Mardi, 26 Septembre 2017, contenu 62

< suite>>
Craindre, donner Gloire et adorer » notre Créateur, selon 1 Corinthiens 11

Chapitre 14


« Craignez Dieu. et donnez-Lui Gloire car l’heure de Son jugement est venue, et adorez Celui Qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eau » chapitre 14 :7

« Craindre, donner Gloire et adorer », des verbes passifs -actifs propres à notre Créateur, invoquant des comportements soumis à certaines règles de conduite lors du service d’adoration.
L’homme et la femme constituent l’église. L’église met en  pratique la Parole de Dieu en honorant le Chef de l’église, Qui est Jésus Christ (1 Corinthiens 11 :3). L’homme et la femme sont l’un et l’autre concernés par ces règles, mais ne sont pas assujettis aux mêmes règles. L’apôtre Paul, dans son épître à l’église de Corinthe donc, selon les versets 1 à 15 du chapitre 11 de 1 Corinthiens, enseigne l’église à s’y conformer. C’est un passage que la plupart des lecteurs ne comprennent pas, l'interprétation étant toujours basée selon la chair mais pas selon l'esprit.

Jésus Christ étant venu prêcher le Royaume de Dieu, et à Son tour avait envoyé Ses disciples d’en faire autant. De ce fait, l’enseignement de Paul, en tant qu’apôtre, ne s’adresse pas uniquement à l’église de Corinthe, mais vise toutes les églises de Dieu sur la terre. Comme le 1er ange, selon 14 :6, a proclamé l’évangile éternel aux habitants de la terre, à  toute nation, de la même manière le message de l’apôtre Paul est ainsi annoncé à toutes les églises de la terre. 
Mais quelles sont donc ces règles ? On parle de cheveux, on parle du port de voile.
L’apôtre Paul enseigne l’existence d’un rang hiérarchique entre l’homme, la femme, Jésus Christ et Dieu. Dieu est la Tête du Christ, Christ la Tête de l’homme et l’homme la tête de la femme.

Le message de l’apôtre Paul est plutôt d’ordre spirituel. Il y a une hiérarchie spirituelle au niveau de l’église. Pour respecter cette hiérarchie spirituelle, voici donc les règles par lesquelles l’homme et la femme sont régis :

1/ L’homme, ayant Jésus Christ comme son Chef spirituel, ne doit pas se couvrir la tête en priant, car en faisant le contraire il déshonore son Chef spirituel.
2/ L’homme étant désigné comme la tête de la femme, et comme l’homme a déjà Jésus
Christ en tête, afin que la femme puisse respecter cette hiérarchie spirituelle par rapport à l’homme et Jésus Christ, elle doit se couvrir la tête en priant. En faisant le contraire, elle déshonore Jésus Christ Qui est tout à la tête de l’homme.

Il faudrait noter que la chevelure de la femme ne remplace pas le voile, car elle lui est donnée pour l’apparence féminine, c’est un couvre-chef naturel si l’on veut.
Se voiler représente un signe de soumission spirituelle de la femme par rapport à son époux. L’époux spirituel étant Jésus Christ, et l’église étant l’homme et la femme spirituels. Le port du voile par la femme est « un voile spirituel » montrant l’obéissance à son époux, l’Agneau de Dieu. 

Les 7 anges tenant les 7 derniers fléaux, une nouvelle vision de Jean selon le chapitre 15, fera l'objet de notre prochain enseignement.



< suite>>