Mardi, 27 Juin 2017, contenu 54

< suite>>
Les différentes mesures du temple. Suite 7
Chapitre  11 :1,2


Ses blasphèmes
Selon Apocalypse 13 :5 « Il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes ». Selon les pharisiens de Son époque, Jésus Christ a été jugé comme un homme proférant des blasphèmes lorsqu’ Il pardonna les pêchés du paralytique. Ils pensaient que Jésus Christ se prétendait d’être l’Egal de Dieu, Qui selon eux est le Seul possédant  ce pouvoir. Matthieu 9 :  2-6; Luc 5 : 17-25. Ainsi, quiconque clamant ce pouvoir de pardonner les péchés profère des blasphèmes. Mais nous savons que Jésus Christ avait reçu cette autorité de Son Père.  Que dirons-nous alors de la confesse pratiquée et enseignée  au sein de l’église catholique?
En général, ce sont les prêtres, qui ont reçu l’autorité de l’évêque,  assument cette fonction. Selon le catéchisme, la confesse est l’acte de s’humilier (s’agenouiller) devant le prêtre pour demander grâce, en reconnaissant la faute commise. Dans le cas contraire, les fautes graves non confessées sont considérées comme sacrilège.
A titre d’information, l’empereur germanique Henri IX devait s’humilier devant le pape Grégoire VII (le pape a également le pouvoir de destituer un empereur), pour reconnaître sa faute grave  d’avoir voulu surpassé l’autorité du pontife dans le domaine spirituel.
En effet, selon le canon romain catholique, le pape n’est pas seulement un simple citoyen mais un dieu infaillible présent sur la terre.

Son rejet de la Vérité

l’établissement de l’unité ne se réaliserait que par la reconnaissance mutuelle et internationale d’un chef suprême.

Sa prospérité  et la réussite dans ses entreprises

Selon Daniel  8 :12 « la bête jet par  terre la vérité et réussit ses entreprises »
Cette prophétie a été réalisée dans l’histoire de l’église catholique. Durant la période de la Réforme, de nouvelles doctrines (celles de Luther et Calvin par exemple) constituent la preuve que l’enseignement de l’église catholique (l’indulgence et le culte des statues ne figuraient par exemple pas dans la Bible) a été protesté car  elle « jeta la vérité» biblique.
De nos jours, le défi de l’œcuménisme est d’unifier les différents enseignements des églises. Cependant,
Rappelons que ce point a été développé dans notre étude « l’église de Thyatire et ses points forts » du  22 mars 2004. Par ailleurs, la prospérité est telle que  la richesse  et les avoirs de l’église catholique (propriétés mobiliers et immobilières, des centres de santé, des hôpitaux, écoles, université, etc) sont reconnus mondialement.

En ce qui concerne sa
réussite, voici quelques exemples  de ce que les  papes ont entrepris:
·         Le pape Pie XI (1929-1939) a mis en place les dispositifs législatifs et judiciaires de l’Etat du Vatican.
·         Le pape Pie XII (1939-1958) a mené  de bonnes œuvres concernant la justice sociale et a axé ses efforts sur la sanctification du dimanche.
·         Le pape Jean XXIII (1958-1963), initiateur du Concile Vatican II, a validé la signature  du pape sous le titre vicarius filii dei. Homme de dialogue, il est très connu par ses efforts de vouloir développer   des relations avec les protestants (voir le Time Magazine du 11/10/62)
·         Le pape Paul VI (1963-1978) a poursuivi la politique d’ouverture de ses prédécesseurs et a amplifié la présence  du  saint-siège en ex-URSS et aux Etats-Unis.
·         Le pape Jean Paul II (1978-2004), selon un journaliste brésilien en 1981, est appelé « le messie », le « doux christ descendu sur la terre, le roi des rois ». Certains Américains prétendaient dire qu’ils ressentaient la présence de dieu lors  de la visite du pape aux USA le  8 octobre 1979.

Ainsi, selon ces dernières études, en relation avec la mesure du temple, nous avons pu rassembler et révéler tous les éléments caractéristiques de la petite corne (Daniel 7 et 8) ou la 1ère bête de l’Apocalypse 13 qui se cache sous le chiffre  666, et dont l’acquisition de la marque empêchera l’inscription du nom dans le Livre de vie.   Nos études confirment bien la localisation de cette bête au Vatican, à Rome.

La suite du chapitre 11 de l’Apocalypse  sera l’objet de notre prochain enseignement



< suite>>