Dimanche, 30 Avril 2017, contenu 28

< suite>>
Partie III
La première trompette : la dégradation du sol
Apocalypse 8 :7

En ce troisième millénaire , des menaces de toutes sortes mettent en péril  l’environnement et nuisent gravement à l’équilibre de la nature, pour ne citer que les explosions de mines, les marées noires, les incendies de forêts et les inondations .Si les scientifiques sont incapables de prédire ni le jour ni le lieu des catastrophes de demain, en revanche la vision prophétique de Jean  permet de différer ces grands dangers qui menacent le lithosphère, l’hydrosphère et l’atmosphère.  Ceux-ci, malgré les efforts de tous et l’intervention de la communauté internationale pour éloigner ces risques naturels, s’avèrent de plus en plus incontournables.

La première trompette : la dégradation du sol.

Quand elle sonna, « le tiers de la terre fut brûlé, le tiers des arbres fut brûlé ». Elle déclare une déforestation massive, des incendies de forêts des feux de brousse causant destruction, ravage et infertilité du sol.
Voici comment Ezéchiel prophétisa ce risque naturel : « Tu diras à la forêt du midi : écoute la parole de l’Eternel ! Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : je vais allumer un feu au dedans de toi, et il dévorera tout arbre vert et tout arbre sec ; la flamme ardente ne s’éteindra point, et tout visage en sera brûlé, du midi au septentrion ».  Ezéchiel 21 : 1-3
Parallèlement à la sonnerie de la première trompette, la première coupe de colère de Dieu fut jetée sur terre  selon le chapitre 16 : 1-2. Il s’agit d’ulcère malin et douloureux qui frappe les hommes ayant la marque de la bête et  se prosternant devant son image. Ne se réfère-t-on pas au virus du Sida, cette maladie transmissible voire mortelle du siècle ? La situation est  plutôt critique puisque l’épidémie progresse de façon exponentielle le taux de mortalité va en s’empirant en l’absence de remède.

La seconde trompette sera étudiée dans notre prochain  enseignement. Restez connectés !



< suite>>