Dimanche, 25 Juin 2017, contenu 61

< suite>>
L’Agneau et les 144 000 sur le Mont Sion. La moisson et la vendange de la terre: le dernier jugement
Chapitre 14


Ce chapitre nous révèle le triomphe royal de l’Agneau, en l’occurrence Jésus Christ, dont les thèmes principaux à traiter sont les suivants:

1/ Versets 1-5             L’Agneau et les 144 000
2/ Versets 6-11           La proclamation des trois anges
3/ Versets 13-20         La moisson et la vendange de la terre: le dernier jugement

Il est à noter que ce triomphe suprême de l’Agneau a été déjà prophétisé par Daniel selon le chapitre 7 : 13-14, 26-27.

Le verset 12 est un verset à part qui reflète les caractères des saints de la tribulation. La persévérance, la patience et l’endurance dans l’épreuve et dans la souffrance caractérisent l’obéissance aux commandements de l’Eternel, Lui exprimant non seulement l’Amour et la fidélité envers Lui [Mathieu 22 : 37-40] mais aussi la suprême confidence en notre Sauveur, Son Fils Jésus Christ [Philippiens 2 : 9].

A - L’Agneau et les 144.000

Qui sont-ils ? C’est un chiffre qui sert à représenter de façon symbolique [notons à cet égard que les tribus d’Ephraïm et de Dan n’ont pas été citées, mais par contre Lévi et Joseph ont été cités comme tribus pour compléter le nombre de 12] les tribus d’Israël.
Selon le chapitre 7, ils ont été marqués du Nom de Dieu sur leur front pour être protégés sur la terre avant que la grande tribulation n’ait lieu. Selon le chapitre 14, ils ont été aussi marqués du Nom de l’Agneau sur leur front [donc ils ont reçu deux marques], et ceci avant que la grande tribulation ne prenne fin. Sont-ils ceux des tribus d’Israël qui auraient reconnu Jésus Christ comme le Messie ? [il est écrit dans le chapitre 11 :25 des Romains qu’une partie des Israélites serait endurcie jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée]. Comment se caractérisent ces prémices de Dieu et de l’Agneau ?

-Ils sont purs et  n’ont pas été souillés  par les pratiques religieuses babyloniennes  chapitres 2 : 20 ; 17 :1). En d’autres termes, ils sont ceux qui ont été rachetés de la prostitution de la terre. Ceux qui ont été rachetés pour partager la nature divine, ont échappé à la corruption qui est dans le monde par la convoitise, selon II Pierre 1:4 et ont attaché leur coeur aux choses qui sont dans le ciel et non à celles qui sont sur la terre, selon Colossiens 3: 1-3.

-Ils sont associés à Jésus Christ dans Son administration terrestre. « Ils suivent l’Agneau où qu’Il aille ». Ils sont ceux qui vivent une suprême consécration pour le Royaume de Dieu, selon Luc 14:26; Marc 10:29 (Mais tous ne comprendront pas cette Parole, selon Matthieu 19:12-1). Ils sont les prémices de Dieu et de l’Agneau, un groupe privilégié pour gouverner avec Jésus Christ sur le Mont Sion. Leurs qualités sont celles que l’Agneau Lui-même possède et ce qu’Il exige même d’eux, selon Jean 12:26. L’Agneau étant sans péché, Il a demandé ainsi dans une telle assurance: “Qui de vous Me convaincra de péché”, selon Jean 8:46. Et à propos du prince de ce monde, qu’a-t-Il dit: Jean 14:30. Ils sont donc ceux qui doivent avoir la même perfection que Lui.

-Ils  chantent un cantique nouveau devant le trône, devant les quatre êtres vivants et les vieillards. (chapitre 14 : 3). Deutéronome 31:30 parle du cantique de Moïse qui se réfère à la Loi de Dieu. Ils sont ceux qui s’identifieront par rapport à ce cantique.

