Dimanche, 25 Juin 2017, contenu 23

< suite>>
Le don de prophétie pour l’édification de l’église
Chapitre 7 :1-17


« Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels mais surtout à celui de prophétie » I Corinthiens  14 :1

De nombreux croyants déclarent avoir été remplis de Saint Esprit après leur baptême et sont fiers de raconter qu’ils «parlent en langues», alors que l’apôtre Paul, selon I Corinthiens 14 :1-5,  affirme que « celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues ». En effet, le don de prophétie permet à l’église de veiller à la vie spirituelle de ses fidèles, ce qui édifie l’église.
En se basant sur l’anatomie  humaine, I Corinthiens 12, l’apôtre Paul a été inspiré par Jésus Christ de mettre en évidence le caractère unique du Saint Esprit et la diversité de dons qu’Il octroie. Sur cette base, il a enseigné que :
·         la véritable église est comparée au corps de Christ. I Corinthiens 12 :12-27
·         malgré la diversité de dons, l’église fonctionne sous l’égide d’un même Esprit pour assurer les différents services, I Corinthiens 12 :4. Ceci est évident, car un corps ne peut être composé d’un seul organe ou deux. Aussi, n’est-il pas douteux de voir une église qui fonde uniquement son enseignement sur le don de langues ?
·         que les dons ont été offerts selon son degré d’importance.

Voici comment Jésus Christ a classé les dons spirituels ; l’on note une gradation  descendante : « Jésus a établi dans l’église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don de miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues ». I Corinthiens 12 : 28-30.

Selon l’apôtre Paul, le don de prophétie s’avère primordial. I Corinthiens 14 :4 ; 22-24. Un prophète est un « messager». Le messager de Dieu est chargé d’avertir d’un danger, de mettre en garde, de transmettre une bonne nouvelle, d’encourager, de prédire des événements ou même d’enseigner Sa Parole. Exemple : le prophète Moise  a passé sa vie à rappeler le peuple de Dieu de Ses  Loi et Parole ; L’importance de la prophétie a été bien mise en évidence.
Mais on parle aussi du faux prophète. Pour le discerner  du vrai, nous vous invitons à lire Deutéronome 18 : 18-28.

Les exemples suivants soulignent le pouvoir du Saint Esprit qui permet à un serviteur de Dieu, sans avoir le don de parler en langues, non seulement de prophétiser et d’édifier son église, mais aussi de faire face à tout affront :
Samuel prophétisa : I Samuel 10 : 1-6, 9-10 – Samson a vaincu 1000 hommes : Juges 15 :14-17-- l’héroïsme de David : I Samuel 16 :13 ; 17 : 45-47 ; 18 : 6-7 – Douze hommes recevant le Saint Esprit parlaient en langues et prophétisaient Actes 19 :5-6.
Rappelez-vous du cas de Jésus : il n’a pas été fait mention de parler en langues après son baptême, Matthieu 3 : 16,17,  mais le pouvoir du Saint Esprit qu’Il a reçu L’a poussé à commencer Son ministère. Luc 3 : 22-23. 
En re-soulignant l’importance du don de prophétie, l’apôtre Paul a bien voulu mettre en relief la différence entre les deux occasions suivantes :
1)      Si un non croyant entre dans une église  où tous parlent en langues sans interprétation, ne dira-il pas qu’ils sont fous ?
2)      Par contre, s‘il entre dans une église  où tous prophétisent, il  sera convaincu par tous, car les secrets de son cœur seront dévoilés.
Pour conclure, le don de prophétie est plus qu’indispensable, surtout en ces temps de la Fin.Alors remercions L’Eternel d’avoir fait inspirer le prophète Joël  à écrire: «  Dans les derniers jours dit Dieu, Je répandrai de Mon Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes ». Actes 2 : 16-17. Ce qui confirme en outre ce que le prophète Amos a écrit :
«l’Eternel ne fait rien sans avoir révélé Son secret à Ses serviteurs les prophètes». Amos 3 :7.

Notre prochain enseignement sera consacré à l’étude des différents signes ou marques qui constituent le Sceau de Dieu.


< suite>>