Prologue
1Les 7 églises d'Asie
2Les 7 sceaux
3Les 7 trompettes
4Le pivot de l'Apocalypse
5Les 7 fléaux
6Babylone
7Jérusalem
Epilogue
Prologue
Prologue
Le symbolisme et les codes
Interprétations générales
Prologue

Selon les théologiens, les livres des prophètes Ezéchiel, Daniel et de l’Apocalypse sont aussi appelés des « livres apocalyptiques » ou « livres des temps de la Fin ».Les Saintes Ecritures suivantes  justifient cette appellation.


-Daniel 2 :27-28 (…) «  Mais il y a dans le cieux un Dieu qui révèle les secrets, et qui a fait connaître au roi Nebucadnestar ce qui va arriva dans la suite des temps. »

-Daniel 8 : 17-19 « Il me dit : Sois attentif, fils de l’homme, car la vision concerne un temps qui sera la fin »

-Daniel 12 :4 « Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le lirons, et la connaissance augmentera »

-Apocalypse 1 :3 « Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! car le temps est proche ».

-Apocalypse 22 :10 « Et il me dit : Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre. Car le temps est proche »


Beaucoup de gens pensent  que l’Apocalypse veut dire : Fin du monde. Oui, c’est vrai mais cette définition est incomplète.


Qu’est ce qu’on entend par « Apocalypse »?
L’apocalypse vient du mot grec apocalupsis qui veut dire « Révélation ».D’ailleurs, ce livre débute  par «  Révélation de Jésus Christ » la définition  même du terme. Le terme apocalupsis renferme l’idée de découvrir ou dévoiler. Ainsi, On ne trouve pas seulement dans ce livre des simples messages fataliste du fin du monde que généralement  la majorité le disent,  mais on y dévoile des secrets de la Vérité , nous apportant un éclaircissement sur le chemin qui mène à la vie éternelle.

L’auteur et les destinataires du livre :
La Révélation  est celle de Jésus Christ que Dieu Lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt… (…) par l’envoi de son ange, à son serviteur Jean. (1.1). La transmission de la Révélation se fait en plusieurs phases , mais elle vient de Dieu: les messages ont été transférés de Dieu le Père,  à Dieu le Fils  Jésus Christ, puis à un ange ( le messager), pour les transmettre à Jean  son serviteur. A son tour,   l'apôtre  Jean les a transmis à ses serviteurs pour annoncer à toutes les nations « ces choses qui doivent arriver ». En effet, cette Révélation est à l’attention non seulement de  chrétiens mais aussi à des musulmans, à des bouddhistes,  à tous ceux qui croient  en « Dieu »ou à « Un prophète »
L’Apocalypse est la Parole de Dieu mais non pas une littérature de Jean.
Comme nous avons mentionné ci-dessus, il est écrit dès le début du livre : «  Révélation de Jésus Christ que Dieu Lui a donnée ». En effet, ce livre n’est pas une révélation de Jean que certains défenseurs le prétendent, il  n’est  pas non plus celle de pasteur Mailhol. Ce livre est bel et bien authentifié par la Signature de Jésus Christ. (Versets 5-8).
La Révélation a été donnée à Jésus Christ, Qui est la Parole de Dieu venue en chair selon Jean 1 : 14. Voici comment l' évangile  de  Jean a apprécié cet Amour de Dieu de « donner » : Car Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son Fils Unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Jean 3: 16

La particularité du livre de l’Apocalypse :
Le prologue du livre est particulièrement  riche pour dénommer le Fils de Dieu. C’est parfait, car Il est l’Unique signataire du livre.
Aux versets 4 à 8, il est écrit «  de la part de » c'est-à-dire que  les messages ont été signés par Celui qui est, qui était et qui vient » ; «  Je suis l’ Alpha et l’Oméga »,le Tout Puissant ». Cela ne qualifie –t il pas du caractère de Dieu en tant que Créateur selon Hébreux 13 :8.
 Des sept esprits, qui sont devant son Trône ». Qui montre la plénitude du saint d’Esprit de Dieu qui est Jésus Lui-même
 Jésus Christ, le Témoin Fidèle, le premier-né des morts et le prince des rois de la terre ».
Ces dénominations ne sont - elles pas complètes pour « qualifier » Jésus Christ, Le Grand Sacrificateur nous a fait des sacrificateurs pour Dieu. Ces quelques versets ne  nous ont- ils pas  permis de dire  que l’Apocalypse est réellement un livre d’évangile de Jésus Christ mais non pas un livre de terreur que bien d’autres l’ont pensé.

Le symbolisme et les codes

Comment lire l’Apocalypse ?
Il faut reconnaître que l’Apocalypse est un livre trop peu lu en partie à cause du symbolisme qui le rend obscur. C’est la raison pour laquelle nous vous présentons la signification des codes et symboles avant de commencer la lecture.

 

Ils portent sur les couleurs, les images et les chiffres.

 

Les couleurs

 

Le blanc est symbole de la victoire, de la pureté et de la justice. Apocalypse 3:5/7:13,14

Le rouge est symbole de la violence, l’effusion du sang, la persécution. Apocalypse 6 :4

Le noir symbolise le deuil. Esaie : 50 :3 – Jérémie 4 :17-28

Le verdâtre symbolise la crainte, la mort. Apocalypse 6 :8

 

 

Les images

 

2.1 –La bête représente un royaume, un roi ou président.
Daniel 7:23 « (…) Le quatrième animal, c’est un quatrième royaume qui existe sur la terre »

 

 

 

2.2 –La mer ou eaux : illustre les peuples, les nations.
Esaie 17:12-13 « Oh quelle rumeur de peuples nombreux, ils mugissent comme la mer ».
Apocalypse 17:15 « Et il me dit: Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. »
Exemple : Si l’on transcrit en idées les symboles décrits dans Daniel 7:2-3.( …) « Et quatre animaux sortirent de la mer, différents l’un et l’autre ». Cela signifie : quatre présidents ont été élus démocratiquement par les peuples.

 

 

2.3 – La queue : représente des faux prophètes.
Esaïe 9:14 « L’ancien et le magistrat, c’est la tête, Et le prophète qui enseigne le mensonge, c’est la queue. »

 

 

 

 

 

 

2.4 – Les cornes : évoquent la puissance, le pouvoir d’un roi.
Daniel 7:24 « Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume ».
Daniel 8:8 « Le bouc devint très puissant ; mais lorsqu’il fut puissant, sa grande corne se brisa »
Daniel 8:20 « Le bélier que tu as vu, et qui avait des cornes, ce sont les rois des Mèdes et des Perses ».

 

 

2.5 –Une femme symbolise une église.
Ephésiens 5:22-25 « Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’église ».

Voici 2 exemples différents parlant de femme :
* Une femme enveloppée du soleil.
Cela signifie : une église où Dieu a manifesté pleinement Sa gloire car elle pratique Sa Parole.
Le soleil illustre la Gloire de Dieu ou la Lumière. Psau. 84 :11- Jean 8 :12 /3 :19-20

* La femme est assise sur une bête écarlate ».
Cela signifie : l’ église exerce sa propre influence moralement sur le pouvoir étatique.

 

 

2.6 – Une étoile représente un ange ou un messager.
Apocalypse 1 :20 « Les sept étoiles sont les anges des sept églises »
Très souvent, les anges peuvent être utilisés pour désigner les agents de satan, des faux prophètes comme dans II Corinthiens 11 : 13 « Ces hommes-là sont des faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ ». Et cela n’est pas étonnant, puisque satan lui-même se déguise en ange de lumière ».

 

 

 

2.7 – Le dragon : représente satan, le diable.
Apocalypse 12 :7-9 « Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien appelé le diable et satan »

 

 

 

2.8 – Les vents : illustrent des guerres et des violences.
Jérémie 25:31-32 « (...) Et une grande tempête s'élève des extrémités de la terre »
Jérémie 49:36 « (...) Je ferai venir sur Elma quatre vents des quatre extrémités du ciel, Je les disperserai par tous ces vents. »
Jérémie 49:37-39 « Je ferai trembler les habitants d’Elam devant leurs ennemis (...) »

 

Les chiffres

 

signifie le commencement


chiffre de Dieu ( Dieu, Jésus Christ, et le Saint Esprit)
Ce nombre peut être utilisé aussi pour décrire les 3 esprits impurs. Apocalypse 16 :13 « Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles ».

 

chiffre de l’homme ou le monde créé

 


symbolise la plénitude ou la perfection

 

 

 7-1 : l’imperfection

 

 

chiffre d’Israël, ancien et nouveau (les 12 tribus et les 12 apôtres de Jésus). Ou 4*3 =12 chiffre indiquant le rapprochement de Dieu et l’homme


évoque une très grande quantité

 

 

qui est le carré de 12*12*1000 symbolise les prémices du peuple élu, des saints, les héritiers ou une multitude selon la promesse (Galates 3 : 29).

Interprétations générales

On reconnaît qu’il existe au moins 3 méthodes d’approche pour interpréter ce livre suivant les mouvements chrétiens et les époques.

*La thèse prétériste (praeter : avant) considère l'Apocalypse comme un livre d'histoire y retrouvant des événements comparables à ceux survenus durant le règne de Constantin Ièr (IVe sièle).Cette version a peu de défenseurs et n'a plus de justification aujourd'hui.

*La thèse présentiste ou historique fait le rapprochement de l'actualité et des événements décrits dans le texte.

*La thèse futuriste voit dans ce livre une peinture des événements à venir, une prophétie. Cette vision apporte un aspect déroutant aux événements présents.
Divers commentateurs chrétiens modernes s’accordent  à dire que la combinaison de ces 3 est l’approche la  plus pertinente, valable pour toutes les époques. :  «  les prétéristes – présentiste - et futuriste . Cette approche tient compte les évènements du présent , qui prennent ses racines aux évènements du passé pour interpréter les messages prophétiques des  «  temps de la  fin ».

1Les 7 églises d'Asie

Jésus-Christ
Ephèse
Smyrne
Pergame
Thyatire
Sardes
Philadelphie
Laodicée
Jésus-Christ

Etes-vous confiant sur le retour de Jésus Christ ?


La bonne réponse se trouve dans l'Apocalypse 1:7. Le retour de Jésus Christ : " OUI et AMEN"

La révélation de  Jésus Christ donnée à son fidèle serviteur Jean est très rassurante.

Jésus-Christ,Lui même, signe et persiste "qu’Il revient avec les nuées, et tout homme le verra, même ceux qui l’ont percé. Apocalypse 1 :7.Sa signature approuve qu’Il est   "l’Alpha et l’ Oméga. Qu’Il est le premier né des morts et le prince des rois de la terre.Jésus  Christ reviendra, car Il est le commencement et la fin.

A l’heure de troisième millénaire, il y a des choses inquiétantes : les faux christs et les faux prophètes qui sont déjà  là (1. Jean 4 :1).

Nous entendons  souvent des témoignages d’une personne disant qu’il a vu Jésus entrant dans sa chambre lui amenant  une boîte pleine d’huile d’Olive d ‘ Israël…..Des témoignages de groupes religieux disant que Jésus-Christ s’est apparu dans leur Eglise en souriant.


Ne vous vous trompez pas, éprouvez  tous les esprits pour savoir  s'ils sont de Dieu.
Il est écrit dans Mathieu 24 : 26  …. «  Si quelqu’un vous dit : «  Le Christ est ici ou Il est là, ne le croyez pas…..Voici, Il est dans le désert, n’y allez pas : voici Il est dans les chambres, ne le croyez pas.


Et vous allez certainement poser la question suivante  : Comment peut –on savoir les signes de temps de l ‘avènement de Jésus  Christ ?

Nous vous invitons à suivre notre prochain enseignement  qui vous apportera la réponse selon la Parole de Dieu.

 

Le retour de Christ : voyez-vous sa différence avec celui de l’ antéchrist ?


Pourriez-vous le discerner  ?



«Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom disant : c’est moi qui suis le Christ.  Et ils séduiront beaucoup de gens.
 Matthieu 24 :4-5.


L’ Evangile de Matthieu a bien mentionné de veiller car même les élus peuvent être séduits par les miracles de faux Christs et les faux prophètes. Les disciples de Jésus lui demandèrent sur les signes de son avènement et de la fin du monde.
Vous aussi, vous méritez d’en savoir plus !

Voici les réponses de Jésus dans Matthieu 24 : 23-26

Quand cela arrivera-t-il ?

Lorsque tous les signes cités  ci-dessous  paraîtront dans le ciel :
1/- un éclair qui part de l’orient et se montre jusqu’en occident
2/- une obscurité totale sur la planète pire qu'une éclipse car  le soleil , la lune ne donneront  plus de lumière, les étoiles tomberont du ciel.
3/- Des milliers d’anges avec de la trompette qui  escorteront Jésus
4/- Toutes les nations et tous les tribus sans distinction, mais non pas une ou deux personnes ou quelques groupes en France ou aux E.U ou à Madagascar, verront Jésus Christ "sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire". Ce sera  sûrement un retour avec force mais non pas un retour discret et silencieux.
5/- Il y aura lieu la première résurrection de ceux qui étaient morts pour le Seigneur et de ceux  qui seront vivants n’ayant adorés ni la bête 666 ni son image. Tous les autres restants seront jetés à l’étang de feu après 1000 ans.
Si quelqu’un vous fait un témoignage qu’il a vu Jésus-Christ alors que :
-  vous ne l’avez pas vu en même temps,
-  le soleil ne s’obscurcit pas
-  il n’y avait pas des ressuscités dans les cimetières

Prenez garde! En réalité, c’était « le cousin de Jésus-Christ » qui est revenu
Si Jésus-Christ devrait apparaître à un individu pour lui adresser un message urgent , quels sont les aspects à savoir afin qu’il ne soit pas séduit ?

Nous vous invitons à suivre notre prochain enseignement  qui vous apportera la réponse selon la Parole de Dieu,  en examinant le cas de Jean, le disciple  Fidèle de Jésus Christ.

 

La Gloire de Christ


C’est à Patmos que  Jean , le disciple fidèle de Jésus Christ, a reçu cette  révélation. Là où  il était exilé à cause du témoignage de Jésus. Saisi par le Saint Esprit, il a écrit tout ce qu’il vit et envoyait  les messages aux sept Eglises de l’Asie. La révelation lui  a été donnée quand Jésus a été glorifié. Ce qui  particularise ce  livre de l’ Apocalypse. Quand Jésus a été  glorifié ?

Dans Jean 7 : 38-39, Jésus n’avait pas encore été glorifié parce que le Saint Esprit n’était pas encore. «  L’eau vive » n’était que le symbole du Saint Esprit.
Dans Jean 17 : 24-26 Jésus dit clairement que les disciples verront Sa gloire dès qu’ ils recevront le Saint Esprit.
Bref, c’était le jour de la Pentecôte que Jésus a été glorifié. Actes 2 : 1-4 ,17
Aujourd’hui, Jésus est assis sur son Trône et  Il est Souverain.
Si Jésus devrait apparaître à un individu, comme c'était le cas de Jean, quels sont les aspects qu’il faut savoir pour que personne ne soit séduit ?
Jean vit Jésus-Christ, «  vêtu d’une longue robe, ayant une ceinture d’or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine neige, ses cheveux étaient comme une flamme de feu, ses pieds étaient semblables à l’airain ardent, sa voix était comme le bruit de grandes eaux. (1 :14-17 )
Cette image que Jean vit était très différente de celle de Jésus-Christ quand Il était encore vivant en chair. Ici, Jésus-Christ  Souverain  est inimitable par les faux Christs. 

A  présent,  personne ne peut  pas Le voir à l’œil nu car , Il est Glorieux.
Jean tomba par terre parce qu'il ne supporte par la Gloire de  Jésus dans Apocalypse 1 : 17. De même, Daniel tomba par terre quand il L’ avait rencontré (Daniel 10 :2-9 ). ( L’ancien Testament  parlait de Jésus  Christ dans sa souveraineté  avant sa première  venue en chair ). Sur le chemin de Damas,  Saul tomba aussi par terre lorsqu’une voix  lui disait : « Saul , Saul , pourquoi  me persécutes-tu ? » Il s’était  croisé à Jésus Christ.

Que Dieu vous garde, afin que vous n'étiez pas séduit !

Notre prochain enseignement  vous  propose  l’étude de l’ histoire des  sept Eglises en Asie ainsi que  la tendance actuelle des mouvements religieux.

 

Messages aux sept églises de l’ Asie


Pour bien appréhender le livre de l’ Apocalypse, il doit  être étudié sous l ‘angle  d‘une histoire continue. Ce que Jésus disait à Jean de :
"Ecris donc ce que tu as vu, ( le passé ),ce qui est ( le présent ) et ce qui doit arriver ( le futur )" Apocalypse 1 :19
Les messages  ont été adressés aux Eglises de l ‘ Ephèse,  Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée de l’ Asie. Ils sont  également valables pour les Eglises de nos jours.

