Mercredi, 13 Décembre 2017, contenu 20

< suite>>

L’intervalle avant l’ouverture du septième sceau

Chapitre 7 :1-17

Le chapitre 7 permet d’entrevoir les événements postérieurs à la grande tribulation. Il s’agit de la « première parenthèse » du livre de l’Apocalypse qui permet de décrire une scène de bénédiction réservée aux Israélites avant l’ouverture du 7ème sceau. Ainsi, avant de prononcer le jugement, le Seigneur montrera sa Grâce envers les enfants d’Israël : le peuple gracié sera représenté par un chiffre symbolique  de cent quarante quatre milles.

·    Qui sont les 144.000 ? (verset 4)

C’est le groupement « symbolique »des douze tribus d’Israël,  des douze apôtres de Jésus Christ et d’une « multitude » représentant la descendance héritière d’Abraham ; selon la promesse, Galates 3 :27,28. Le chiffre 144.000 s’obtient ainsi : 12x12x1000=144.000.
Selon cette promesse, tous ceux qui ont été baptisés en Jésus Christ  seront comptés parmi ces 144.000. Dieu les appelle : « une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte ». I Pierre 2 :9-10.Voici la promesse divine selon Galates 6 :16 : «Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle et sur l’Israël de Dieu».

Verset 1
« Jean vit quatre anges debout aux quatre coins de la terre ; ils retenaient les quatre vents sur la terre, afin qu‘il ne souffle point de vent sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre ».
Le vent symbolisant la guerre, au sens apocalyptique du terme, ce verset se traduit ainsi : « Les quatre anges retenaient les quatre coins du monde afin qu’il ne survienne pas de guerres ». C’était à l’époque où vécut Jean : la guerre était considérée comme un évènement extraordinaire. L’on observe actuellement l‘inverse : une époque où on n’entend que des guerres et le maintien de la paix est mis jeu.
Devant un tel état de choses, voici la question apocalyptique qui devra être posée et portée à l’attention de chacun de nous : « Est-ce que les quatre anges « gardiens » commencent à lâcher les quatre coins du monde ? »
Verset 2
Jean vit aussi un autre ange, le cinquième, qui parlait à haute voix pour qu’on épargne la terre, la forêt et la mer jusqu’à ce que l’ange puisse apposer le « Sceau vivant de Dieu» sur le front de Son peuple : c’est le Sceau de Dieu.
En revanche, selon Apocalypse 13 :16-18, satan s’efforce aussi d’apposer son « sceau » sur le front de son peuple : c’est le sceau de satan.

Si on parle donc de deux sceaux distincts, c’est qu’on parle aussi de deux peuples distincts.

La fin de cette étude tracera deux chemins distincts et mettra en évidence l’existence de deux assemblées distinctes : 

*L’assemblée des croyants qui auront reçu le Sceau de Dieu
*L’assemblée des croyants qui auront reçu le sceau du satan.
En effet, Dieu a déjà tracé dès le début deux chemins distincts et deux peuples distincts : rappelons-nous de l’histoire de Caïn et Abel, des cinq sages et des cinq folles.
L’Eternel portait un regard plutôt favorable sur l’offrande d’Abel tandis que celle de Caïn a été refusée. Nous n’y pouvons rien, c’est le Plan de l’Eternel.
La question suivante nous permet certainement d’être encore plus attentifs pour pouvoir connaître la suite de cet enseignement :

« Comment peut-on savoir et recevoir le Sceau de Dieu vivant ? » Ce sera l’objet du prochain thème. Tous ses secrets vous seront dévoilés.


< suite>>