-Leur langage est pur et ils ne connaissent pas le mensonge. Ils sont aussi irréprochables. Ils sont l’image de l’Agneau - même, selon I Pierre 2 :22.
Il est à souligner, par ailleurs, que selon les versets 9, 14-17 du chapitre 7, l’apôtre Jean fait mention d’un autre groupe. De qui s’agit-il ? Se réfère-t-on aux mêmes personnes des 144 000 ou s’agit-il d’un autre groupe bien distinct ?
Il se trouve que cette 2ème vision fait plutôt référence aux personnes issues de toute nation, tout peuple, toute tribu et de toute langue. Ils sont ceux qui doivent passer par la grande tribulation, à l’opposé des 144 000 qui en sont protégés. Mais à l’issue de celle-ci, voici comment ils sont caractérisés : ils ont leurs robes lavés du Sang de l’Agneau ; ils adorent Dieu dans Son Temple Saint jour et nuit ; ils sont protégés par le Tabernacle de Dieu, et sont avec l’Agneau sur le Mont Sion [IL est écrit que la Loi sortira du Sion: “Car de Sion sortira la Loi” Esaïe 2:3. Ils seront ceux qui seront marqués par la Loi de Dieu (Jésus Christ étant la Parole vivante de Son Père), c’est-à-dire ceux qui vivront dans la persévérance de la Loi divine.] ; - ils n’auront jamais plus soif ni faim ni connu la souffrance car l’Agneau sera leur Berger.

B - La proclamation des 3 anges
A travers ces messages, le livre de la Révélation de Jésus Christ (Apocalypse) peut se qualifier d’un évangile et ne se limite pas à un livre des visions de Jean. Que proclament donc ces anges ?
- Le 1er ange (versets 6-7) proclame que les hommes doivent adorer le Dieu Créateur en annonçant l’évangile éternel, c’est-à-dire la proclamation de Son Royaume qui doit être prêchée tout au long des siècles. C’est l’évangile annoncé à Abraham selon Galates 3 :8 pour les conduire hors de la Mésopotamie.
-Le   second (verset 8) prédit  la chute de la grande ville de Babylone la grande.
-Le troisième (versets 9-12) décrit de manière précise les tourments qui attendent tous ceux qui adorent la bête.

Pour mieux saisir l’importance de ces messages destinés « aux habitants de la terre »,  le chapitre 13, qui parle du contrôle et du pouvoir de la bête sur eux, vis-à-vis de la puissance du Dieu Créateur serait notre meilleur outil.

1er  message : L’évangile éternel
Selon les versets 2, 4, 7, 8 du chapitre 13, la bête impose  aux habitants de la terre sa qualité de chef suprême d’église incontesté, auquel ils se soumettent et rendent hommage.
En revanche, l’évangile éternel de Dieu, selon le premier message de l’ange (versets 6-7 du chapitre 14), est encore donné aux habitants de la terre comme le moyen d’échapper à cette soumission.

2ème  message : La chute de Babylone.
En  louant la  puissance de la bête : «  …. Qui est semblable à la bête et qui peut combattre contre elle ? ( chapitre 13 :3-4), les habitants de la terre la soutiennent en l’adorant et en sanctifiant le dimanche, nous faisant penser que  Babylone survit toujours. Pourtant sa chute  est inéluctable selon  le chapitre 17  dont les caractères physique et spirituel seront développés plus tard), exécutant ainsi le jugement de Dieu. Ce deuxième message constitue donc un dernier avertissement de ne pas rendre hommage à la bête.
En  louant lapuissance de la bête : «  …. ( chapitre 13 :3-4), les habitants de la terre la soutiennent en l’adorant et en sanctifiant le dimanche, nous faisant penser queBabylone survit toujours. Pourtant sa chuteest inéluctable selonle chapitre 17dont les caractères physique et spirituel seront développés plus tard), exécutant ainsi le jugement de Dieu. Ce deuxième message constitue donc un dernier avertissement de ne pas rendre hommage à la bête. En  louant lapuissance de la bête : «  …. ( chapitre 13 :3-4), les habitants de la terre la soutiennent en l’adorant et en sanctifiant le dimanche, nous faisant penser queBabylone survit toujours. Pourtant sa chuteest inéluctable selonle chapitre 17dont les caractères physique et spirituel seront développés plus tard), exécutant ainsi le jugement de Dieu. Ce deuxième message constitue donc un dernier avertissement de ne pas rendre hommage à la bête.