Les chapitres 2 et 3 éclaircissent l’ histoire des églises du premier Siècle - de Moyen âge - de période de Reforme  et le présent, une période qui est très bien marquée par la prolifération des églises….Ils doivent être examinés en parallèle aux chapitres 6 à 8 qui parlent de 7 sceaux.
Pour chaque église,  les messages présentent  ses points forts, ses points faibles, des conseils, de la moralité et  la signature de Jésus Christ.
A travers ces chapitres, vous verrez des illustrations comme le cheval blanc, le cheval roux, le cheval noir, le cheval de couleur verdâtre… 
Peut - être , cela vous  amène à penser que le livre de l ‘ Apocalypse est horrible !

Ephèse
L'église d'Ephèse
Qu'est-ce que la repentance
L'église d'Ephèse

Historique :

Théâtre d'Ephèse

L’église d ’Ephèse attirait beaucoup de gens grâce à son honnêteté, c'est-à-dire sa pureté. Elle a été fondée par L’apôtre Paul vers l’an 52 après Jésus Christ. 

 

Illustration : ( 6 :2 )

 

L’ église d’ Ephèse est illustrée par le cheval blanc. Notons que le cheval représente une église ou une assemblée de croyants, tandis que la couleur « blanc » symbolise la pureté, la sainteté et la victoire.

«..  Voici parut un cheval blancCelui qui le montait avait un arc ; une couronne lui fut donnée et il partit en vainqueur … ». Cette illustration  détermine la victoire de l’église d’ Ephèse soumise à l’autorité du Saint Esprit de Jésus Christ


Le signataire du message : ( 2 :1)
C’est Jésus Christ … «Celui qui tient  les sept étoiles dans Sa main droite»

Les points forts de l’église d’ Ephèse : ( 2 :2)

Jésus Christ estime beaucoup ses œuvres, son travail, et sa persévérance.  Voici quelques passages de référence :

1/ - Guérison et  libération : Actes 19 : 11-19

A Ephèse, Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul. Des malades ont été guéris et libérés des esprits malins : " Des gens qui ont exercé des arts magiques ont apporté leurs livres et les brûlèrent devant tout le monde. C’est ainsi que la Parole du Seigneur croissait en puissance et force à Ephèse "

2/-Conversion et fidélité en Jésus Christ : Actes 18 : 18-21.

A l ‘époque, la plupart des Ephésiens « la grande Diane » Paul ne tolérant pas la situation, s’efforçait de persuader ceux qui l’écoutaient en prêchant qu’il n’y a qu’un Seul Dieu et que adorer les dieux faits par la main des hommes est blasphématoire. Résultat : des Ephésiens se sont convertis  et restaient fidèles en Jésus Christ. Ephésiens 1 :1-2.


3/- Exhortation ouverte de la Parole de Dieu

L’apôtre Paul enseignait régulièrement dans la synagogue et discutait avec zèle du Royaume de Dieu avec les Juifs, en prêchant Jésus Christ. Entre autres, il a apporté un éclaircissement entre le baptême de Jean et celui au Nom de Jésus Christ.
Baptême de Jean = baptême de repentance. Actes 19 :4
Baptême au nom de Jésus Christ = baptême  en sa mort. Romain 6 :3
Résultat : Une fois  la Parole de Dieu saisie, beaucoup de gens se sont faits baptiser au Nom de Jésus.


De nos jours….

Divers courants d’enseignements bibliques font écho partout de nos jours, comme ceci a eu lieu à la synagogue d’ Ephèse,  où de grands troubles et agitations régnaient à l’encontre des chrétiens. En dépit de cela, restez vigilants et agissez avec discernement. Voici ce qui est écrit : «  Examinez toutes choses ; retenez ce que est bon ». I Théssaloniciens 5 : 2.



Les points faibles de l’église d’ Ephèse: (2 :4)
« Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour ».

Malgré sa persévérance et ses efforts louables dans l’évangélisation de Jésus Christ, cette église avait une faiblesse : Jésus la décrivait comme « abandon du premier amour ».Les chrétiens se retiraient à cause des attitudes des anciens de l’église.

 

 

Actes 20 : 17 –21 ; 29.

L’apôtre Paul disait qu’il y avait des « loups cruels », qui n’épargnaient pas le troupeau. Ils enseignaient des choses pernicieuses, pour entraîner  les disciples après eux. C’est pourquoi Paul les conseillait de prendre garde à eux-mêmes et à tout le troupeau que l ‘église de Dieu s’est acquise par son propre sang. Actes 20 : 28. Ce message est aussi adressé à tout chef d‘église face à sa lourde  responsabilité quant à  l’entretien de la vie spirituelle de son troupeau.

De nos jours ……
Presque tous les chrétiens modernes ont abandonné leur premier amour. Si aux premiers jours de leur nouvelle naissance, leurs joie et zèle étaient tout consacrés au service de Dieu, actuellement ils ont presque perdu cette motivation. Cette régression se caractérise par l’irrégularité de leur venue à l’église. La présence, devenue quasiment rare, n’étant plus nécessaire que pour assister à des cérémonies telles que baptême ou mariage religieux, ou à des événements annuels chrétiens comme les jours de Pâque, de Noël ou du nouvel an.

Conseils de Jésus Christ :
«Souviens-toi donc d’ où tu es  tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres».Apocalypse 2 :5

 

Nos échecs, nos incapacités ne doivent pas être des prétextes pour nous éloigner de Lui. Le plus pesant est de rester éloignés de Dieu, de ne pas tenir compte de Ses appels….. «  Sinon je viendrai à toi, et j ‘ôterai ton chandelier= ( le Saint Esprit ) de sa place »Apocalypse 2 :5c

Ne nous éloignons pas de Dieu mais approchons-nous de Lui chaque jour de notre vie et en toute circonstance.  N’attendons pas de nous sentir irréprochables avant de nous adresser à notre Créateur.  Allons simplement vers Celui qui nous dit : « venez et repentez –vous » !


Notre prochain  enseignement  développera le thème : Qu’est ce que la repentance ? Que la Grâce de Seigneur soit avec vous !

Qu'est-ce que la repentance

Les trois degrés de la repentance peuvent se traduire par les mots grecs  suivants :

STREFO – METANOEA – METAMORPHOSIS


1/ Repentance = Strefo


« Strefo » implique un changement de direction.
Ainsi dit Jésus: «  Si vous ne vous convertissez et vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. » Matthieu 18 : 2 –3.

Cette histoire d’un petit garçon nous en apprend : un changement de direction lui fera connaître mieux son chemin.
Un jour, un petit garçon, habitant la périphérie et voulant découvrir le centre, s’y trouva perdu et s’adressa à un policier qui était bien disposé à l’aider. Comme il n’avait aucune connaissance ni du nom de sa rue ni de celui de son quartier, il s’empressait de dire à l’agent : « Si vous connaissez –la grande croix blanche sur la colline, conduisez-moi à cette croix. De-là, je retrouverai sans problème le chemin de la maison.

Le « bois de supplice » qui rendait alors possible la mort de Jésus et son repos de trois jours et trois nuits au sein de la terre n’est-il pas une balise qui nous indique le chemin du Royaume des cieux ? La Bible affirme que tous les hommes se sont égarés de Dieu et sont perdus. Mais ceux qui ont accepté de re-orienter leur vie en mettant leur foi sur l’œuvre de Jésus sur « le bois de supplice » sont sauvés. 

Le livre de l’Apocalypse, bien qu’il soit codifié et mystérieux, permettra à ceux qui sont en quête de la vie éternelle de changer leur chemin. Alors si vous êtes un, patientez et vous découvrirez!

2/ Repentance = Metanoea


« Métanoea » implique une transformation renouvelant l’intelligence. Les Ecritures ont toujours leur mot à dire :« Soyez transformés par le renouvellement d’intelligence afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu » Romain 12 : 1-2.

Mais que sous-entend « renouvellement d’intelligence » ?
Ce type de comportement nous l’explique:
Beaucoup de gens considèrent le livre de l’Apocalypse comme « un livre de Sectes » qui n’a aucune valeur spirituelle, et ceci les rend agressifs. Mais c’est un comportement normal tant qu’ils n’ont pas encore pris connaissance de ses mystères et expérimenté les valeurs morale et intellectuelle qu’il fait vivre. Mais cet enseignement en ligne leur donnera certainement la chance d’accepter le don divin du renouvellement d’intelligence. 

La Parole de Dieu nous apprend que «…il (un serviteur du Seigneur) doit redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité, et que , revenus à leur bonne sens, ils se dégageront des pièges du diable … » II Timothée 2 : 25-26.

3/ Repentance = métamorphosis

 

« Métamorphosis » : en parlant d’une personne ceci implique un changement total de son être et de sa manière de vivre. En d’autres termes, de son état et de ses caractères.
Voici l’appel de l’apôtre Paul pour nous tous :
« Je vous exhorte donc frères, par  les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent… ». Romains 12 :1

Un chrétien converti témoigne de son amour pour Dieu dans les paroles et les actes. Le désir de connaître et de faire la volonté de Dieu ne fait qu’animer son cœur afin de Lui plaire. «  Ne plus se conformer au siècle du présent » devenait sa ligne directive de conduite afin de renoncer à tout comportement immoral (adultère, idolâtrie, mensonge, jalousie, etc). Cette personne complètement changée vit un esprit de pardon envers ceux qui lui ont fait du tort. Galates 5 :18 – 22. La repentance est la source de victoire d’une vie chrétienne ; Jésus Christ promet Sa récompense au vainqueur.

Réflexion morale
Voici la promesse pour l’église d’Ephèse : «Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux églises : A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis ».

Le mot « cheval blanc » qui illustre l‘église d’Ephèse « vainqueur » est employé seulement deux fois dans le livre de l’Apocalypse. Il symbolise deux Victoires du Christ :
- Apocalypse 6 : 2 = Apocalypse 1 : 17-18 trace la première victoire, tandis que  Apocalypse 19 : 11 –16 révèle la seconde.

Oui, le Roi des rois reviendra bientôt. Amen !

Empressons-nous pour faire de notre course une victoire en découvrant la Vérité de Sa Parole dans le livre de l’Apocalypse, et en gagnant la coupe de l’arbre de Vie. N ‘est-ce pas là l’essentiel ?

Que la Grâce de Seigneur soit avec vous ! L‘église de Smyrne, tel sera le thème du prochain enseignement.

Smyrne

L’ église de Smyrne

Chapitre 2 :8-11

 

Historique :

Après Ephèse « l’aimable », voici Smyrne « l’amère ». Ce fut le temps du martyre sous  l’autorité cruelle des empereurs romains des 2ème et 3ème siècles (100 – 313 après Jésus Christ). Mais les arènes et ses, bêtes féroces ne faisaient pas reculer les chrétiens de Smyrne dans la foi en leur Sauveur, Smyrne au contraire ils Lui vouaient fidélité jusqu’à la mort.


Illustration : ( 6 :4)

 

 

Allégoriquement, l’église de Smyrne est symbolisée par le cheval roux  la couleur « roux » évoquant du sang. Et en tout son pouvoir, satan dominait cette église déjà surnommée « l’amère ». Apocalypse 2 :9


A l’époque de Smyrne, tandis que la conversion du judaïsme au christianisme était formellement interdite, d’une part, il est à souligner que les dix grandes persécutions collectives n’ont pas atteint la foi chrétienne, d’autre part

 


Le signataire du message : (2 :8)
C’est Jésus Christ … «  Celui qui était mort et qui est revenu à la vie »

Les points forts de Smyrne : ( 2 :9)

Smyrne et Philadelphie sont les seules à ne pas être blâmées parmi les sept églises. Mais plus particulièrement, Smyrne est louée par sa fidélité jusqu’ à la mort.
Le sang des martyrs est devenu « la semence » de l ‘église. Voici comment Jésus  le notait: «  les Juifs vous excluront des synagogues. Ils agiront ainsi parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni Moi. » Jean 16 :1,3 

 

Les conseils de Jésus Christ :

Il s’agit ici d’un encouragement : «ne crains pas ce que tu vas souffrir » et «sois fidèle jusqu’à la mort et je te donnerai la couronne de vie». Apocalypse 2 : 10 

Réflexion morale
Ainsi promet Jésus : « Que celui qui a des oreilles  entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: Celui qui vaincra et n’aura pas à souffrir la seconde mort » (2 : 11)

De nos jours…..
Des propos plutôt malveillants à l’endroit du livre de l’Apocalypse - tels par exemple «Pas tendre l’ Apocalypse, ou l ‘Apocalypse est une secte dangereuse font écho partout de nos jours, tantôt pour se moquer de ceux qui s’y intéressent, tantôt pour ridiculiser le livre-même. Comme toute peine mérite salaire, voici la promesse que Jésus a faite à l’église de Smyrne et ceci est également valable pour tous ceux qui persévèrent dans cette étude: « ne crains pas ce que tu vas souffrir Apocalypse 2 :10…….. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le Royaume des cieux est à eux ». Matthieu 5 :10 

Pergame

L’église de Pergame

Chapitre  2 : 12-17

 

Dès le premier siècle, l’église chrétienne est persécutée par la religion juive. L’agitation et les discussions autour de Jésus Christ ne cessent de croître. Des hostilités, des rébellions, des massacres épouvantables ont marqué l’histoire de l ‘église de Smyrne. Le sang coule.Mais le sang des martyrs est devenu la semence de l’ église. Alors, le satan use d’une autre tactique et c’est Pergame.

Historique :
Située dans une vallée stérile, la ville de Pergame est couvert des autels, d’idoles de pierres brutes ou sculptées sacrées d’où son appellation : le trône de Satan. L’histoire de  l ‘église de Pergame correspond à la période de 313 –538.

En l ‘an 312, Constantin, le premier empereur converti au christianisme, prend certaines dispositions contre les juifs et d’autres en faveur des chrétiens (la construction d ‘églises notamment ). Il décide de nommer la capitale de l ‘ Empire Romain : «  la nouvelle Rome ».

Le christianisme devient la religion d’Etat et officielle. Cet événement que beaucoup ont pu considéré comme un grand succès de la vérité, a favorisé le relâchement, la mondanité, l’introduction de doctrines étrangères. Entre autres : les doctrines de Balaam et de Nicolaïtes Apocalypse 2 : 14,15. Le livre de Nombres chapitre 22 au 24 vous rappelle de cette histoire de Balaam et Balak.


Illustration :( 6 :5 )

 

 

 

L’église de Pergame est illustrée par le cheval noir. 

 

La couleur  «  noir » est synonyme du mode de ténèbres et sataniques. 

 

 

 

 

 

Le Signataire du message : (2 : 12)
C’est Jésus Christ : « Voici ce que dit Celui qui a l’épée aiguë à deux tranchants »

Les points forts de Pergame : (2 : 13)

Jésus Christ l’ a félicité grâce à sa fidélité   «  Tu retiens mon nom, et tu  n ’as pas renié ma foi, même aux jours d ‘An tipas, mon témoin fidèle qui a été mis à mort chez vous là où Satan a sa demeure… »

Les points faibles de Pergame : (2 : 14,15)
Jésus Christ l ‘a blâmé parce que «  ….ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles…. »
Bref, L’église de Pergame a toléré  l ‘ « amalgame » du christianisme et de l ’idolâtrie.

De nos jours …..
Ce monde de ténèbres sont  les « esprits méchants dans les lieux célestes » Ephésiens 6 : 12. Beaucoup des gens marchent actuellement  selon le train de ce monde  et sous les volontés de la chair et de leurs pensées.  Ils sont morts spirituellement et insensibles à la recherche de la Vérité de la Parole de Dieu. Ephésiens 2 : 1-7.

Conseils de Jésus Christ : (2 :16)
Jésus dit : « Repens- toi donc ; sinon je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l ‘épée de ma bouche ». Jésus nous conseille de jeter tous les impuretés tels que les statues, les objets dédiés à de faux dieux…. .Actes 19 : 17-20.

Jésus nous donne encore des possiblités pour gagner ! C’est par sa Grâce et par sa miséricorde  que vous êtes sauvés…Ephésiens 2 : 4-5

Thyatire

L’ église de Thyatire

Chapitre 2 : 18


Historique :

A la différence des villes d ‘ Ephèse et de Smyrne, celle de Thyatire était très calme mais avait une importance commerciale. Thyatire était la capitale religieuse du dieu de la lumière qui était le soleil. Un grand autel de sacrifice du dieu d ‘ « Apollon » y était construit. Thyatire signifie «  autel de sacrifice ».Ce fut le temps de ténèbres du Moyen Age ( 538 – 1517), comparés au règne de sinistre d ‘ Achab que sa femme Jézabel poussait à faire le mal. (2 :20).Ce fut aussi le temps où l’ église catholique a vu le jour, et connaissait une croissance rapide dans le continent Européen. Le pape est le chef spirituel de toutes les églises mondiales.


Illustration :
 ( 6 :8)

 

Le cheval de couleur verdâtre illustre une église qui a été envahie par la mort spirituelle. Au XI ème , l ‘église catholique a traversé une crise interne : le conflit  entre le pape et l ‘empereur. Cette crise des investitures est d’ autant plus important qu’elle se produit en pleine phase d’essor démographique et économique de l’ occident Médiéval : les rois et les évêques se sont enrichis. Tandis que les chrétiens se sont appauvris à cause de la violence, la torture et les massacres. L‘historiens de l’ époque estiment que le quart des européens sont morts.
Le message chrétiens n’était plus diffusé. Les institutions ecclésiales avaient oublié qu’elles n’existaient  au fond que pour cela : répéter inlassablement le message du Christ, ses paroles et ses enseignements. Aussi,  la puissance de l ‘ église finit par devenir gênante et assombrir la pureté de l’ idée chrétienne. Cela justifie sa tolérance vis –à vis des cultes païens  et des autres religions.


