Mercredi, 18 Octobre 2017, contenu 25

< suite>>
Les secrets du Sceau de Dieu (fin)
Chapitre 7 :1-17

5)- Le Sabbat

Tout chrétien , c’est-à-dire tout un chacun qui déclare suivre la voie du Christ a un devoir spirituel à remplir vis-à-vis de son Sauveur : l’Amour du Christ. Jean 14 :15 souligne que l’obéissance à la Loi est la preuve de cet amour.
Des dix commandements, le 4ème qui décrète le repos du 7ème jour où le Sabbat a été établi par Dieu comme un signe d’alliance pour son peuple. Il a Lui-même sanctifié ce repos du  Sabbat, car Il est le Créateur du Sabbat. Ezéchiel 20 : 11 ,12, 19, 20.
Mais la nouvelle approche chrétienne a aboli ce commandement de Dieu laissant et faisant comprendre les chrétiens de nos jours que nous vivons  sous la Grâce et ne sommes plus  régis par la Loi.
Jésus Christ est pourtant l’Exemple parfait de l’Amour de Dieu. Il disait qu’en obéissant à Ses commandements, on remplit le devoir de L’aimer et d’aimer Son Père, comme Il a Son Père en Lui et Lui en Son Père. Jean 15 : 9 –10.Il a affirmé qu’Il est Maître même du Sabbat. Luc 6 : 5.

6)- La distinction entre purs et impurs, et entre saint et profane
Dieu a recommandé aux enfants d’Israël de suivre des règles alimentaires strictes en séparant le pur et l’impur, pour qu’ils se distinguent des nations, comme Il l’a dit : « Je suis l’Eternel, votre Dieu, qui vous ai séparés des peuples ». Lévitique 20 :24-26. Un peuple saint qui se reconnaît peuple de Dieu a le devoir de respecter ce précepte que Dieu a établi comme alliance perpétuelle entre Lui-même et ceux qui Le reconnaissent.
En dépit des lois alimentaires de Dieu,  de nombreux « chrétiens  s’appuient sur cet extrait de verset « tout est pur pour ceux qui sont purs » Tite 1 :5 pour se permettre ensuite de manger même impur (porc, anguilles, crevettes, crabes, oie, canard, etc, …), considérant qu’il n’y a plus de distinction entre pur et impur.

7)- Jésus – Christ : la Marque suprême
Jésus Christ a un « double Signe » marquant sa Suprématie. Comment peut-on concevoir cela ?  Il s’agit en fait, le signe de Sa naissance et celui de Sa mort.
Le prophète Esaië a écrit : «  C’est pourquoi le Seigneur Lui-même vous donnera un signe. Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un Fils, et elle Lui donnera, le nom d’Emmanuel ».Esaiê 7 :14. Cette prophétie annonçait la naissance de l’enfant Jésus nommé Emmanuel, ce qui signifie « Dieu avec nous ». Cette naissance et ce nom ont déjà marqué l’alliance perpétuelle qui existe entre Dieu et l’homme.
L’évangile de Jean selon Jean 1 : 1-4 confirme par la suite qu’ « Emmanuel » n’est autre que La Parole de Dieu devenue  chair. « La Parole était avec Dieu et la parole était Dieu ».

Comme on a parlé du signe de la naissance de Jésus Christ, voici alors  le signe de Sa mort Il est écrit : «Il ne sera donné d’autre signe que celui du prophète Jonas… Car de même que Jonas fut resté trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre ». Matthieu 12 :38-40. Il ne s’agit pas ici d’une simple comparaison. C’est Jésus Christ Lui-même Qui l’a prédit. En effet, notre Seigneur Jésus Christ et Roi suprême a subi la mort corporelle et restait dans le sein de la terre 3 jours et 3 nuits. Matthieu 28 :1

Ceux qui accepteront les signes de Dieu, se verront apposés sur leur front Son Sceau. Mais  d’un « œil apocalyptique », sachons discerner le saint du profane car satan, n’a-t-il pas aussi  instauré un autre jour à sanctifier en substituant le Signe du Messie, 3 jours et 3 nuits, par 1 jour et 2 nuits ?

Le chapitre 8 nous fera nous fera  découvrir le  mystère du septième sceau.


< suite>>