3ème  message : les choses qui doivent arriver : (a) le jugement de Dieu et (b) la mise à mort  de ceux qui n’adoreraient pas la bête.
Les versets 16 à 18 du chapitre 13 nous avertissent de la menace de mort  de tous ceux qui  refuseraient la marque de la bête.
En revanche le 3ème ange de Dieu annonce clairement quel terrible destin sera réservé aux hommes qui rendent hommage à la bête et à son image  en acceptant de recevoir sa marque : « (.. .) il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de Sa colère. »

C - La moisson et la vendange de la terre: le dernier jugement
Comment la scène du dernier jugement sera-t-elle représentée ?
ê Il se passera sur la terre et dont le Juge principal sera  Celui qui est vu au ciel, assis sur la nuée et semblable au Fils de l’homme.
ê Deux actes de jugement  auront lieu et seront dénommés ainsi : la moisson et la vendange. Que représentent-ils ?

1/ Le jugement de la moisson (versets 14 -16)
Il consiste à rassembler les justes , en quelque sorte l’épouse de l’Agneau ; la moisson étant prête à être rentrée. [Les versets 9-10, 13-17 du chapitre 7 nous décrivent les qualités de ces martyrs/saints de la grande tribulation]. Celui qui conduira le jugement aura une faucille tranchante  dans Sa Main, et l’ange qui est sorti du temple, lancera la faucille sur la terre. Cette vision de Jean se rapproche à l’enseignement de Jésus Christ, selon Matthieu 13 :41: «  Le Fils de l’homme enverra Ses anges  qui arracheront de Son royaume tous les scandales et ceux commettent l’iniquité » (version Segond). Les moissonneurs sont des anges,  mais c’est Lui Qui dirige personnellement ce travail accompli en perfection. C’est un travail qui consiste à séparer les justes des méchants, le bon grain de l’ivraie.

2/ Le jugement de la vendange : (versets 17-20)
La vendange représente le jugement des méchants, et la grande cuve est réservée à ceux qui refuseront de se repentir. La colère de Dieu sera abattue sur la terre et ceux qui n’ont pas produit de fruits doivent subir Son jugement (selon Esaïe 5 : 1-7 ; Matthieu 21 : 33-43). Voici quelques exemples de versets qui décrivent cet acte de jugement montrant la grande colère de Dieu envers eux ; ils seront jetés dans la cuve de la colère : Esaïe 63 : 2-6 ; Lamentations 1 :15 ; Joël 4 : 13 ; Révélation 19 :15.
Cet acte de jugement fera endurer ceux qui resteront rebelles de tourments éternels dans le lac de feu et de soufre.

Si le verset 12 reflète les caractères des saints de la grande tribulation, le verset 13 note le bonheur de ceux qui sont morts dans le Seigneur : « Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ». Après la mort, la certitude d’une vie éternelle est proclamée pour ceux qui sont morts en Christ, c’est à dire ceux qui sont mort dans la foi en Christ 1 Thes 4 : 16-17. Ils seront ceux qui vont connaître la première résurrection pour régner avec Christ.

A l’occasion, il  serait bien de connaître ce que les Ecritures nous disent à propos  de la mort. Existerait-il une communication entre les morts et les vivants ?
Il est écrit selon le livre d’Ecclésiaste 9 : 5 que « les morts ne savent rien et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oublié (…) ils n’auront plus jamais aucune part à tout ce qui se fait sous le soleil ». Ce qui nous fait comprendre que les fantômes n’ont pas de « raison d’être ». C’est satan qui prend « l’image » des morts pour terrifier les vivants.
Interroge les morts est une abomination vis-à-vis de l’Eternel selon Deu. 18 :12-14. Le choix de se repentir est ainsi donné à tout un chacun pour pouvoir hériter du Royaume de Dieu.

Dans le cadre de l’appel du 1er ange à l’adoration de notre Créateur, une des recommandations que les Ecritures sollicitent de la femme est de porter un voile durant tout moment d’adoration ou tout moment d’étude de la Bible, le port d’un voile constituant une marque de respect envers Jéss Christ, le Chef de l’église. Tel sera le thème de notre prochain enseignement
En  louant la puissance de la bête : «  …. ( chapitre 13 :3-4), les habitants de la terre la soutiennent en l’adorant et en sanctifiant le dimanche, nous faisant penser queBabylone survit toujours. Pourtant sa chuteest inéluctable selonle chapitre 17dont les caractères physique et spirituel seront développés plus tard), exécutant ainsi le jugement de Dieu. Ce deuxième message constitue donc un dernier avertissement de ne pas rendre hommage à la bête.



< suite>>