Le Signataire du message : (2 : 18)

C’est Jésus Christ qui adresse ses félicitations et ses critiques pour l ‘église catholique. «Voici ce que dit  le Fils de DieuCelui qui a les yeux comme une flamme, de feu, et dont les pieds sont semblables à de l’airain ardent».

Les points forts de Thyatire : ( 2 : 19)
Jésus Christ lui est très reconnaissant grâce à ses œuvres très nombreuses, sa foi et son fidèle service. Citons-en quelques unes :
-En 614, l’ Empereur Justinien a fait édifier un hôpital et une église.
-En 976, l’ Empereur Charlemagne a fait des dons pour ériger des édifices religieux et d’établir des fondations catholiques ( des  écoles, des cliniques, des centres de réinsertions sociales… )

De nos jours …..
A l’heure du millénaire, les oeuvres des églises catholiques se sont multipliées. Elles tiennent  la première place dans toutes les domaines sociales : telles que les aides d’urgence en cas du cataclysme naturel….
Mr. Desmond Johns, directeur du Bureau de l ‘ UNAIDS à New York, a déclaré que «  l ‘église catholique est un partenaire excellent dans la lutte contre le Sida ».Il a rappelé surtout l'engagement de cette église dans le domaine de la santé dans les pays les plus pauvres du monde….C’est ainsi que Jésus Christ a apprécié  ses actions humanitaires : «  Je connais tes dernières œuvres plus nombreuses que les premières ».
Mais comme toute église ; Jésus Christ n’ a pas manqué d ’évoquer ses points faibles

Les points faibles de Thyatire : (2 :20)
La réconciliation de la religion ancestrale et la vérité biblique chrétienne constitue   ses points faibles. L’ histoire de Jézabel, épouse du Roi d’ Israël Achab, en nous donne une belle leçon. Première livres des Rois 16 : 29-33 ; 21 : 23-26.
Cette femme [ la code d’une église] a permis le peuple  de manger des viandes sacrifiées aux idoles et a fait tué les prophètes de Jéhovah. Elle se mit son mari Achab à adorer son dieu.
A Madagascar, par exemple, des chrétiens ont recours aux talismans on sampy pour des multiples besoins : les aléas du climat, ( retard des pluies, invasion de sauterelles ), la protection contre les malheurs, les difficultés de santé… Ils font le culte en présence d’une offrande,  habituellement le bœuf, alors qu’ils invoquent le nom de Jésus Christ. Ce sont des pratiques d’idolâtries très courantes admises au sein des églises.

Conseils de Jésus Christ  :
Jésus dit : «  je lui ai donné du temps afin qu’elle se repente, et elle ne veut pas se repentir de sa débauche ». 2 : 21.

Pour terminer, voici la promesse  que Jésus a faite pour ceux  qui ne pratiquent  pas de l’idolâtrie. « (…) vous règnerez avec Moi qui viens à l ‘ Etoile du matin. »

Sardes

L’ église de Sardes

Chapitre  3 : 1-6



Ville principale du royaume de Lydie, Sardes était autrefois une cité opulente. Le nom d’un des rois qui en avait fait sa capitale, Crésus, est resté le symbole de la richesse. Au temps de l’apôtre Jean, la ville était tombée dans l’oubli. Le nom de Sardes signifie « un résidu » ; c’est peut-être une allusion prophétique aux réformateurs qui devaient sortir de la masse infidèle de Thyatire. Cette reforme ( la période de 1517 à 1789) a été marquée par l’œuvre de certains hommes , notamment ,  Martin Luther en Allemagne,  Jean Calvin en Suisse……


Le signataire du message : ( 3 :1)
C’est Jésus Christ: «  Voici ce que dit Celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles ».

Illustration :( 6 :9)
L ‘église de Sardes correspond au cinquième sceau. L’apôtre Jean ne trouvait plus de cheval quand il ouvrit ce cinquième sceau. Il vit sous l’ autel « des âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la Parole de Dieu ». Le cheval « pâle » illustrant l’église catholique est disparu. Pourquoi ? L’histoire nous montre que cette  église institutionnelle n’était plus une médiatrice obligée.


Historique :

Pendant la renaissance italienne, les mœurs romaines se dégradent de plus en plus. Le pape, rétabli dans son  pouvoir, s’empresse d’étouffer les prétentions des conciles. On assiste au développement du trafic des indulgences d’argent à l’Eglise, en contre partie d’un pardon des pêchés, valable même dans l’ au-delà.

En 1517, Luther, en Allemagne, scandalisé par le trafic des indulgences pour la construction de Saint -Pierre de Rome et à la suite d’un long combat intérieur sur la nature du salut, affiche à Wittenberg les 95 thèses dans lesquelles il rappelle les fondements de la foi. La justification par la foi de  Romain : 1,17 exclut toute de possibilité que le salut puisse s’obtenir par des actes purement humains, a fortiori par l ‘achat d’indulgences. Les thèses de Luther rencontrent un bon accueil dans l ‘Allemagne qui prend conscience que sa culture est différente de celle de Rome.

Malgré le vœu initial de Luther, la rupture avec l ‘église romaine est prononcée en 1520. A la diète de Worms de 1521, Luther est condamné par l ‘empereur d’ Allemagne Charles Quint, et doit se réfugier à la Wartburg sous la protection de l ‘ Electeur de Saxe.

Luther est un exemplaire des « âmes de ceux qui avaient été immolés » que  l’apôtre Jean vit sous l’autel dans  Apocalypse 6 :9. Vient ensuite  Calvin à Strasbourg de 1538-1541.

L’ébranlement des réformes luthérienne  et calviniste suscite progressivement une vigoureuse réaction de la part de Rome. Le pape Paul III convoque en 1545 le Concile de Trente. Au-delà de la réaffirmation des positions doctrinales romaines dirigées contre les protestants ( c’est le contre-Reforme), ce concile s’inscrit aussi dans un programme plus vaste, la réforme catholique, commencée en Espagne et qui se poursuivra en France, en Italie et en Allemagne. Face aux protestants, le Concile rappelle la valeur de Tradition à l’égal de la Bible et impose la traduction latine de St Jérôme ( Vulgate), interdisant les traductions en langues vulgaires. 

L’éclatement des reformes se poursuit jusqu’à présent. D’un siècle à un autre, une nouvelle doctrine apparaît et se précise. Les bonnes œuvres de l‘église de Sardes à la recherche de la Vérité de la Parole de Dieu  restent encore inachevées.
C ‘est pourquoi Jésus dit : «  …Je n’ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu ». Apocalypse 3 : 2     

Les points forts de Sardes (3 : 4, 5)

Qui est le vainqueur de Sardes ? «  Celui qui n’a pas souillé ses vêtements ».
Jésus est très reconnaissant à l’égard de :
- Ceux qui sont restés purs.
- Ce qu’il en reste après les massacres des protestants à la Saint Barthélemy en 1572.
- Ce qu’il en reste après la terrible guerre de religion de trente ans dans les pays germaniques ( 1617 –1648) et bien d’autres….
Apocalypse 6 : 10 décrit ces circonstances comme des cris d’angoisse, en disant «.. jusqu’à quand, Maître Saint et Véritable, tarderas –tu  à juger et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ? »
Parfois, nous avons aussi la tentation de penser que Jésus Christ tarde à accomplir la promesse de son retour. Mais le temps qui passe depuis  la venue de Jésus est tout à la fois le temps de grâce, le temps de l’ église, le temps de la patience de Dieu ; c’est à dire un temps précieux et salutaire.

Chers internautes, dans cette attente, faites tous vos efforts pour que Jésus vous trouve purs et irréprochables ( 2 Pierre 3 : 9-15 ). A fin que vous étiez vêtus des vêtements blancs et vos noms ne seront jamais effacés dans le livre de vie.

Les points faibles de Sardes (3 : 2 )
Jésus dit : «  …Je n’ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu ».
Les œuvres de Sardes restent inachevées parce qu’elle a un grand défi devant lui : « le chemin  vers l ‘ œcuménisme ».
A travers des siècles, si les églises catholiques, restent  toujours en blocs ( à l’exception les orthodoxes) , les églises protestantes ( luthérienne, anglicane, calviniste..) par contre, ont des divergences sur les questions relatives à la foi concernant le baptême, les sacrements, les ministères, l’eucharistie…d ‘où  la cause de sa faiblesse.

De nos jours ...
Des lieux de dialogues œcuménique.....Le COE ( Conseil œcuménique des Eglises) organise de nombreux colloques internationaux et confronte ainsi à la diversité des histoires, des expériences spirituelles et des conceptions de la communauté chrétienne. Cela n’a pas toujours été aisé. Les questions discutées touchent au cœur même de la compréhension de la foi. Les conceptions sont parfois opposées, et celle qui convergent ne parviennent pas toujours à s’exprimer d’une seule et même voix.

L ‘ évêque Charles H. Brent, de l’église protestante épiscopales des Etats Unis, déclarait « que l’unité entres les églises ne s’accomplirait que si elles affrontaient les questions relatives à la foi sur lesquelles elles avaient des divergences". Et, il termine sa phrase «.. l’appel à l’unité est comme le cours d’une rivière. Il ne cesse jamais…"

Philadelphie
L'église de Philadelphie
Qu'est-ce qu'une secte dangereuse ?
La peur et l'espoir
L'église de Philadelphie

L’église de Philadelphie

 

Chapitre  3 : 7-13



Philadelphie ou «  amour de frères » est la fille du " Réveil du siècle dernier " ( 1755 – 1840) qui se caractérise par la prolifération des  mouvements religieux. 

Le signataire du message : ( 3 :7)

C’est Jésus Christ … « Voici ce que dit le Saintle VéritableCelui qui a la clé de DavidCelui qui ouvreet personne ne fermeraCelui qui ferme, et personne n’ouvrira »

Les points forts de Philadelphie : (3 :8)

Ce qui la caractérise : - Peu de force ! mais Jésus tient ouverte pour elle la porte de l‘évangile par le biais de « la  clé de David ».

Voilà pourquoi,  depuis la Seconde guerre mondiale, l’on observe que le  courant religieux « sectaire » se progresse plus vite. De 4 millions en 1940 , ils sont aujourd’hui 500 millions .On estime que 52000 conversions se produisent par jour. Ils s’appuient sur la télévision, Internet, les jeux vidéo ou les romans de sciences –fiction pour convertir en masse. Leur point commun c’est qu’ ils prêchent le message : « Jésus Christ viendra bientôt ».


Harvey Cox,  professeur de théologie à Harvard et auteur du «  Retour de Dieu » prédit que le courant évangélique devrait toucher, à l ‘horizon 2050, un disciple du Christ sur deux et qu’il deviendra la religion dominante au XXI ème siècle. Du chef de l ‘état au plus pauvre n’échappent pas non plus au zèle évangélique.

Est ce que le livre de l ‘Apocalypse peut  nous  apporter des explications à tout cela ?

Absolument OUI. Jésus répond : «  J’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer ». (3 : 8).La prolifération des sectes est un mouvement religieux apocalyptique. Il n’est pas étonnant si les «  sectes dangereuses »  sont d’actualités. 

Les conseils de Jésus : (3 :12)

Jésus, fidèle à sa promesse, exhorte : « Retiens ce que tu as afin que personne ne prenne ta couronne ».

Vous aussi, «  Retenez la Vérité de la parole de Dieu que vous avez !  Retenez le salut que vous avez reçu mais non pas la dénomination des églises.
Soyez vigilant parce qu’il existe déjà + de 14000 dénominations évangéliques

Qu'est-ce qu'une secte dangereuse ?

Qu’est ce qu’une « Secte dangereuse » ?

Chapitre  3 : 7-13



De nos jours, les sectes gagnent du terrain, au détriment de l’église catholique, des églises protestantes historiques ( Baptistes, Méthodistes ) et même de l’Islam.  Aux yeux des observateurs, toute église qui n’accepte pas d’adhérer au sein du Conseil Œcuméniques des Eglises ( COE) est appelée « secte ». Elles sont dangereuses et font peur le monde parce que le monde méconnaît exactement : Qu’ est - ce qu’une Secte ?

Les différentes approches des théologiens sur les sectes :


Dans l’ouvrage de Père André Roger, intitulé «  Tentation des sectes », le mot « Secte » vient des mots latins SEQUI qui veut dire SUIVRE et SECARE qui signifie RUPTURE ou SEPARATION.

Selon, Pasteur Rabehantonina , auteur de «  SOS SECTES », le mot « Secte » vient du mot grec HAERITIJO qui veut dire hérétique. Ce dernier prend trois formes dans Hébreux 11 : 25.
·        Hairesti : s’attacher à un seul dogme en priorisant, par exemple, le don de parler en langues, celui de l’imposition des mains , la prophétie, le sabbat, et les miracles…
·        Hairesis : division , clan
·        Hairesticos : se détacher


D’après ces théologiens catholique et protestant,  une secte se définit comme toute église qui s’est séparée de l’église mère institutionnelle. Elle suit par conséquent d’un enseignement d’un prophète. Puisque son enseignement est nouveau et étrange, elle provoque des perturbations dans la société.
De cette définition, on déduit  que toute église chrétienne est une secte. L’église protestante qui s’est  séparée de l’église catholique pourrait être appelée «  secte ». De la même manière les églises évangéliques qui se sont détachées de  l’église protestante sont naturellement des sectes.

Définition  de «  Sectes » dans la Bible :
Le judaïsme, l’église des ancêtres de Jésus Christ,  est l’origine et l’enracinement du christianisme. Un petit groupe de juifs ( les douze disciples de Jésus ) avait suivi l ‘enseignement de son prophète, Jésus Christ Lui -même. Par la suite, ce petit groupe a quitté son pays pour transmettre ce même enseignement à toute la terre. Matthieu 10 : 5 –8. Ainsi, surgiront les premières églises ( Ephèse - Smyrne - Pergame ). Dès l’apparition des nouvelles doctrines de Luther, la rupture avec l ‘église catholique est prononcée. D’où la naissance de l ’église luthérienne. Et, aujourd’hui la secte ( l’église de Philadelphie) veut conquérir le monde.

Allez-vous  certainement poser la question suivante :Jésus Christ et ses disciples sont –ils sectaires ? 

Oui, Jésus Christ et ses disciples (parmi eux l’apôtre Paul) sont sectaires.
Selon Actes 24 :5 « Nous avons trouvé cet homme, qui est une peste, qui excite des divisions parmi les Juifs du monde, qui est chef de la secte des Nazaréens ». Jésus Christ et ses disciples appartiennent à une secte appelée « Nazaréenne » [ parce que Jésus Christ est Nazaréen. (Matthieu 2 :23)].

En se referant à la définition des sectes ci –dessus,  cette  secte Nazaréenne  a bien rempli les conditions nécessaires :
·   Jésus Christ est un prophète :
Il enseigne des nouvelles doctrines qui semblent étrangères pour les Juifs. Citons- en quelques unes :
- Lorsque Jésus dit : «  Je suis le pain de vie »,  les Juifs discutent entre eux, en  disant, comment peut –Il nous donner sa chair à manger ? Jean 6 : 35, 48-52.
- Les Juifs disaient que leur père est Abraham. Jésus leur répondit : « en vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’ Abraham fût, Je suis ». Ils étaient étonnés car Jésus n’a pas encore cinquante ans ! Jean 8 : 57, 58. Les enseignements de Jésus Christ leur paraissaient irréalistes et étaient  incroyables d’ où les causes de son arrestation par les prêtres et les autorités Romaines.
·        Jésus Christ et ses disciples sont des agitateurs pour les uns et des bienfaiteurs pour les autres: Jean 7 : 10-13.
Les réactions chaudes ou froides à l’ égard des sectes sont naturelles. Elles dépendent de l’ouverture de l’esprit et de la lucidité des gens.
·       Les blasphèmes :
La Secte des Nazaréens est méprisée. Les Juifs l’appelaient  des loups cruels  , des faux prophètes, des démons. Matthieu 7 :15 , Actes 20 : 17-21

Quelques pistes de réflexions en guise de conclusion :
Nous savons  par cœur le verset : «  Jésus est le chemin, la vérité et la vie. Jean 14 :6. Pourquoi avons - nous honte d ‘être «  sectaires » ? alors qu’en réalité, nous suivons la Secte Nazaréenne dont le Chef est Jésus Christ.
C’est une réaction normale si les églises des ancêtres nous interdisent de suivre des nouveaux enseignements. Entre autres : l’étude du livre de l ‘Apocalypse.
A tous les chefs de ces églises des ancêtres, Jésus Christ  vous répond :
« Malheur à vous Scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous fermez aux hommes, le royaume des cieux, vous n’ y entrez pas vous mêmes et vous n’ y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer ». Matthieu 23 :14

Bref, les sectes dangereuses sont : celles qui cachent la vérité de la Parole de Dieu – celles qui ne suivent pas les enseignements complets de la Bible ( de Genèse à l ‘Apocalypse ) – celles qui font des blasphèmes et celles qui n’ont pas le fruit de l’Esprit. Galates 5 :22

La peur et l'espoir

L’église de Philadelphie : la peur et l’espoir (Fin)

Les points faibles de Philadelphie :

 

Parmi les 7 églises, deux seulement n’encourent aucun reproche de la  part de Jésus Christ. Smyrne et Philadelphie.
La venue de Jésus est présentée à Philadelphie comme un appel à la vigilance. « Tiens ferme ce qu tu as ». 3 : 10,11. C’est un appel qui a fait peur le monde d’un côté, mais aussi  un appel de la patience d’espérance pour les fidèles qui ont gardé la parole de Dieu de l’autre côté. 

