Jeudi, 23 Mars 2017, contenu 10

<suite>>

L’ église de Sardes
Chapitre  3 : 1-6


Ville principale du royaume de Lydie, Sardes était autrefois une cité opulente. Le nom d’un des rois qui en avait fait sa capitale, Crésus, est resté le symbole de la richesse. Au temps de l’apôtre Jean, la ville était tombée dans l’oubli. Le nom de Sardes signifie « un résidu » ; c’est peut-être une allusion prophétique aux réformateurs qui devaient sortir de la masse infidèle de Thyatire. Cette reforme ( la période de 1517 à 1789) a été marquée par l’œuvre de certains hommes , notamment ,  Martin Luther en Allemagne,  Jean Calvin en Suisse……

Le signataire du message : ( 3 :1)
C’est Jésus Christ: «  Voici ce que dit Celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles ».

Illustration :( 6 :9)
L ‘église de Sardes correspond au cinquième sceau. L’apôtre Jean ne trouvait plus de cheval quand il ouvrit ce cinquième sceau. Il vit sous l’ autel « des âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la Parole de Dieu ». Le cheval « pâle » illustrant l’église catholique est disparu. Pourquoi ? L’histoire nous montre que cette  église institutionnelle n’était plus une médiatrice obligée.

Historique :
Pendant la renaissance italienne, les mœurs romaines se dégradent de plus en plus. Le pape, rétabli dans son  pouvoir, s’empresse d’étouffer les prétentions des conciles. On assiste au développement du trafic des indulgences d’argent à l’Eglise, en contre partie d’un pardon des pêchés, valable même dans l’ au-delà.

En 1517, Luther, en Allemagne, scandalisé par le trafic des indulgences pour la construction de Saint -Pierre de Rome et à la suite d’un long combat intérieur sur la nature du salut, affiche à Wittenberg les 95 thèses dans lesquelles il rappelle les fondements de la foi. La justification par la foi de  Romain : 1,17 exclut toute de possibilité que le salut puisse s’obtenir par des actes purement humains, a fortiori par l ‘achat d’indulgences. Les thèses de Luther rencontrent un bon accueil dans l ‘Allemagne qui prend conscience que sa culture est différente de celle de Rome.

Malgré le vœu initial de Luther, la rupture avec l ‘église romaine est prononcée en 1520. A la diète de Worms de 1521, Luther est condamné par l ‘empereur d’ Allemagne Charles Quint, et doit se réfugier à la Wartburg sous la protection de l ‘ Electeur de Saxe.

Luther est un exemplaire des « âmes de ceux qui avaient été immolés » que  l’apôtre Jean vit sous l’autel dans  Apocalypse 6 :9. Vient ensuite  Calvin à Strasbourg de 1538-1541.

L’ébranlement des réformes luthérienne  et calviniste suscite progressivement une vigoureuse réaction de la part de Rome. Le pape Paul III convoque en 1545 le Concile de Trente. Au-delà de la réaffirmation des positions doctrinales romaines dirigées contre les protestants ( c’est le contre-Reforme), ce concile s’inscrit aussi dans un programme plus vaste, la réforme catholique, commencée en Espagne et qui se poursuivra en France, en Italie et en Allemagne. Face aux protestants, le Concile rappelle la valeur de Tradition à l’égal de la Bible et impose la traduction latine de St Jérôme ( Vulgate), interdisant les traductions en langues vulgaires. 

L’éclatement des reformes se poursuit jusqu’à présent. D’un siècle à un autre, une nouvelle doctrine apparaît et se précise. Les bonnes œuvres de l‘église de Sardes à la recherche de la Vérité de la Parole de Dieu  restent encore inachevées.
C ‘est pourquoi Jésus dit : «  …Je n’ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu ». Apocalypse 3 : 2     

Les points forts de Sardes (3 : 4, 5)
Qui est le vainqueur de Sardes ? «  Celui qui n’a pas souillé ses vêtements ».
Jésus est très reconnaissant à l’égard de :
- Ceux qui sont restés purs.
- Ce qu’il en reste après les massacres des protestants à la Saint Barthélemy en 1572.
- Ce qu’il en reste après la terrible guerre de religion de trente ans dans les pays germaniques ( 1617 –1648) et bien d’autres….
Apocalypse 6 : 10 décrit ces circonstances comme des cris d’angoisse, en disant «.. jusqu’à quand, Maître Saint et Véritable, tarderas –tu  à juger et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ? »
Parfois, nous avons aussi la tentation de penser que Jésus Christ tarde à accomplir la promesse de son retour. Mais le temps qui passe depuis  la venue de Jésus est tout à la fois le temps de grâce, le temps de l’ église, le temps de la patience de Dieu ; c’est à dire un temps précieux et salutaire.

Chers internautes, dans cette attente, faites tous vos efforts pour que Jésus vous trouve purs et irréprochables ( 2 Pierre 3 : 9-15 ). A fin que vous étiez vêtus des vêtements blancs et vos noms ne seront jamais effacés dans le livre de vie.

Les points faibles de Sardes (3 : 2 )
Jésus dit : «  …Je n’ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu ».
Les œuvres de Sardes restent inachevées parce qu’elle a un grand défi devant lui : « le chemin  vers l ‘ œcuménisme ».
A travers des siècles, si les églises catholiques, restent  toujours en blocs ( à l’exception les orthodoxes) , les églises protestantes ( luthérienne, anglicane, calviniste..) par contre, ont des divergences sur les questions relatives à la foi concernant le baptême, les sacrements, les ministères, l’eucharistie…d ‘où  la cause de sa faiblesse.

De nos jours ...
Des lieux de dialogues œcuménique.....Le COE ( Conseil œcuménique des Eglises) organise de nombreux colloques internationaux et confronte ainsi à la diversité des histoires, des expériences spirituelles et des conceptions de la communauté chrétienne. Cela n’a pas toujours été aisé. Les questions discutées touchent au cœur même de la compréhension de la foi. Les conceptions sont parfois opposées, et celle qui convergent ne parviennent pas toujours à s’exprimer d’une seule et même voix.

L ‘ évêque Charles H. Brent, de l’église protestante épiscopales des Etats Unis, déclarait « que l’unité entres les églises ne s’accomplirait que si elles affrontaient les questions relatives à la foi sur lesquelles elles avaient des divergences". Et, il termine sa phrase «.. l’appel à l’unité est comme le cours d’une rivière. Il ne cesse jamais…"

Notre prochain enseignement entamera l’étude de l ‘église de Philadelphie où nous aurons l'avantage de savoir ce qu'on appelle " les sectes ".


<suite>>