuel et les préparait aux  persécutions et  tribulations qui devraient arriver et qu’ils devraient éprouver.  La prière qu’Il faisait à l’intention de Ses disciples terminait cette suite de discussions attentives avant Sa mort. En supposant que tout ceci avait lieu «  un jeudi saint » (comme la plupart des chrétiens  le désignent), et que dans ce cas Sa mort eut bien lieu le lendemain, que dit le chapitre suivant ? Ne décrit-il pas d’autres faits qui mériteraient notre meilleure attention?
- Le chapitre 18 décrit les  circonstances au cours desquelles Jésus fut trahi, jugé par le Sanhédrin,  traîné devant le gouverneur Pilate, et devant qui il rendit témoignage en se déclarant « Roi ». En poursuivant le déroulement de ces faits, l’on conclurait que ce procès avait lieu le vendredi matin, ce qui entraînait  Sa mort  à la fin de la journée.
-Le chapitre 19 : il est écrit ceci selon le verset 31  : « (…) dans la crainte que le corps ne reste sur le bois pendant le Sabbat, car c’était la préparation, et ce jour de Sabbat était un grand jour (…) ». Ce sentiment ne sous-entend-t-il pas en effet que Jésus était bel et bien mort un vendredi ? C’est le verset rendant le verdict et confirmant Sa mort un vendredi. Cette approche semble plutôt fondée pour ceux qui croient en Sa mort un vendredi.

2ème problème chronologique :
Selon le verset 28 du chapitre 18, Jésus  était encore en vie. Comment pourrait-on saisir la phrase disant « Ils conduisirent Jésus de chez Caïphe au prétoire : c’était le matin. Ils n’entrèrent point eux-mêmes dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque ».

La question qui peut être posée serait la suivante: existe-t-il deux Pâques, et à laquelle  Pilate se référait-t-il en disant : « mais comme c’est parmi vous une coutume que je vous relâche quelqu’un à la fête de Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ?
S’il arrive que la question sur la Pâque vous a mis quelque part en doute, car vous êtes parmi les croyants « au vendredi », une autre qui vous paraîtrait encore si controversée doit encore être examinée car il constitue le signe indiscutable du Messie : « Etait-il resté enseveli 3 jours et 3 nuits au sein de la terre, selon la prophétie de Daniel, si Sa mort eut lieu un vendredi». ?

Notre prochain enseignement vous fournira les éléments de réponse, et  la Parole de Dieu  en fera foi. Restez connectés !



< suite>>