Le chapitre 6 :12, 13 nous décrit  cette peur qui a envahi ce monde lorsque le 6ème sceau s’ouvrit  : «  Je regardai, quand il  ouvrit le sixième sceau ; il y eut un tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d’un figuier secoué par  un vent violent. »
Le passé nous montre que des évènements épouvantables ont eu lieu vers les années 1755 à 1844,  et depuis des attentats et terrorismes ne cessent de bouleverser  le monde


Nous vivons vraiment dans le  temps de la fin. Citons-en quelques-uns :

-Le 1 Novembre 1755, il y eut un terrible tremblement de terre à Lisbonne.
-Le 19 Mai 1780, il y eut un éclipse solaire émouvant  aux Etats –Unis et les étoiles tombèrent le 13 Novembre 1833.
-En octobre 1844, des Pasteurs et des églises se préparèrent  à voir la fin du monde arriver. Certains vendirent mêmes leurs maisons et se rendirent sur les montagnes pour être prêts à l’ avènement de Jésus Christ. 

La grande majorité des sectes croient de la Seconde venue du Jésus . Cependant, il est très dangereux d’établir une date. Jésus dit : «  Personne ne connaît ni la date ni le jour ni l’heure ». Il a effectivement parlé des temps de la fin, désignant par là, la dernière phase de l’histoire humaine. Matthieu 24 :8. Mais Il n’en a jamais fixé le terme. Certains pensent que cela demain, d’autres dans un avenir lointain. Le monde vit dans l’angoisse , il ne saurait ce qui surviendra demain. Luc 21 : 25-26.

Dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre, avons- nous une espérance et dirions-nous : « nous redressons et levons nos têtes parce que notre délivrance approche ». Luc 21 : 28. OU, sommes -nous déçus et dirions-nous : « tombez sur nous et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône et devant la colère de l ‘Agneau». Apocalypse 6 :16

Laodicée
L'église de Laodicée
Conseils de Jésus face aux maux de Laodicée
L'église de Laodicée

L’église de Laodicée

Chapitre 3 : 14-22

L’histoire de l’ église de Laodicée se situe au 18ème siècle  jusqu’à ce jour. Laodicée vient des mots grecs : « laos » qui veut dire peuple et « dica » qui veut dire jugement. C'est ainsi que cette église est appelée "le peuple du jugement". Elle est née au moment de l'ouverture du septième sceau. Apocalypse 8 :1

Située à 65 km au Sud Est de Philadelphie, Laodicée est une région montagneuse et volcanique. Elle est très remarquable par l’existence de l’eau chaude sortie du volcan. Drainée  par un canal de 6 km, l’eau arrive tiède à Laodicée. Cela symbolise aussi le caractère tiède de cette église.


Qui est cette église ?
Les théologiens s’accordent à dire que l’église de Laodicée correspond à celle de l’ Adventiste. D’ ailleurs tous ses membres acceptent volontiers cette dénomination.

Le signataire du message :
Le message pour l’église de  Laodicée a été signé par Jésus Christ Lui –même : «  Voici ce que dit l ‘ AMENLe Témoin fidèle et Véritablele Commencement de la création de Dieu ». ( 3 :14)


Les points forts de l ‘église de Laodicée :

C’est la seule église où Jésus Christ n’a pas trouvé de qualité. IL lui adresse de nombreuses critiques.

Les points faibles de l’église de Laodicée (3 :15–17)
«  Ainsi parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Parce que tu dis : Je suis riche et je me suis enrichi, je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu ».
Ces points faibles, nous les connaissons aujourd’hui, sont : la satisfaction de soi-même, la tiédeur indifférente, les prétentions religieuses à tout posséder, à tout connaître «  je n’ai besoin de rien ». C’est ce que semblent dire aussi les chrétiens qui négligent la prière. Il manque à Laodicée trois choses essentielles :L’or, les vêtements blancs  et un collyre.

Conseils de Jésus Christ (3 :21)
Jésus donne successivement :
*un conseil : Que chacun se hâte d’acquérir de Lui tout ce qui manque.
*un encouragement : ce sont ceux qu’Il aime que Christ reprend et châtie
*une exhortation à être zélé, à se repentir ( V.19)
*une promesse sans prix ( V. 20). Ceux qui auront reçu maintenant Jésus dans le cœur, Lui à son tour les recevra dans le ciel, sur Son trône. ( V. 21)

Conseils de Jésus face aux maux de Laodicée

Les conseils de Jésus face aux maux de Laodicée

Chapitre 3 : 14-22

 

Trois maux caractérisent Laodicée et Jésus lui propose  un remède qu’elle peut acquérir par une repentance véritable. Il faut « acheter » à Jésus Lui-même. «  je te conseille d’acheter de moi » Apocalypse 3 :18


I - Acheter de l’or :

Laodicée reste toujours tiède parce qu’elle n’a pas ressenti l’onction du Saint d’Esprit. Quelles en sont les raisons ?

Les enseignements  de Ellen White , la prophétesse de l ‘église Adventiste,  peuvent  en fournir les bonnes réponses.
Ils précisent que le Saint Esprit a été donné en 1844 «  la pluie de la première saison ». Ce fut la date, selon ces enseignements, où Jésus Christ est rentré dans sa Gloire. Les Adventistes attendent encore « la pluie de l’arrière saison » qui sera donnée au  moment de la dernière persécution avant la Seconde venue Jésus Christ.
Alors que la Bible nous enseigne que le Saint Esprit  est déjà donné le jour de la Pentecôte vers l’an 63 après l’ascension de Jésus. Là où Il a été glorifié. Actes2 :1

Les conséquences de ces enseignements :

De nombreux laodicéens s’engagent au Service de Dieu sans avoir reçu ou ressenti le Saint Esprit. Actes 19 :2. On dirait qu’ils sont inconscients de leur  état  et qu’ils se contentent de la routine de la luthérgie de l ‘église.
Quels sont les bons signes d’une église réchauffée ?

* Lorsqu’elle accepte d’acheter de l’or de Jésus : L ‘OR représente la FOI. 1 Pierre 1 :7 «….  afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable… » L’OR, c’est aussi la vraie justice selon Jésus. Jean 16 :12,13
Lorsqu’ elle entend la Parole de la Vérité,  elle croit  en Jésus et est  scellée du Saint Esprit. Ephésiens 1 :13. 
Lorsque des miracles l’accompagnent. Marc 16 :17 « impose les mains aux malades et les malades sont guéris, chasse les démons…. »
Alors , dès maintenant, achetez de l ‘Or de Jésus et vous recevrez une puissance, le Saint esprit.

II - Acheter des vêtements blancs :

Nu, sans vêtements, c’est le deuxième caractère de Laodicée. Dans la honte qui s’attache à cette position de nudité, Laodicée ( spirituellement parlant) ne peut pas s’approcher de Dieu pour rendre culte. Le remède divin : c’est d’acheter  de vêtements blancs.

Que signifie «  vêtement » dans la Bible ?

Le « vêtement original » a une importance particulière pour Dieu parce qu’il nous protège contre le mal , et représente la Gloire de Dieu en nous ( 1 :13). Malheureusement, ce vêtement a été perdu à Eden lorsque Adam et Eve ont pêché contre Lui. Après avoir été séduite par le Satan, Eve prit le fruit agréable et en mangea.  Puis, elle en donna à son mari. Dès lors, « les yeux de l ‘un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier ». Genèse 3 :6-7

Ils retrouvent la sécurité en Dieu, quand Il leur accorde le salut, en remplaçant leurs vêtements faits de main d’homme ( feuille de figuier) par les vêtements de peau. Genèse 3 :21. Les habits de peau sont le symbole du sang de Jésus Christ, «  Sans effusion de sang, il n’ y a pas de pardon ». Hébreux 9 :22.

Dans l’histoire du fils prodigue, nous savons que son père a dû remplacer ses vêtements souillés des justices humaines ( l’orgueil, la richesse, l’honneur) par des beaux vêtements quand le père le voit revenir de sa maison. «  Vite ! Apportez les beaux vêtements et habillez –le ». Le père est fou de joie et dit à ses serviteurs : «  Amenez le veau gras et tue-le ». Luc 15 :22-23. Là aussi, il y a eu lieu la capture de veau, en signe du purification et du pardon. 

Comment et quand peut –on prendre ces beaux vêtements ou  ( vêtements blancs) ?
L ‘apôtre Paul décrit aux Galates ; « Nous avons revêtu Christ » au moment où nous  sommes décidés d’être baptisé. Galates 3 :27. Le baptême en Christ signifie le baptême en sa mort. Romains 6 :3.
Pour cela, il est très important de savoir le jour où Jésus Christ a été mort. Sinon, nous prenons les vêtements du Cousin de Jésus. Alors, rassurons – nous si nous sommes bien baptisés en Jésus Christ qui était mort 3 jours et 3 nuits dans le sein de la terre selon la Parole de Dieu dans Matthieu 12 :40 !
Pour terminer, nous allons tirer une bonne leçon à partir de cette parabole de Jésus sur le Royaume des cieux. Matthieu 22 :11-12.
«  Lorsque le roi entra, il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces ». Il lui dit : Mon ami, comment es- tu entré ici sans avoir un habit de noces ? ».
Parfois, nous avons pensé que nous  sommes de bons amis de Jésus, parce que nous avons fait cela, ceci à Son nom. Si Jésus nous aperçoit que nous n’avons pas revêtu «  l‘habit de noces », à Son retour, qu’allons nous dire à Jésus ? avons –nous la bouche fermée comme cet homme – là ?

III- Acheter un collyre :

A Laodicée, les sources d’eaux chaudes médicinales permettent aux malades de se soigner leurs yeux grâce à un collyre fameux : « le baume de Phrygie ». Ces petits détails matériels nous aident de  mieux comprendre ce message de Jésus adressé à Laodicée «  Je te conseille d’acheter de Moi un collyre ».L’ église de Laodicée est aveugle.
Quelles sont les origines de ses maladies ?

L ‘Evangile de Matthieu nous enseigne que : «  l ‘œil est la lampe du corps. Si notre œil est en bon état, tout notre corps sera éclairé ».Matthieu 6 : 22-23.
Aussi, serait- ce indispensable que nous testons tous les jours la vue, parce qu’ il se peut que nous voyons mais nous ne saisissons point. Comme c’était le cas cité dans Esaïe 6 : 8-10 : « Va et dis à ce peuple : vous entendrez et vous ne comprendrez point, vous verrez et  vous ne saisirez point ».

Cette révélation voulait parler des pharisiens endurcis et orgueilleux. Ils ne croyaient pas parce qu’ils n ‘étaient pas des brebis de Jésus. Jean 10 :25-26
Ils se prétendaient avoir pleine de connaissance en Lois, en parole de Dieu alors qu’ils ne cessaient pas d ‘insulter Jésus  comme étant un faux prophète. «  un démon peut – Il ouvrir les yeux  des aveugles ? disaient –ils ». Jean 10 : 21

 

Par contraste, un homme aveugle de naissance, ne voulait pas savoir si Jésus est un pécheur ou non , l’essentiel pour lui c’est qu’il voit maintenant. Jean 9 : 14-25
Nous aussi, nous sommes tombés, par occasion, sur ce site, parce que nous entendons la Voix de Jésus notre Berger, par différents moyens. Alors, nous pouvons nous réjouir  parce que nous sommes les brebis de Jésus. Jésus nous donne la vue et éclaire les yeux de notre cœur. Voilà le vrai collyre pour oindre nos yeux.

L’appel à la repentance ( 3 :20 )

Laodicée est la seule des sept églises pour laquelle Jésus Christ ne souligne aucune chose qui Lui plaise. Pourtant, Son amour demeure et Il invite à la repentance. Il frappe à la porte du cœur de ceux qui sont remplis de jalousie et très agressifs à cette étude du livre  de l ‘ Apocalypse. Un jour, Jésus les amènera pour les former en un seul troupeau et en un Seul Berger. Jean 10 : 15-16.


En guise de conclusion :

Laodicée marque le terme de l’histoire prophétique des églises. Elle sera semblable à l’histoire des dix vierges dans Matthieu 25 : 1-13. Cette parabole de Jésus met en scène 2 groupes de jeunes filles : ( rappelons : la fille = l’église )
Les sages qui ont eu la précaution d’apporter une réserve d’huile. C’est -à -dire ceux qui ont acheté gratuitement de Christ de l ‘or, des vêtements blancs et d’un collyre. Elles sont admises au Royaume des Cieux.Tandis que les folles le manquent.

Finalement, Laodicée sera divisée en 2 : celle qui a répondu à l'appel de la repentance aura la vie éternelle, et celle qui a durci son coeur allant vers la perdition. Cette tendance justifie son appelation " Laodicée = peuple du jugement"

L ‘objectif des sept messages adressés aux sept églises est de nous montrer l ‘importance de la préparation pour entrer dans le Royaume de Dieu. Que celui qui a des bons yeux voie ce grand message :


« Prépare –toi  à la rencontre de ton Dieu. » Amos 4 :12

2Les 7 sceaux
La scène céleste : la vision du Trône
Jésus Christ Rédempteur et l’Adoration
Les six premiers sceaux
L’intervalle avant l’ouverture du septième sceau
Le Sceau de Dieu : la plénitude de l’Esprit
Parler en langues
Le don de prophétie pour l’édification de l’église
Les secrets du Sceau de Dieu
Le septième sceau
Les prières des saints
La scène céleste : la vision du Trône

Scène céleste : la vision du Trône

Chapitre 4 : 1-11

Après ce parcours terrestre nous menant au fond de l’histoire des sept églises, et après avoir pris connaissance de leur « richesse » et leur « pauvreté », voici Dieu nous fait vivre une scène jamais imaginée, une scène céleste : la vision du Trône.
Quand les portes des cieux s’ouvrirent,  l ‘apôtre Jean vit le Trône sur lequel était assis Quelqu’un: 
« Aussitôt, je fus saisi par l’Esprit. Et voici, il y avait un Trône dans le ciel, et sur ce Trône Quelqu’un était assis. Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine ; et le Trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à l’émeraude ». Apocalypse 4 : 2-3

Une vision similaire de cette scène a été également vécue par les prophètes Ezéchiel et Esaïe  au cours de deux périodes tout à fait différentes, selon Ezéchiel 1 :4,5,10,26,27 et Esaïe 6 :3.
Et nous glorifions aussi Dieu de nous donner cet avantage et nous faire parcourir ce voyage céleste nous permettant, à travers cette étude du livre de l’Apocalypse, de nous émerveiller et savourer la même scène vécue par ces prophètes.

·        La porte ouverte et les pierres précieuses : (V.1-3)
La porte ouverte et la voix qui invite « Monte ici » décrivent de façon symbolique l’accomplissement de la promesse du Christ envers les Siens (Jean 14 :3). En effet, la porte est aussi ouverte non seulement à ceux qui  sortent vainqueurs des églises de nos jours, tout comme elle a été ouverte à ceux sortis vainqueurs des sept églises d’ Asie Mineure, mais aussi à ceux qui sortiront vainqueurs des églises futures.
« Le Trône est semblable  à du jaspe et sardoine ». En effet, le Trône du Seigneur, dans la Gloire personnelle de Son Etre, est souvent représenté par ces pierres précieuses, plus particulièrement le jaspe représente Sa Gloire manifestée. Apocalypse 21 : 11,18,19.

·      Les vingt - quatre anciens : (V. 4)
Vos promptes questions aux qui et pourquoi par rapport à ce verset vont tout de suite trouver leur réponse. En effet, qui sont-ils ?
1) Ils représentent les 12 tribus d’Israël et les 12 apôtres de Jésus Christ.
2) Ils sont vêtus de blanc, signe de pureté et de sainteté, le vêtement caractéristique des rachetés.
3) Ils portent de couronnes d’or, en guise de leur récompense car le temps de leur service étant achevé.
On pense naturellement aux couronnes promises aux croyants selon Apocalypse 2 :10 ; 3 : 11.
Qu’en est-il de nous ? Méritons – nous aussi de porter de telles  couronnes ?
Mais soyons prudents, car on parle aussi de couronnes semblables aux vraies tel que nous le décrit  Apocalypse 9 :7.
Pourrions-nous dire un jour comme l‘apôtre Paul : «  J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi ? II Timothée 4 : 7-8.

En poursuivant cette étude, restons forts et fermes face à tout genre de critique, blasphématoire ou opposante, si nous voulons réussir. Malheureusement, beaucoup de gens mettent la Parole de Dieu en jeu quand leurs intérêts personnels en souffrent. Ils rebroussent même chemin.
Voici comment Jésus le prouvait : « Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus ». Matthieu 22 : 14. Mais n’abandonnons pas.

