Vendredi, 24 Février 2017, contenu 16

< suite>>
Partie II

Scène céleste : la vision du Trône
Chapitre 4 : 1-11


Après ce parcours terrestre nous menant au fond de l’histoire des sept églises, et après avoir pris connaissance de leur « richesse » et leur « pauvreté », voici Dieu nous fait vivre une scène jamais imaginée, une scène céleste : la vision du Trône.
Quand les portes des cieux s’ouvrirent,  l ‘apôtre Jean vit le Trône sur lequel était assis Quelqu’un: 
« Aussitôt, je fus saisi par l’Esprit. Et voici, il y avait un Trône dans le ciel, et sur ce Trône Quelqu’un était assis. Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine ; et le Trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à l’émeraude ». Apocalypse 4 : 2-3

Une vision similaire de cette scène a été également vécue par les prophètes Ezéchiel et Esaïe  au cours de deux périodes tout à fait différentes, selon Ezéchiel 1 :4,5,10,26,27 et Esaïe 6 :3.
Et nous glorifions aussi Dieu de nous donner cet avantage et nous faire parcourir ce voyage céleste nous permettant, à travers cette étude du livre de l’Apocalypse, de nous émerveiller et savourer la même scène vécue par ces prophètes.

·         La porte ouverte et les pierres précieuses : (V.1-3)
La porte ouverte et la voix qui invite « Monte ici » décrivent de façon symbolique l’accomplissement de la promesse du Christ envers les Siens (Jean 14 :3). En effet, la porte est aussi ouverte non seulement à ceux qui  sortent vainqueurs des églises de nos jours, tout comme elle a été ouverte à ceux sortis vainqueurs des sept églises d’ Asie Mineure, mais aussi à ceux qui sortiront vainqueurs des églises futures.
« Le Trône est semblable  à du jaspe et sardoine ». En effet, le Trône du Seigneur, dans la Gloire personnelle de Son Etre, est souvent représenté par ces pierres précieuses, plus particulièrement le jaspe représente Sa Gloire manifestée. Apocalypse 21 : 11,18,19.

·       Les vingt - quatre anciens : (V. 4)
Vos promptes questions aux qui et pourquoi par rapport à ce verset vont tout de suite trouver leur réponse. En effet, qui sont-ils ?
1) Ils représentent les 12 tribus d’Israël et les 12 apôtres de Jésus Christ.
2) Ils sont vêtus de blanc, signe de pureté et de sainteté, le vêtement caractéristique des rachetés.
3) Ils portent de couronnes d’or, en guise de leur récompense car le temps de leur service étant achevé.
On pense naturellement aux couronnes promises aux croyants selon Apocalypse 2 :10 ; 3 : 11.
Qu’en est-il de nous ? Méritons – nous aussi de porter de telles  couronnes ?
Mais soyons prudents, car on parle aussi de couronnes semblables aux vraies tel que nous le décrit  Apocalypse 9 :7.
Pourrions-nous dire un jour comme l‘apôtre Paul : «  J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi ? II Timothée 4 : 7-8.

En poursuivant cette étude, restons forts et fermes face à tout genre de critique, blasphématoire ou opposante, si nous voulons réussir. Malheureusement, beaucoup de gens mettent la Parole de Dieu en jeu quand leurs intérêts personnels en souffrent. Ils rebroussent même chemin.
Voici comment Jésus le prouvait : « Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus ». Matthieu 22 : 14. Mais n’abandonnons pas.

Le prochain enseignement sera consacré  aux quatre êtres vivants, remplis d’ yeux devant et derrière,  assis au milieu du Trône.


< suite>>