Le prochain enseignement sera consacré  aux quatre êtres vivants, remplis d’ yeux devant et derrière,  assis au milieu du Trône.

 

Chapitre 4 : 1-11

·        Des éclairs, des voix et des coups de tonnerre : (V.5 )

« Du Trône sortent des éclairs, des voix et des coups de tonnerre »
. Les enfants d’Israël ont vécu la même au pied du mont Sinaï lors de la cérémonie  de remise des dix commandements organisée par Dieu l’Eternel, Exode 20 :18-19.
C’est la présence manifeste du pouvoir surnaturel de notre Créateur


·       La mer de verre : (V. 6 )

« il y a devant le Trône comme une mer de verre semblable à du cristal ».

La mer symbolisant la foule, et le verre et le cristal la limpidité, ici on parle de fidèles vêtus de blancs portant de couronnes d’or et présents devant le Trône.


·       Les quatre animaux : (V. 6 -8 )


Quatre animaux vivants sont présents autour du Trône : le premier être ressemble à un lion, le second être à un veau, le troisième a l’apparence d’une face d’un homme et le quatrième est semblable à un aigle qui vole. Pourquoi sont –ils quatre ? Le chiffre « 4 » étant le chiffre de Dieu et de l’homme, ces quatre êtres vivants représentent  l’alliance de Dieu  entre son peuple.

* Le premier être vivant : le lion

Jésus Christ est le Lion de la tribu de Juda, et est aussi la racine de David, selon Genèse 49 : 8-10 ; Apocalypse 5 : 5 et Apocalypse 22 :6.
Le lion fait l’objet de la principale énumération parce que Christ est le Roi des rois, tel décrit  dans Apocalypse 11 :15 : « le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ et il règnera aux siècles des siècles ».
Contrairement à ce qui précède,  le lion peut aussi jouer  le rôle du satan, selon I Pierre 5 :8-9. Il est donc tout aussi capable d’imiter  les œuvres de Jésus. Soyez prudents !
Voici notre encouragement : si nous acceptons le Lion de Juda, qui est Jésus Christ, comme notre Sauveur et notre Seigneur, nous deviendrons des enfants de Dieu, Jean 1 :11.

* Le deuxième être vivant : le veau 

Le veau  symbolise une offrande de réjouissance . Les enfants d’Israël avaient l’habitude d’offrir en holocauste du bétail sans défaut, en l’occurrence  du veau pour accomplir ce qui est agréable à Dieu.
Rappelez-vous de l’histoire du fils perdu : son père a fait tuer un veau pour marquer sa joie  et surtout pour célébrer le retour du fils qu’il croyait perdu et mort, c’était un banquet de fête.

* Le troisième être vivant : une face d’homme

Spirituellement, ceci signifie que l’homme a été créé à l’image de Dieu son Créateur, selon Genèse 1 :26-27. Cependant, cette « image divine »  en lui a été déformée par le péché. Mais, Son plan pour l’humanité, en lui envoyant son Fils Unique, Jésus Christ, a permis à l’homme  de se repentir.

* Le quatrième être vivant : un aigle

L ‘aigle se distingue de tous les oiseaux par « sa bonne vue de loin », selon Job 39 : 27-30. Spirituellement, ceci démontre que Dieu, du haut de Son Trône céleste, sonde le tréfonds de notre cœur. Selon Hébreux 4 : 12, la Parole de Dieu juge les sentiments et les pensées du cœur. Ce qui amène à dire que rien n’échappe à tout instant et en tout lieu à Son regard, Il  observe de partout les œuvres de Sa création. On parle de Sa nature omniprésente, omnisciente (sachant toutes choses et possédant toute sagesse) et omnipotente (disposant de toute puissance).


Le prochain enseignement se rapporte  aux secrets de l’adoration et à ceux du Sang de l’Agneau immolé. Donnez encore votre temps pour cette nouvelle connaissance. A bientôt

Jésus Christ Rédempteur et l’Adoration

Jésus Christ Rédempteur et l ‘adoration

Partie II - Chapitre 5 :1-14

 

« Après la vision de la scène céleste, Jean vit dans la main droite de Celui Qui est assis sur le Trône un livre scellé de sept sceaux. Puis il pleura fort, parce que nul n’était trouvé digne d’ouvrir ce livre ».
Notons que dans chapitre 6, Jésus Christ, en y apposant Sa signature, se révèle être Le Seul à avoir le pouvoir quant aux secrets des 7 sceaux.  
Mais rappelons-nous de la Signature de Jésus Christ avant même que les messages secrets sur les 7 églises ne soient dévoilés.  Apocalypse 1 :6 et 5 : 10  qui traitent du même sujet, nous le justifient.

Christ Rédempteur :

 

Jean posa la question : Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux ?
Le verset 5 fournit la réponse «Voici le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux ».
Le Seigneur Jésus Christ est ce Lion de la tribu royale de Juda, Genèse 49 : 8-10 ; Il est aussi la racine de David. L ‘Agneau immolé est digne de recevoir la Puissance. Quels en sont les secrets ?

L ‘Evangile de Jean 1 : 29  énonce ce pouvoir: «Voici l ‘Agneau de Dieu Qui ôte le péché du monde » C’est l’ Image de Jésus Christ Qui s’offre en sacrifice. Mais restez prudents car  satan même  exige un sacrifice avant  de sceller un pacte.

En effetpar le Sang de Jésus Christ :
*Nos péchés sont ôtés,  Apocalypse 1 :5 ; I Jean 1 : 7-9
*Nos vêtements souillés des  impuretés humaines sont blanchis, Apocalypse 7 : 11, 17
*Les diables sont terrorisés,  Apocalypse 12 : 7-11
*Nous sommes réconciliés avec Dieu, Colossiens 1 : 20-21
*Nous sommes maintenant proches de Jésus Christ, si autrefois nous étions privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse de Dieu et sans espérance, Ephésiens 2 : 11-13 ;16
*Nous sommes libérés et sanctifiés parce que Jésus Christ, Souverain Sacrificateur intercède en notre faveur et pour toujours. Il est le Médiateur de la nouvelle alliance. Hébreux 4 :14 ; Hébreux  7 : 25 ; Hébreux 10 :19 ; Hébreux 12 :24

L’adoration :
L ‘Agneau immolé est digne de recevoir la louange et l’adoration. Voici comment Jean le dépeint : « Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A Celui Qui est assis sur le Trône, et à l ‘Agneau soient la Louange, l’Honneur, la Gloire et la Force aux siècles des siècles. Et les quatre êtres vivants disaient : Amen ! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent ». (verset 13).

Deux genres possibles d ‘adoration sont spécifiées dans la Bible :
- Soit on se prosterne devant l ‘Agneau immolé, Qui est Le Seigneur Dieu, Jésus Christ ayant  les 7 cornes, les sept yeux, les sept esprits,. Apocalypse 4 :10 -   5 : 13
- Soit on se prosterne devant la bête dont la puissance et le trône  lui ont été conférés par le dragon, Apocalypse 12 : 9 – Apocalypse 13 : 2 , 15 ,16.

Approchons-nous donc avec assurance du Trône de  Grâce du Souverain Sacrificateur afin d’obtenir non seulement miséricorde et  trouver grâce auprès de Lui, mais aussi pour être secourus dans nos besoins.

Pour conclure, retenons que ce chapitre 5, cœur du livre de l’Apocalypse, nous annonce la bonne Evangile de Jésus Christ comme étant notre Sauveur, notre Rédempteur et notre Souverain Sacrificateur.

Le prochain enseignement nous fera découvrir les secrets des 7 sceaux.

Les six premiers sceaux

Les six premiers sceaux

Partie II - Chapitre 6 :1-17

 


Le chapitre 6 traite des secrets des six premiers sceaux. Nous verrons seulement et pourquoi le septième ne sera descellé que dans le chapitre 8.
Retenons que les couleurs des chevaux caractérisent à la fois les événements vécus et la vie spirituelle des églises.  

·       Le premier sceau : (Verset 1-2)

A l’ouverture du premier sceau, le premier être vivant, «un lion»,  commande d’une voix de tonnerre : « VIENS ». Ce premier sceau correspond à l ‘église d ‘Ephèse (31 –100). Nous remarquons qu’ à chaque ouverture des quatre premiers sceaux,  chaque être vivant dit la même parole : « VIENS ». De façon expressive, cette voix de tonnerre  révèle la Gloire du Christ tel que nous le décrit  le chapitre 4.
De façon spirituelle, le cheval blanc symbolise le pouvoir triomphant et perpétuel du Christ. Jean 16 :33 définit ce triomphe ainsi : « Jésus Christ a vaincu le monde » et « Il vaincra la bête et son image ». N’est-Il pas  le Seigneur des seigneurs et Le Roi des rois ? Apocalypse 17 :14.


·       Le second sceau : (Verset 3-4)

Ce sceau correspond à l’église de Smyrne (100-313). Son ouverture annoncée par le second être vivant, «un veau », a fait apparaître un cheval roux, couleur du sang.
De nature concrète, ce sang nous rappelle le sang du veau tué lors de la  célébration du retour du fils prodigue, tandis que le cheval  roux représente de façon spirituelle le sang des martyrs versé  en témoignage de la Parole de Dieu.
Rappelons-nous qu’en effet Smyrne a subi de terribles souffrances, d’une part à cause du danger exposé par les doctrines du judaïsme, qui  se reposent sur le légalisme, et qui ont tendance à être re-insérées dans l ‘église et de l’autre, à cause des persécutions  que fait endurer l’empire romain  vis-à-vis la secte nazaréenne.


·       Le troisième sceau : (Verset 5-6)

Ce sceau correspond à l'église de Pergame (313-538).
Sur l‘ordre du troisième être vivant semblable à un homme, un cheval noir surgit. Symbole de deuil et des ténèbres, il apporte une grande famine.
De façon matérielle, après le grand conflit sanglant  qui a eu lieu au cours du 1er et du 2ème siècle, l’Asie a connu une grande famine. Il est à retenir que la balance  tenue par le cavalier est destinée à mesurer de façon stricte la nourriture, ceci étant  indispensable  à cause de la disette et du prix prohibitif majoré sur les produits de première nécessité.
Spirituellement, la balance représente les deux forces antagonistes existantes au sein de l‘église :  ceci se traduit par la cohabitation de l‘idolâtrie du talisman et du christianisme.

En d’autres termes, des âmes assoiffées de la  Justice de Dieu,

laquelle était cachée comme un trésor à l‘époque, vivaient malgré eux selon la doctrine de Jézabel.

De la même manière, l‘église de nos jours tolère « à la Jézabel » l’accès à sa porte. Elle se livre à un double jeu spirituel : elle se dévoue à Dieu, mais par ailleurs elle se livre à des cultes païens et s’adresse aux idoles.

 

·      Le quatrième sceau (verset 7-8)
Un cheval de couleur livide apparaît à l’ouverture du quatrième sceau, son chevalier s’appelant «la mort ». Ce sceau correspond à l‘église de Thyatire (538-1517) . L’église catholique dominante de nos jours représente l’image incarnée de cette église du 6ème siècle.
« Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre».
La puissance de l‘église catholique s’affirmait depuis l’édit de Constantin (313). Au Moyen âge, son réseau paroissial couvrait toute l‘Europe occidentale, soit le quart de la terre.
Cette église contribuait aussi à la naissance de la nouvelle civilisation occidentale : elle a prêché l‘Evangile tout en témoignant du profond respect pour l’idolâtrie. Aussi, cette puissance a-t-elle fait l’objet d’un grand trouble pour souiller la pureté de la sagesse chrétienne,   entraînant ainsi  une vie spirituelle quasi détruite au sein de l’église de Thyatire.

·     Le cinquième sceau (verset 9-11)
Ce sceau correspond à l‘église de Sardes (1517-1755). C’est la période de la réforme et de la contre-réforme. Elle est représentée de nos jours par les églises protestantes.
Lors de l’ouverture du cinquième sceau, Jean vit sous l‘autel les âmes de ceux qui  ont été immolés pour avoir témoigné de leur foi en Jésus Christ. Ce sont ceux qui ont été égorgés en criant: « Jusqu’à quand, ô Souverain ?». Leur présence sous l’autel  fait sans doute allusion à leur fidélité jusqu’à la mort. C’est un premier groupement de martyrs, d’autres suivront.  
Si beaucoup de chrétiens n’en souffrent pas déjà, ils  souffriront le martyre au temps de la grande tribulation. Voici la vision de Jean selon Apocalypse 13 : 15 «…. ; que  tous ceux qui n’adoreraient pas l ‘image de bête soient tués».
Notre encouragement : «Sois fidèle jusqu’à la mort et je te donnerai la couronne de vie», Apocalypse 2 : 10.

·     Le sixième sceau (verset 12-17)
Ce sceau correspond à l ‘église de Philadelphie (1755 – jusqu’à nos jours).
De grands bouleversements surviennent à l’ouverture du sixième sceau : «il y eut un tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, les étoiles du ciel tombèrent sur la terre… ».Nous avons lu dans le chapitre1 intitulé «Le retour du Christ» tous ces signes de temps marquant l’avènement du Christ. N’est-il pas frappant de constater que plus on s’approche de la fin, plus leur fréquence et leur intensité augmentent ?
L’on constate que l’ère du troisième millénaire laisse les gens désemparés : l’avenir les inquiète, ils sont déséquilibrés. Il va sans dire que les crises économique, politique et sociale qui s’amplifient de jour en jour secouent et déstabilisent leur vie quotidienne. De leur côté, de nombreux des écrivains s’accordent pour reconnaître que la société se trouve désorientée, « en quête de sens ».Si une telle situation se passe pour inévitable, au moins la connaissance de la Parole de Dieu vous donnera la chance de vous racheter :  « Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété doivent être saintes ? » II Pierre 3 :11
L‘objet de l‘étude de la Révélation de Jésus Christ, selon le livre de l’Apocalypse,  étant de mettre en exergue l‘importance et l’urgence des préparatifs à faire pour  pouvoir accéder au Royaume de Dieu,  retenez que  le temps est proche.
«C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par Lui sans tache et irréprochables dans la paix» II Pierre 3 : 14

Avant l‘ouverture du septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. Suspens ! Qu’en est-il ?Le chapitre 7 nous le révèlera. Restez attentifs.

L’intervalle avant l’ouverture du septième sceau

L’intervalle avant l’ouverture du septième sceau

Chapitre 7 :1-17


Le chapitre 7 permet d’entrevoir les événements postérieurs à la grande tribulation. Il s’agit de la « première parenthèse » du livre de l’Apocalypse qui permet de décrire une scène de bénédiction réservée aux Israélites avant l’ouverture du 7ème sceau. Ainsi, avant de prononcer le jugement, le Seigneur montrera sa Grâce envers les enfants d’Israël : le peuple gracié sera représenté par un chiffre symbolique  de cent quarante quatre milles.


·   Qui sont les 144.000 ? (verset 4)

 

C’est le groupement « symbolique »des douze tribus d’Israël,  des douze apôtres de Jésus Christ et d’une « multitude » représentant la descendance héritière d’Abraham ; selon la promesse, Galates 3 :27,28. Le chiffre 144.000 s’obtient ainsi : 12x12x1000=144.000.
Selon cette promesse, tous ceux qui ont été baptisés en Jésus Christ  seront comptés parmi ces 144.000. Dieu les appelle : « une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte ». I Pierre 2 :9-10.Voici la promesse divine selon Galates 6 :16 : «Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle et sur l’Israël de Dieu».

Verset 1

« Jean vit quatre anges debout aux quatre coins de la terre ; ils retenaient les quatre vents sur la terre, afin qu‘il ne souffle point de vent sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre ».

Le vent symbolisant la guerre, au sens apocalyptique du terme, ce verset se traduit ainsi : « Les quatre anges retenaient les quatre coins du monde afin qu’il ne survienne pas de guerres ». C’était à l’époque où vécut Jean : la guerre était considérée comme un évènement extraordinaire. L’on observe actuellement l‘inverse : une époque où on n’entend que des guerres et le maintien de la paix est mis jeu.
Devant un tel état de choses, voici la question apocalyptique qui devra être posée et portée à l’attention de chacun de nous : « Est-ce que les quatre anges « gardiens » commencent à lâcher les quatre coins du monde ? »

Verset 2
Jean vit aussi un autre ange, le cinquième, qui parlait à haute voix pour qu’on épargne la terre, la forêt et la mer jusqu’à ce que l’ange puisse apposer le « Sceau vivant de Dieu» sur le front de Son peuple : c’est le Sceau de Dieu.
En revanche, selon Apocalypse 13 :16-18, satan s’efforce aussi d’apposer son « sceau » sur le front de son peuple : c’est le sceau de satan.

Si on parle donc de deux sceaux distincts, c’est qu’on parle aussi de deux peuples distincts.

La fin de cette étude tracera deux chemins distincts et mettra en évidence l’existence de deux assemblées distinctes : 

*L’assemblée des croyants qui auront reçu le Sceau de Dieu
*L’assemblée des croyants qui auront reçu le sceau du satan.

En effet, Dieu a déjà tracé dès le début deux chemins distincts et deux peuples distincts : rappelons-nous de l’histoire de Caïn et Abel, des cinq sages et des cinq folles.
L’Eternel portait un regard plutôt favorable sur l’offrande d’Abel tandis que celle de Caïn a été refusée. Nous n’y pouvons rien, c’est le Plan de l’Eternel.
La question suivante nous permet certainement d’être encore plus attentifs pour pouvoir connaître la suite de cet enseignement :

« Comment peut-on savoir et recevoir le Sceau de Dieu vivant ? » Ce sera l’objet du prochain thème. Tous ses secrets vous seront dévoilés.

Le Sceau de Dieu : la plénitude de l’Esprit

Le Sceau de Dieu : la plénitude de l’Esprit

Chapitre 7 :1-17


A la différence des sept sceaux que nous avons examinés dans le chapitre 6, le Sceau de Dieu est vivant. Il est le Saint-Esprit, les Sept Esprits de Dieu, symbolisant Sa plénitude.

 

Qu’est ce que le Saint-Esprit ?

 

Le Saint-Esprit est une promesse de réconfort pour une vie spirituelle épanouie en Dieu. Cette promesse, l’a tenue quand Jésus Christ a été glorifié le jour de la Pentecôte. Quelle bénédiction pour le monde ! Actes1 : 4-5 : 8 ; Jean 16 :14.

Le Sceau de Dieu se définit comme Ses pouvoir et force divins : le Saint-Esprit a une identité divine à caractère suprême.

 

Comme la lumière blanche du soleil s’épanouit en bouquet de sept couleurs, ainsi, le Saint-Esprit, quand Il nous remplit, se manifeste par sept opérations simultanées dans notre vie, avec une richesse de variations aussi grande que celle offerte par la nature.

 

Les aspects de la plénitude de l’Esprit de Dieu

 

1-Il témoigne

D’abord «Il fait de nous des témoins comme étant des enfants de Dieu ». Romains 8 :16. « Celui qui croit au Fils de Dieu, Jésus Christ, a ce témoignage en lui-même »,1 Jean 5 :10.
De là vient notre certitude : l’Esprit, la Parole et le Fils de Dieu sont indissociables. En effet, nous avons été scellés du Saint Esprit. En d’autres termes, ces pouvoir et force divins ont fait de nous « une propriété confirmée » de Dieu, après avoir entendu la Parole de la Vérité. Ephésiens 1 : 13,14 ; 4 :30. C’est de cette manière que nous recevons le Sceau de Dieu. 

2-Il produit en nous le fruit de l’Esprit
C’est le caractère de Jésus Christ  qui se résume  en ces neuf dons: « amour, joie, paix, patiencebonté, humilité, justice, douceur, maîtrise de soi ». En somme, ces qualités représentent la plénitude de l’amour. Un homme  qui n’a pas l’Amour de Jésus en lui,  n’a pas l’Esprit en lui, quelles que soient ses prétentions. Galates 5 : 22

 

3-Il crée la communion
Le mot grec original le traduit « partage ». L’Esprit, en nous remplissant, crée une communion intense entre Dieu et nous, nous partageons tout avec Lui, 1 Jean 1 :7-9. « Il est à moi et je suis à Lui ». Il crée ensuite une communion profonde entre  celui qui témoigne et celui qui reçoit, donc entre frères, 1 Jean 1 :3

 

4-Il intercède
L’Esprit intervient, en notre faveur, dans notre prière  « avec de soupirs inexprimables », Romains 8 : 26,27. En quelque sorte, Il est non seulement notre « Consolateur », mais aussi notre « Avocat »Jean 14 :16

 

5-Il nous enseigne
Son enseignement  vise à nous révéler, à travers Lui-même et le Père, qui est vraiment le Seigneur Jésus Christ. Jean 14-26

6-Il nous dirige
Comme les enfants d’Israël guidés par la nuée symbolisant la présence de Dieu,  de la même façon nous devenons sensibles aux directives de l’Esprit quand Il nous remplit. Romains 8 :14. Pour nous guider, Il se sert des trois moyens  suivants: la Parole, une circonstance et Sa Voix dans notre conscience, qui est une conviction intérieure. Exemple : Paul guidé par le Saint Esprit suivant la circonstance, Actes 16 :6

7-Il nous qualifie par des dons pour le service de Dieu.
Tous  les enfants de Dieu ont le Saint Esprit, mais tous n’ont pas la plénitude de l’Esprit.

Notre prochain enseignement traitera de la différence entre un homme influencé par le Saint Esprit et possédé du Saint Esprit. En attendant, essayez  de répondre à la question suivante: Est-ce que « parler en langues » est synonyme de la possession du Saint Esprit ?

Parler en langues

« Parler en langues » : selon l’héritage spirituel ou selon le don du diable ?

Chapitre 7 :1-17

 

De nombreuses églises se servent de la question de « parler en langues » comme base de leur doctrine, non pour faire valoir les aspects mêmes du Saint Esprit, mais plutôt pour mettre en relief l’existence de l’église, et de ce fait pour attirer plus d’adeptes. Parlerait-on exactement du « don des langues » ? Effectivement, l’esprit malin a aussi la faculté de reproduire ce don ; il faut s’armer de vigilance.

 

Tout d’abord, il faudrait noter l’existence de deux esprits : le Saint Esprit de Dieu et l’esprit du diable, et il importe de faire  la distinction entre un homme sous l’influence ou possédé par l’un ou l’autre de ces esprits.

·       Etre sous l’influence de l’esprit, mais lequel ?

Ce cas consiste à  réfléchir et/ou à penser sous le guide de l’esprit ». Autrement dit, c’est l’esprit qui oriente et dirige.
Exemple 1 : un enfant de Dieu est sous l’influence du Saint Esprit , quand lors d’une prière ou d’une prédication ou d’une évangélisation, ou au cours même du service de Dieu, il vient vers Dieu en toute humilité, malgré sa vie spirituelle imparfaite.
Exemple 2 : un enfant de Dieu peut aussi être sous l’influence de l’esprit du diable. Ce dernier l’influence à se livrer à des actes corrompus, mais par conscience, y renonce.

·        Etre possédé par l’esprit, mais par lequel ?

En revanche,  être « possédé par l’esprit », c’est agir selon la volonté de l’esprit. Autrement dit, la personne se trouve dépourvue de toutes ses facultés de conscience.

Exemple 1 : un enfant de Dieu est possédé par le Saint Esprit quand il a le don de « parler en langues » : il communique avec Dieu en toute sagesse selon les mystères de l’Esprit. I Corinthiens 14 :2

Exemple 2 : un enfant de Dieu possédé par des esprits démoniaques  devient totalement inconscient de ses actes démoniaques, ce sont les esprits qui demeurent en lui qui dictent sa conduite.
Ces exemples nous permettent de :
(a) faire la distinction entre les deux esprits existants et adversaires qui peuvent nous influencer ou nous posséder,
(b) discerner le rôle que joue en nous chacun d’eux,
(c) savoir si nous avons reçu le « don de parler en langues » de façon spirituelle ou celui de parler en langues à la manière du serpent. « Parler en langues »  et être possédé du  Saint Esprit c’est donc vivre Sa plénitude et jouir de Ses fruits. Galates 5 :22.

L’apôtre Paul et ses conseils

Dans son épître aux  Corinthiens selon I Corinthiens 14, il nous enseigne la manière d’employer les dons spirituels, en l’occurrence « parler en langues », au sein de l’église.
En effet, il serait avantageux : 

* de voir s’il y a un interprète les langues traduites devant servir à édifier l’église.  I Corinthiens 14 : 12
* si le nombre de gens qui parlent en langues dans l’assemblée ne dépasse pas de trois, et qu’ils doivent parler l’un après l’autre. Un interprète est toujours requis.
« Car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Comme dans toutes les Eglises Saintes ». I Corinthiens 14 :33

Prenez garde afin que  vous ne soyez pas séduits par les esprits du diable  qui sont déjà dans le monde. I Jean 4 : 1-3

Notre prochain enseignement traitera du don de la prophétie.

Le don de prophétie pour l’édification de l’église

Le don de prophétie pour l’édification de l’église

 

Chapitre 7 :1-17

 

« Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels mais surtout à celui de prophétie » I Corinthiens  14 :1

De nombreux croyants déclarent avoir été remplis de Saint Esprit après leur baptême et sont fiers de raconter qu’ils «parlent en langues», alors que l’apôtre Paul, selon I Corinthiens 14 :1-5,  affirme que « celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues ». En effet, le don de prophétie permet à l’église de veiller à la vie spirituelle de ses fidèles, ce qui édifie l’église.
En se basant sur l’anatomie  humaine, I Corinthiens 12, l’apôtre Paul a été inspiré par Jésus Christ de mettre en évidence le caractère unique du Saint Esprit et la diversité de dons qu’Il octroie. Sur cette base, il a enseigné que :
·         la véritable église est comparée au corps de Christ. I Corinthiens 12 :12-27
·         malgré la diversité de dons, l’église fonctionne sous l’égide d’un même Esprit pour assurer les différents services, I Corinthiens 12 :4. Ceci est évident, car un corps ne peut être composé d’un seul organe ou deux. Aussi, n’est-il pas douteux de voir une église qui fonde uniquement son enseignement sur le don de langues ?
·         que les dons ont été offerts selon son degré d’importance.

Voici comment Jésus Christ a classé les dons spirituels ; l’on note une gradation  descendante : « Jésus a établi dans l’église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don de miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues ». I Corinthiens 12 : 28-30.

Selon l’apôtre Paul,le don de prophétie s’avère primordial. I Corinthiens 14 :4 ; 22-24. Un prophète est un « messager». Le messager de Dieu est chargé d’avertir d’un danger, de mettre en garde, de transmettre une bonne nouvelle, d’encourager, de prédire des événements ou même d’enseigner Sa Parole. Exemple : le prophète Moise  a passé sa vie à rappeler le peuple de Dieu de Ses  Loi et Parole ; L’importance de la prophétie a été bien mise en évidence.
Mais on parle aussi du faux prophète. Pour le discerner  du vrai, nous vous invitons à lire Deutéronome 18 : 18-28.

Les exemples suivants soulignent le pouvoir du Saint Esprit qui permet à un serviteur de Dieu, sans avoir le don de parler en langues, non seulement de prophétiser et d’édifier son église, mais aussi de faire face à tout affront :
Samuel prophétisa : I Samuel 10 : 1-6, 9-10 – Samson a vaincu 1000 hommes : Juges 15 :14-17-- l’héroïsme de David : I Samuel 16 :13 ; 17 : 45-47 ; 18 : 6-7 – Douze hommes recevant le Saint Esprit parlaient en langues et prophétisaient Actes 19 :5-6.
Rappelez-vous du cas de Jésus : il n’a pas été fait mention de parler en langues après son baptême, Matthieu 3 : 16,17,  mais le pouvoir du Saint Esprit qu’Il a reçu L’a poussé à commencer Son ministère. Luc 3 : 22-23. 
En re-soulignant l’importance du don de prophétie, l’apôtre Paul a bien voulu mettre en relief la différence entre les deux occasions suivantes :
1)      Si un non croyant entre dans une église  où tous parlent en langues sans interprétation, ne dira-il pas qu’ils sont fous ?
2)      Par contre, s‘il entre dans une église  où tous prophétisent, il  sera convaincu par tous, car les secrets de son cœur seront dévoilés.
Pour conclure, le don de prophétie est plus qu’indispensable, surtout en ces temps de la Fin.Alors remercions L’Eternel d’avoir fait inspirer le prophète Joël  à écrire: «  Dans les derniers jours dit Dieu, Je répandrai de Mon Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes ». Actes 2 : 16-17Ce qui confirme en outre ce que le prophète Amos a écrit :
«l’Eternel ne fait rien sans avoir révélé Son secret à Ses serviteurs les prophètes». Amos 3 :7.

Notre prochain enseignement sera consacré à l’étude des différents signes ou marques qui constituent le Sceau de Dieu.

Les secrets du Sceau de Dieu

Les secrets du Sceau de Dieu

Chapitre 7 :1-17

Avant de desceller le 7ème sceau, les secrets du Sceau de Dieu devraient être divulgués afin que l‘homme soit conscient de l’importance et de l’urgence des préparatifs à faire pour pouvoir accéder au Royaume de Dieu. En effet, cette étude nous accorde le droit de les connaître et de ce fait, nous permet de reconquérir l’Amour de notre Créateur, Qui, en ces termes, assure à volonté notre salut, et remercions-Le de tout notre cœur  : « Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de Dieu ». Apocalypse 7 : 3.

Les sept signes constitutifs du Sceau de Dieusont : le Sang de l’Agneau, la circoncision, la foi, la Loi, le baptême, la distinction entre pur et impur, Jésus Christ.


Ces signes ont en commun les points suivants:

 « le caractère perpétuel » apposé par Dieu pour les descendants d’Israël et les héritiers d’Abraham, selon la promesse dans Galates 3 : 27,28.

*  « le caractère de sainteté » qui s’allie avec le Saint-Esprit.

1)- Le Sang de l’Agneau
La nuit de l’exode, le sang de l’agneau, apposé comme signature sur les maisons des Israélites, servait de marque ou signe de distinction entre eux-mêmes et les Egyptiens, afin que les premiers nés d’Israël soient épargnés de la mort semée par Dieu cette nuit-là. C’est la Pâque de l’Eternel, la nuit de libération.
Cette Pâque de l’Eternel en Egypte n’est autre que l’image prophétique de la Pâque du Nouveau Testament : le Sang de Jésus Christ versé pour nous épargner, nous sauver, nous justifier et nous purifier. Ainsi, Il a ordonné que, dorénavant, cette nuit de libération, la Pâque, devienne une loi perpétuelle. Exode 12 :11-14. Par le Sang de Jésus Christ, le privilège nous est alors accordé « d’entrer dans le sanctuaire ». Par le Sang de Jésus Christ , la miséricorde nous est aussi donnée.  Si autrefois, nous n’étions pas un peuple élu, par le Sang de Jésus Christ, nous le sommes . I Pierre 2 : 9-10 Hébreux 9 : 19-22 ; 10 : 16-19 ; Apocalypse 5 : 9 ; 11 : 19.

2)- La circoncision
Dieu a fait la circoncision « de chair »  comme un signe d’alliance perpétuelle établie entre  Lui-même et les descendants d’Abraham, selon Genèse 17 : 9-14. Tout garçon né doit être circoncis le 9ème jour de sa naissance, c’est-à-dire dès que le 8ème jour est passé.
Au temps du Nouveau Testament, malgré que ce signe d’alliance a été respecté par les parents de Jésus, Luc 2 :21-23, les évangiles parlent aussi de circoncision de cœur. L’apôtre Paul, par exemple, a été inspiré à écrire, selon Romains 2 : 25-29, « que si un incirconcis, c’est-à-dire un païen, obéit aux ordonnances de la Loi, il est considéré comme étant circoncis ». On parle de  la circoncision du cœur, l’Amour de Dieu. Romains 4 : 11-17

3)-  La Foi
Ainsi la circoncision du cœur fonde la Foi en nous-même jusqu’à confesser de notre bouche que Jésus Christ est  notre Seigneur et notre Sauveur, et croire dans notre cœur que Dieu L’a ressuscité des morts. Romains 10 :9. Ce signe qui est l’œuvre du Saint-Esprit, devrait être accompagné d’une véritable repentance et d’une  profonde obéissance, selon Romains 5 :1,2.  

4)- Le Baptême par immersion
La Foi confirmée devrait être re-confirmée par le baptême d’eau, qui est alors un signe de confirmation de la foi. Marc 16 :16

Les trois derniers signes du Sceau de Dieu seront étudiés dans notre prochain enseignement. Mais il est à souligner que satan lui aussi  est capable de tout imiter, c’est-à-dire, de prendre tous les Signes de Dieu.comme les siens. Pour ce faire, par exemple, il exige  un sacrifice d’animal pur ; il accepte  la circoncision ; il baptise aussi ses adeptes.

En espérant que les enfants de Dieu sont maintenant capables  de discerner à quels esprits ils se vouent.

 

5)- Le Sabbat

Tout chrétien , c’est-à-dire tout un chacun qui déclare suivre la voie du Christ a un devoir spirituel à remplir vis-à-vis de son Sauveur : l’Amour du Christ. Jean 14 :15 souligne que l’obéissance à la Loi est la preuve de cet amour.
Des dix commandements, le 4ème qui décrète le repos du 7ème jour où le Sabbat a été établi par Dieu comme un signe d’alliance pour son peuple. Il a Lui-même sanctifié ce repos du  Sabbat, car Il est le Créateur du Sabbat. Ezéchiel 20 : 11 ,12, 19, 20.
Mais la nouvelle approche chrétienne a aboli ce commandement de Dieu laissant et faisant comprendre les chrétiens de nos jours que nous vivons  sous la Grâce et ne sommes plus  régis par la Loi.
Jésus Christ est pourtant l’Exemple parfait de l’Amour de Dieu. Il disait qu’en obéissant à Ses commandements, on remplit le devoir de L’aimer et d’aimer Son Père, comme Il a Son Père en Lui et Lui en Son Père. Jean 15 : 9 –10.Il a affirmé qu’Il est Maître même du Sabbat. Luc 6 : 5.

6)- La distinction entre purs et impurs, et entre saint et profane
Dieu a recommandé aux enfants d’Israël de suivre des règles alimentaires strictes en séparant le pur et l’impur, pour qu’ils se distinguent des nations, comme Il l’a dit : « Je suis l’Eternel, votre Dieu, qui vous ai séparés des peuples ». Lévitique 20 :24-26. Un peuple saint qui se reconnaît peuple de Dieu a le devoir de respecter ce précepte que Dieu a établi comme alliance perpétuelle entre Lui-même et ceux qui Le reconnaissent.
En dépit des lois alimentaires de Dieu,  de nombreux « chrétiens  s’appuient sur cet extrait de verset « tout est pur pour ceux qui sont purs » Tite 1 :5 pour se permettre ensuite de manger même impur (porc, anguilles, crevettes, crabes, oie, canard, etc, …), considérant qu’il n’y a plus de distinction entre pur et impur.


7)- Jésus – Christ : la Marque suprême
Jésus Christ a un « double Signe » marquant sa Suprématie. Comment peut-on concevoir cela ?  Il s’agit en fait, le signe de Sa naissance et celui de Sa mort.
Le prophète Esaië a écrit : «  C’est pourquoi le Seigneur Lui-même vous donnera un signe. Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un Fils, et elle Lui donnera, le nom d’Emmanuel ».Esaiê 7 :14. Cette prophétie annonçait la naissance de l’enfant Jésus nommé Emmanuel, ce qui signifie « Dieu avec nous ». Cette naissance et ce nom ont déjà marqué l’alliance perpétuelle qui existe entre Dieu et l’homme.
L’évangile de Jean selon Jean 1 : 1-4 confirme par la suite qu’ « Emmanuel » n’est autre que La Parole de Dieu devenue  chair. « La Parole était avec Dieu et la parole était Dieu ».


Comme on a parlé du signe de la naissance de Jésus Christ, voici alors  le signe de Sa mort Il est écrit : «Il ne sera donné d’autre signe que celui du prophète Jonas… Car de même que Jonas fut resté trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre ». Matthieu 12 :38-40. Il ne s’agit pas ici d’une simple comparaison. C’est Jésus Christ Lui-même Qui l’a prédit. En effet, notre Seigneur Jésus Christ et Roi suprême a subi la mort corporelle et restait dans le sein de la terre 3 jours et 3 nuits. Matthieu 28 :1


Ceux qui accepteront les signes de Dieu, se verront apposés sur leur front Son Sceau. Mais  d’un « œil apocalyptique », sachons discerner le saint du profane car satan, n’a-t-il pas aussi  instauré un autre jour à sanctifier en substituant le Signe du Messie, 3 jours et 3 nuits, par 1 jour et 2 nuits ?

Le chapitre 8 nous fera nous fera  découvrir le  mystère du septième sceau.

Le septième sceau

Le septième sceau : un silence d’une demi-heure

 

Apocalypse chapitre 8 : 1

«Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. » Apocalypse 8 :1 
A l’ouverture du septième sceau, une attente silencieuse d’une demi-heure  règnera dans le ciel. Un autre événement céleste dépassant la pensée humaine !
Que nous réserve-t-il donc ? Pour élucider ce mystère, essayons de répondre à cette question : pourquoi aura-t-elle duré une demi-heure, plutôt que 10 minutes ou 2 heures ou 2 ans ?

Selon Nombres 14 : 34  et Ezéchiel 4 : 6 , il en découle que:
1 jour de temps humain équivaut à une année de temps prophétique.
Par proportionnalité,
1/2 heure de temps humain équivaut à 1/48  d’une année de temps prophétique

Considérant que :
1 jour calendaire = 24 heures  et  une année calendaire = 365 jours = 52 semaines,
il en résulte que :
une ½ heure équivaut à 1 semaine ou 7 jours de temps prophétique.
Récapitulons: 1/48 x 52 »1 semaine ou 1/48 x 365 »7 jours.

De façon prophétique, Jésus Christ aura prédit ce silence d’une demi-heure pour annoncer Sa seconde venue tel que décrit dans Matthieu 24 : 30-31 ; 25 : 31-33. Lors de cet avènement, Ses anges descendront sur terre pour rassembler Ses élus marqués du Sceau de l’Agneau.
En temps prophétique de célérité immesurable,  tout ceci sera accompli en une vitesse d’aller et retour de 30mn ou 7 jours [15mn ou 3 jours1/2 x 2]. Parcourir  cette distance infinie qui sépare la planète terre des astres célestes en un tel laps de temps, surpasse l’imagination et la sagesse humaines.

Scientifiquement parlant, cette distance serait parcourue en 150.000 années d’année-lumière,  en tenant compte de la vitesse-lumière de 300.000 km /s. Avec la vitesse maximale parcourue par l’homme de 12 km/ heure , il le ferait en un temps infini même si le parcours avait déjà commencé dès le premier appel de Dieu à Abraham.
Mais de telles précisions que nous jugeons parfois inutiles, s’avèrent plutôt informatives. Elles nous permettent en effet de nous assurer du retour de Jésus Christ. Un retour glorieux «  du Fils de l’homme entouré de tous Ses anges », un retour glorieux qui créera un silence divin parmi les astres célestes devant leur Créateur.

Voici, le septième sceau est entièrement déroulé. « Les sept anges qui se tiennent devant Dieu » Apocalypse 8 :2 - reçoivent des trompettes. Mais, au moment même où ils s’apprêtent  à annoncer le jugement, un huitième ange, tenant un encensoir d’or, vient et se tient debout devant l’autel.

Nous parlerons des quatre premières trompettes et le rôle assumé par ce huitième ange dans notre prochain enseignement.

Les prières des saints

Les prières des saints : le 8ème ange et la fumée de parfums

 

Apocalypse 8 :1-13

 

Ce chapitre 8, étudié en parallèle avec le chapitre 16, nous fait part de la  fanfare des quatre premières trompettes des quatre anges qui sont chargés de donner des signaux d’avertissement eu égard à la dégradation du biosphère. Plus tard, nous verrons combien ces avertissements prendront de l’ampleur lors de l’étude du chapitre 16, où fléaux et cataclysmes naturels s’avèreront non maîtrisables. L’on  parlera des coupes de la colère de Dieu.

Mais avant la sonnerie de la première trompette, voici un autre ange vint et se tint sur l’autel. Que faisait-il ?

 

Un autre ange (le 8ème) : Apocalypse 8 :3-4

Cet ange avait pour tâche d’intervenir en faveur des saints afin que leur supplication soit entendue et exaucée. Ils sont ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus Christ. Apocalypse 14 :12.Ceci nous rappelle  les âmes qui crièrent ainsi sous l’autel : « jusqu’à quand Maître Saint et véritable tarderas-tu à juger ? ». Apocalypse 6 :9-11. Les prières et les supplications des saints sont décrites par Jean comme de lafumée des parfums qui monte vers Dieu. Apocalypse 8 :4.

En ces temps apocalyptiques où nous avons besoin  de soutien et de protection, non seulement physiques et moraux, mais aussi et surtout spirituels, nous devons nous assurer de manière à obtenir des prières exaucées. 

Une prière devrait être une communication vivante entre nous-mêmes et notre Créateur. Elle est comme une « ligne téléphonique » qui nous relie à Lui. Si la communication est déviée à la messagerie vocale, ce qui signifie que « la ligne n’est pas en service », ceci implique que notre Créateur ne nous a pas reconnus. En d’autres termes, Il n’est pas en mesure de répondre à nos prières. Il  faudrait là nous assurer que nous avons fait « le bon numéro ». Une réponse à de telles questions nous obligerait dans ce cas :

1)- Sommes-nous marqués du Sceau de Dieu  pour être reconnus par Lui ou pouvoir jouir de Sa protection contre tous les « aléas apocalyptiques» ? Apocalypse 7 :3
2)- Soumettons-nous nos prières à Sa Volonté, Lui Qui sait ce qui est bon pour nous et à quel moment les exaucer ? Matthieu 6 : 31-34. Matthieu 10 : 28-31.
3)- La Bible étant le manuel de renouvellement par excellence, y ressourçons-nous pour une meilleure inspiration et une saine alimentation de ?

Mais la prière est aussi une ligne d’écoute puisqu’elle est dialogue. Au cours de la prière, le Saint Esprit de Dieu intervient pour marquer Sa présence en nous, mais c’est une dimension que nous oublions facilement . Mais si nous  sommes sensibles à cette perspective, les fruits que le Saint Esprit de Dieu produisent dans notre cœur pendant la prière ne nous étonneront pas.
Retenons alors que ce dialogue est ouvert à celui dont les actes et les pensées honorent son Créateur. «Quand un juste prie, sa prière a une grande force ». Jacques 5 : 16.
Mais il faut rester veillé et prier constamment. «  Il faut toujours prier et ne point se relâcher ». Luc 18 :1


Notre prochain enseignement décrira les signaux d’avertissement de malheurs annoncés par les quatre trompettes.

3Les 7 trompettes
Les 6 premières trompettes
Intervalle avant la 7ième trompette
Il n'y aura plus de délai
Le petit livre ouvert
Les 70 semaines prophétiques
Un signe du Messie
Le conflit du siècle
Les mesures du temple
La 7ième trompette et les 2 témoins
Les 6 premières trompettes
Les 4 premières trompettes
La 5ième trompette
La 6ième trompette
Les 4 premières trompettes

La première trompette : la dégradation du sol

Apocalypse 8 :7

En ce troisième millénaire , des menaces de toutes sortes mettent en péril  l’environnement et nuisent gravement à l’équilibre de la nature, pour ne citer que les explosions de mines, les marées noires, les incendies de forêts et les inondations .Si les scientifiques sont incapables de prédire ni le jour ni le lieu des catastrophes de demain, en revanche la vision prophétique de Jean  permet de différer ces grands dangers qui menacent le lithosphère, l’hydrosphère et l’atmosphère.  Ceux-ci, malgré les efforts de tous et l’intervention de la communauté internationale pour éloigner ces risques naturels, s’avèrent de plus en plus incontournables.

La première trompette : la dégradation du sol.

 

Quand elle sonna, « le tiers de la terre fut brûlé, le tiers des arbres fut brûlé ». Elle déclare une déforestation massive, des incendies de forêts des feux de brousse causant destruction, ravage et infertilité du sol.
Voici comment Ezéchiel prophétisa ce risque naturel : « Tu diras à la forêt du midi : écoute la parole de l’Eternel ! Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : je vais allumer un feu au dedans de toi, et il dévorera tout arbre vert et tout arbre sec ; la flamme ardente ne s’éteindra point, et tout visage en sera brûlé, du midi au septentrion ».  Ezéchiel 21 : 1-3
Parallèlement à la sonnerie de la première trompette, la première coupe de colère de Dieu fut jetée sur terre  selon le chapitre 16 : 1-2. Il s’agit d’ulcère malin et douloureux qui frappe les hommes ayant la marque de la bête et  se prosternant devant son image. Ne se réfère-t-on pas au virus du Sida, cette maladie transmissible voire mortelle du siècle ? La situation est  plutôt critique puisque l’épidémie progresse de façon exponentielle le taux de mortalité va en s’empirant en l’absence de remède.

 

 

La seconde trompette. La pollution marine

Apocalypse 8 : 8

 

Quand elle sonna« Le tiers de la créatures vivantes dans la mer  périt, et le tiers des navires fut détruit ».

Elle déclare le danger du rejet des déchets toxiques et les épaves maritimes qui causent la pollution da la mer, entraînant ainsi la destruction et voire la disparition des faunes marines.
Certes, une législation plus sévère à l’égard des pollueurs était mise sur pieds et les  systèmes de surveillance des côtes avec des moyens d’interventions  s’amélioraient dans les pays développés -  Exemples : l’utilisation de la  flottille navale et hélicoptère spécialisée dès qu’un navire  menace de perdre son pétrole, l’utilisation de l’arsenal de machine cribleuses pour faire face à des problèmes - Mais cela n’empêche pas de  l’appauvrissement de la faune marine.

Malgré les efforts dans le domaine scientifique, pour préserver la faune, la pollution marine  sera totale selon la description de Jean dans  Apocalypse 16 : 3. Elle représente la seconde coupe de colère de Dieu.

 

 

La troisième trompette. L’eau potable, un enjeu planétaire

Apocalypse 8 : 10



Un troisième ange s’apprête à sonner la trompette pour avertir l’homme que « le tiers des eaux fut changé en absinthe et beaucoup d’hommes moururent par les eaux, parce qu’elles étaient devenues amères ». L’eau potable constitue un enjeu planétaire aujourd’hui. Les études menées par l’UNESCO révèlent qu’en Afrique, les femmes et les enfants consacrent près de 40 milliards d’heures par an pour s’alimenter en eau potable et pour l’arrosage de leur potager.
L’on constate que d’ici 50 ans le besoin en eau potable va devoir s’accroître de 50%, mais  dans l’état où elle est actuellement, la planète ne serait pas en mesure de fournir pareille quantité . C’est la troisième coupe de colère de Dieu. Apocalypse 16 : 6-7.

 

La quatrième trompette : la pollution atmosphérique

Apocalypse 8 :12



« Le quatrième ange sonna de la trompette et le tiers du soleil fut frappé, ainsi des étoiles …le jour perdit un tiers de sa clarté et la nuit de même ».

 

Ce quatrième avertissement touche la pollution atmosphérique. L’appauvrissement de la couche d’ozone  en stratosphère est un sujet de vive inquiétude aujourd’hui.
Voici comment Jean vit ce catastrophe : «le quatrième versa sa coupe sur le soleil. Et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu ». Apocalypse 16 :8-9

Cette vision apocalyptique qui fera sombrer l’humanité dans le désespoir est perçue par les scientifiques de la manière suivante: tandis que la température de l’atmosphère ne cessera d’augmenter à cause de la haute teneur en carbone, en méthane et autre gaz, une hausse moyenne de l’échauffement de l’air de 3° C dans moins d’un demi-siècle ne saura être empêchée.  Cette réaction atmosphérique  provoquera la fonte des calottes polaires et élèvera le niveau des eaux.  Un risque de submersion totale de certaines îles pourrait également s’ensuivre, sans parler du renforcement des cataclysmes météorologiques.

La prophétie devant s’accomplir, avez-vous « une assurance » pour vous protéger contre  de telles calamités ? Voici comment l’Ecriture accomplit en vous la meilleure assurance  :

« Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. C’est pourquoi, nous sommes sans crainte que la terre est bouleversée, et que les montagnes chancellent au cœur des mers ». Psaume 46 : 1-5.

La 5ième trompette

La cinquième trompette : les stratégies de satan

Chapitre  9 :1-13



Verset  1: « … une étoile qui était tombée du ciel… ».

 

Elle figure les anges déchus rejetés sur terre. Ces derniers représentent le tiers des anges du ciel. Apocalypse 12 :4.  Jésus Lui-même les appelle satan. Luc 10 :18-19. Quand satan est descendu vers nous, il nous apporte  malheur et  destruction. Apocalypse 12 :12

Verset 2 :«  L’ange reçoit la clef de puits de l’abîme et en ouvre aussitôt l’entrée ».

 

Qu’est-ce que l‘abîme ?

On parle de profondeur effrayante où règne l’obscurité. Dans cet énoncé de jugement de Dieu, l’on se réfère à un lieu de tourments et de ténèbres.  Une fois ce lieu est ouvert, c’est-à-dire, une fois satan est libéré, il agit de manière à corrompre physiquement et moralement les hommes qui ne sont pas marqués du Sceau de Dieu.
Luc 8 :26-31 nous décrit un exemple de ses œuvres de séduction : un homme possédé de plusieurs démons. Quand Jésus lui demanda « quel est son nom,  l’esprit impur Lui répondit : « légion » (l’on se réfère à une « armée romaine » de mille soldats). Cette légion priait Jésus de ne pas l’ordonner d’aller dans l’abîme car un laps de temps de 5 mois lui  a été encore accordé pour pouvoir séduire les hommes  Apocalypse 9 :5. Une fois cette période écoulée, cet abîme sera scellé pendant le millenium. Apocalypse 20 :3


Versets  3 à 12 :Quelles sont les stratégies de satan pour séduire l’homme ?

·         1ère stratégie : « la fumée »
« De la fumée sort du puits de l’abîme, faisant obscurcir le soleil » 
C’est l’image des soldats de satan (légion) oeuvrant sous ses ordres pour répandre son enseignement nuisible. Ils sont composés de faux prophètes et de faux apôtres, des ouvriers trompeurs se passant pour des soldats de Christ, ayant pour objectif  de cacher le soleil, symbolique de la lumière de Dieu. Psaume 84 :11. On parle de déguisement de satan  en ange de lumière. 2 Corinthiens 11 :14.

 

·         2nde stratégie : « des sauterelles ».
« De cette fumée jaillissent aussitôt des sauterelles ».

C’est l’image de  puissances démoniaques occultes. Voici comment elles sont décrites, une description plutôt effrayante et macabre qui mérite l’attention pour aiguiser notre connaissance :


1- elles ont le pouvoir des scorpions.

parées d’un aiguillon semblable à celui des scorpions, elles ont comme tâches  d’inoculer « le venin » des fausses doctrines. Les peines qu’elles infligent seront : l’angoisse de cœur, le tourment, la peur, les maladies. Dans une telle détresse, les hommes désireront la mort, sans la trouver.


2-  « les couronnes sur leurs têtes « semblables à de l’or »

indiquent  leur pouvoir de séduction , mais ne nous laissons pas séduire par des manifestations spectaculaires que les démons eux-mêmes peuvent témoigner. Retenons ce message de Jésus Christ: « Plusieurs me diront en ce jour-là : «Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en Ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par Ton nom ? Alors , Je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité ». Mat 7 : 22

3- « Leurs cheveux comme des cheveux de femmes »

C’est l’illustration des églises séduites par  l’enseignement que satan recommande en douceur à ses soldats.


4- « leurs dents comme des dents de lion ».

Ceci exprime la puissance et l’énergie de satan.

5- « leurs cuirasses comme des cuirasses de fer ».

S’ils sont armés de cuirasse de fer, le croyant, lui, est armé de cuirasse de justice. Ephésiens 6 :14.  Ce contraste  entre ces deux armées traduit l’image d’une conscience endurcie qui renie le pouvoir de la Parole de Dieu.

6- « Le bruit de leurs ailes »

évoque l’incroyable promptitude avec laquelle elles s’emparent des pensées des hommes.


7- « Des queues semblables à des scorpions ».

Les scorpions ayant leur pouvoir  dans leur queue, cette image fait allusion aux activités des faux prophètes qui enseignent le mensonge. Jean 8 :44-47.
8- Le nom de leur roi : « l’ange de l’abîme », nommé Apollyon en grec, signifie «  destruction ou destructeur ». En effet, les résultats de l’œuvre de satan se caractérisent bien par son nom.


Jusqu’à ce que la cinquième coupe soit versée sur le trône de la bête et son royaume, satan poursuivra ses œuvres de ruine. A l’issue de ceci, la bête pousse les hommes à faire une image de la première bête. Elle persécutera jusqu’à la mort ceux qui ne veulent pas adorer cette image. A l’opposé du Sceau de Dieu, elle leur imposera la sienne, la marque 666, sans laquelle personne ne peut acheter  ni vendre. Apocalypse 13 :15-17. Mais ce qui est certain, c’est que ce royaume de la bête sera définitivement anéanti. Chapitre 18 :1.

 

En ces temps d’insécurité absolue, hésiterons-nous  à mettre notre confiance entre  les mains puissantes de Dieu et dont le Royaume lumineux est  éternel ?  Apocalypse 21 :1

La 6ième trompette

La sixième trompette. Le temps des guerres

Chapitre  9 : 13-21

 


Versets :13 à 15

« Une voix se fait entendre des quatre cornes de l’autel d’or. Elle ordonne au sixième ange qui vient de sonner de la trompette de délier les quatre anges liés sur le grand fleuve d’Euphrate. Ces derniers sont prêts pour l’heure, le jour et le mois pour tuer le tiers des hommes ».
La guerre est déclarée dans tous les quatre coins du globe. Ni accord de désarmement, ni armistice, ni traité de  paix ne pourra arrêter la sonnerie prophétique de la trompette : à ce stade, édifier un monde de paix et de justice s’avère quasi impossible.


L’Euphrate, ce grand fleuve qui délimite les pays de l’OPEP (l’Organisation des pays exportateurs de pétrole), joue un rôle prophétique dans l’histoire de l’humanité, le pétrole demeurant la principale source d’énergie mondiale. Ainsi, constitue-t-il  l’enjeu économique de cette planète en entraînant des conflits internationaux de toutes sortes : conquêtes territoriales, guerres des golfes, guerres civiles, guerres des étoiles, terrorisme, etc.
Au cours de l’histoire, la sixième trompette, en parallèle avec le sixième sceau, marquait le progrès technique du 18ème siècle. Les deux guerres mondiales en avaient profité : tandis que la première a provoqué 10 millions de morts,  la deuxième en a tué 78.000 millions. 

Versets 16 à 19
Il décrit la vision prophétique de Jean sur la course aux armements sophistiqués de nos jours. On se réfère aux myriades  pour signifier l’importance de cette course militaire. «…les têtes des chevaux comme des têtes de lions, et de leurs bouches sortait du feu de la fumée, de souffre…. ». Les missiles antimissile ne sont-ils pas semblables à cette illustration ?
« L’épée » qui menace le monde devient chaque jour plus tranchant et plus sanglant. Est-il pensable que la première bombe atomique explosée sur Hiroshima a tué 80.000 personnes, un chiffre plus catastrophique que la perte humaine enregistrée pendant les deux guerres mondiales ? Le calcul scientifique aurait estimé qu’il suffit de faire exploser 400 bombes atomiques pour faire anéantir ce globe en un clin d’œil, sans parler des effets atomiques provoqués par les bombardements tels que :  hausse de chaleur jusqu’à 280 millions degré, radio active, projection dix fois plus forte des  reflets du soleil, pression  du vent jusqu’à 200km/heure.

A quoi ressemblerait donc le monde, face à de si graves dangers ? Tout juste à un bateau  naviguant dans l’obscurité, sans pilote et sans but, dans son « état d’ivresse ».
La révélation descriptive suivante de ces événements par l’apôtre Pierre ne laisserait pas indifférent un savant atomiste du 20ème siècle, disant : « Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété doivent être saintes. Attendez et hâtez l’avènement du Jour de Dieu, Jour à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront ! » II Pierre 3 : 10-12.

Les guerres modernes ne se limitant pas seulement au conflit militaire, mais ils s’étendent aussi  sur un conflit spirituel : c’est ce que notre prochain enseignement vous propose d’examiner.

 

Chapitre 9 : 20-21



La mise en garde incessante de ceux qui ont survécu de rendre hommage aux démons et aux idoles, au vu des malheurs qui affectent  l’humanité, les laisse complètement indifférents, se repentir ne faisant pas partie de leur vocabulaire ni bien moins de leurs priorités. Pour eux, ce n’est qu’une suite d’évènements inévitablement provoqués par d’autres, en bref, un simple concours de circonstances quotidiennes que tout être humain doit expérimenter. Il va sans dire que l’idolâtrie, sous diverses formes, sans qu’ils ne s’en rendent compte, asservit le monde et domine la vie « chrétienne ». Une mentalité s’est enracinée, l’on renie les avertissements, l’on ignore les prophéties. … Mais ils s’accomplissent… c’est écrit. 

A titre d’exemple, citons un extrait résumé de la déclaration faite en 1954 par le Général américain Mac Arthur  : « En dépit d’alliances militaires et d’équilibre des puissances de la Société des Nations (les Nations Unies actuelles), tout a échoué. Mais  une dernière chance reste à tenter : si nous  ne mettons pas en œuvre un système d’armée supérieur et héroïque, Hamarguédon est à la porte…. ».

A titre d’exemple également, le 13 avril 1947, au cours  de son allocution radiodiffusée le sénateur américain Edwin Johnson, proclamait ceci: « Aussi vrai que nous vivons et que nous respirons, la troisième guerre mondiale se prépare. Elle aura pour théâtre le Moyen Orient et pour enjeu le pétrole ».

L’apôtre Pierre a été bel et bien inspiré pour confirmer que le « Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ». 2 Pierre 3 :9.

 

De leur côté, ces hommes ignoraient bien sûr qu’ils  étaient en train de prendre part dans leurs paroles à l’accomplissement futur de la prophétie annoncée par l’apôtre Jean  selon Apocalypse 16 :12-16. « Le sixième ange versa sa coupe sur le grand fleuve, l’Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l’Orient fût préparé. Et je vis sortir de la bouche du dragon, de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand Jour de Dieu Tout puissant ».

 

Un tel rassemblement guerrier où se profilent les esprits de démons  représentés par le dragon ou satan, la bête ou « un état », ou les faux prophètes ne s’apprête qu’à mettre en œuvre tous ses moyens pour désintégrer les hommes, désagréger ainsi la société en entraînant les chefs d’Etat dans le plus grand désarroi. Ils sont devenus de grands menteurs ainsi que séducteurs et meurtriers politiques.

 

Comment maîtriser sinon se défendre contre ces esprits démoniques ? Nous vous proposons de rester attentifs à cet enseignement car le Temps est proche. Une telle étude ne vous permettra que d’élargir votre regard, de rester veillé en toute circonstance et de s’informer de tous les codes secrets  vous aidant à discerner les Esprits de Dieu de ceux de démons. On parle de  conflit spirituel .  C’est un combat contre les trois esprits impurs : le dragon/la bête/les faux prophètes pour gagner ceux  des trois Esprits purs, de Dieu Créateur/Jésus Christ et le Saint Esprit.
Mais ce combat se terminera par la Victoire de l’Agneau parce qu’Il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. Apocalypse 17 :14.  Restez vigilants et combattez pour le bon combat.

 

Notre prochain enseignement dévoilera de nouveaux codes  secrets avant  d’annoncer la septième trompette. Donnez votre temps pour l’amour de votre vie spirituelle.

Intervalle avant la 7ième trompette

L’intervalle avant la septième trompette : Un autre ange puissant

Chapitre 10 : 1-11

 


Voici la « seconde parenthèse » du livre de l’Apocalypse (rappelez-vous, on parlait de la « première parenthèse » dans notre enseignement ). Les événements décrits dans ce chapitre 10 ont été  intercalés entre le déroulement des six premières trompettes et celui de la septième. Il constitue « une sorte d’interruption » dans la description des événements en cours, afin d’introduire un autre plus important devant se produire auparavant. En effet, avant que la sonnerie de la septième trompette n’ait lieu, un grand mystère de Dieu doit être dévoilé.

Versets :1-4
« Je vis un autre ange puissant qui descendait du ciel, enveloppé d’une nuée; au-dessus da sa tête était l’arc-en ciel, et son visage était comme le soleil et ses pieds comme des colonnes de fer ».

Voici un ange pas comme les autres, une description souveraine qui émane à la fois de la puissance et de la gloire ! Quel personnage royal représente cet ange ? Souvenez-vous, cette scène a été déjà décrite dans les chapitres 1 :12-16 et 4 : 2,3. Cet ange n’est autre que Jésus Christ, notre Seigneur et Roi.


« L‘arc-en-ciel »

rappelle le signe d’alliance entre Dieu et la terre. Genèse 9 :13. Il est placé au-dessus de Sa tête car Il est aussi maître de ce signe.

« Son visage est comme le soleil ».

Comme le soleil, cet astre source d’énergie et de feu qui domine la terre par sa puissance lumineuse, de la même façon cet Ange exprime dans Son visage son caractère dominant, son autorité suprême.


« Ses pieds sont comme des colonnes de feu. Le pied droit est posé sur la mer et le pied gauche sur la terre ».

« La colonne de feu » nous rappelle la présence de Dieu parmi les enfants d’Israël pour les éclairer la nuit lors de leur sortie nocturne de la terre d’Egypte. Les pieds servant de guide dans notre direction, « ces Pieds ressemblant à des colonnes de feu » ne représentent-Ils pas des guides éclaireurs pour la terre ? En d’autres termes, cet Ange est envoyé sur la terre pour nous guider et nous éclairerEn se tenant debout sur la mer et sur la terre, l’Ange, Qui est Jésus Christ, n’a-t-Il pas aussi apposé Sa signature sur la mer et sur la terre ? N’est-ce pas la marque de plein pouvoir et sur l’océan et sur le globe terrestre ? Mais ce pouvoir n’est pas seulement délimité sur la mer et sur la terre, il s’étend jusqu’aux cieux. Le prophète Esaïe a été inspiré pour le confirmer selon Esaïe 66 :1.

 

Constatation 

Si ce puissant Ange, Qui est Jésus Christ, avait posé Son Pied gauche sur la terre, n’est-il pas curieux de constater que l’Ile de Madagascar a pris la forme d’un pied gauche ? L’île de Madagascar aurait-elle été « cette empreinte puissante » du pied gauche de Jésus Christ ? Si la mission de cet Ange était de servir de guide éclaireur dans le monde, l’on aurait pu constater qu’en laissant Son empreinte gauche sur la terre, et en supposant que ce monceau de terre fût l’île de Madagascar, il serait encore bien curieux de constater qu’à l’heure actuelle cette île est devenue un carrefour de mouvements religieux  centrés autour du christianisme et qui crée un certain remue-ménage au sein de la société.

« Sa voix forte est semblable à celle d’un lion qui rugit ».

Non seulement, cet Ange est un puissant guide éclaireur, mais aussi, Il est un puissant Porte-Parole. Tout comme un lion qui pousse de terribles rugissements faisant écho à distance, ce « Lion de Juda » est aussi capable de faire transmettre Son message à distance. De nos jours, tous les outils médiatiques sont disponibles pour assurer une forte diffusion de Son message (presse, radio, télévision, Internet).


« Les sept tonnerres »

réfèrent à un jugement rendu par  Dieu . L’exemple selon Jean 12 :27-31 illustre ce cas.

Notre prochain enseignement   mettra l’accent sur l’approche du Temps de la Fin  : qu’entre la 6ème et la 7éme trompette, « il n’y aura plus de délai ».

Il n'y aura plus de délai

« Il n’y aura plus de délai »

Chapitre  10 : 5-7

 


Jésus Christ qui se tient debout sur la mer et sur la terre, jura par Celui qui vit aux siècles des siècles, qu’il n’y aura plus de délai afin que le mystère de Dieu s’accomplisse, comme Il l’a annoncé à Ses serviteurs les prophètes.


·      Que sous-entend  ce mystère ?

Il s’agit de la Sagesse que Dieu accorde à celui qui L’aime  par  l’intermédiaire de Son Esprit Saint. L’apôtre Paul la définit comme une qualité très rare, voire inconnue: «(…) sagesse qu’aucun des chefs de siège n’a connue, car s’ils l’avaient connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire ».  I Corinthiens 2 : 6-9. 

·         « Il n’y aura plus de délai » :

La  mesure du « temps de Dieu » reste une chose mystérieuse pour l’homme. Jésus Christ a indiqué qu’Il ne peut Lui-même déterminer les  temps de la Fin
«  Pour ce qui est du jour et de l’heure,  personne ne sait, ni les anges de cieux, ni le Fils, mais le Père seul ». Matthieu 24 :36.
Si le temps de Dieu s’avère mystérieux, Son Plan l’est davantage. Dieu disait : «Le jour où tu en mangeras, tu mourras ». Genèse 2 : 16,17. Ce verdict est instantané. L’on s’interroge pourtant pourquoi Adam et Eve n’ont-ils pas  connu la mort immédiate? Ils n’auraient jamais pu survivre suite à leur désobéissance, mais contrairement à cela, Adam a vécu jusqu’à 930 ans tandis que  Seth jusqu’à 992. Genèse 5 : 5-7.
Si >«devant le Seigneur,  un jour  équivaut à mille ans  ».2 Pierre 3 :8, ceci nous amène à déduire que le temps de vie  de l’homme ne pourra jamais dépasser  d’un jour selon le temps de Dieu. Voici un autre mystère : le roi David, lui, a été pourtant inspiré à écrire plus tard que l’espérance de vie maximale de l’homme est de 90 ans. Psaume 90 : 4,10. Le verdict de Dieu et Son plan sont insondables.


La science a démontré que la planète terre a vécu déjà 6000 ans depuis sa création :
- d’Adam à Moïse : 2000 ans
- de Moïse à la naissance de Jésus : 2000 ans
- de Jésus jusqu’à ce jour : 2000 ans.

Si Dieu a créé le monde en 7 jours, soit en 7000 ans selon le calendrier humain, l’on suppose que le dernier millénium eût pris fin après la première résurrection. Apocalypse 20 :4-6

 

En ces temps de la fin, bien que le temps de Dieu soit mystérieux, il est plutôt précis. Entre l’intervalle de la 6 ème et la septième trompette, « il n’y aura plus de délai », même un jour en temps de Dieu. 
Ces temps sont imminents. L’apôtre Jean atteste ceci  en disant,«  Petits enfants, c’est la dernière heure… » I Jean 2 : 18.

Notre prochain enseignement étudiera les codes secrets du «  petit livre  que Jésus Christ tient dans Sa main », un grand mystère à découvrir avant  la sonnerie de la dernière trompette

Le petit livre ouvert

Le petit livre ouvert : Parole de douceur et d’amertume

Apocalypse 10 : 8-11

 


Au cours de sa vision, cette voix qui vint du ciel ordonna Jean de prendre le petit livre dans la main de Jésus (l’Ange puissant) et de le « dévorer ». Le fait de « dévorer la Parole de Dieu » est un acte de soumission et d’adoration même. Le prophète Jérémie, selon Jérémie 15 :16, a vécu cette expérience similaire : ce n’est autre que la Parole de Dieu. En effet, quand le livre était dans la bouche de Jean,  il sentait,  comme l’Ange lui a dit, cette douceur du miel. Pour le roi David et le prophète Ezéchiel, la Parole de Dieu  est bien plus que du miel. Elle représente la vie même. Psaume 119 : 103 – Ezéchiel 3 :3

Mais, une fois le livre dans son ventre, l’apôtre Jean n’a senti que de l’amertume. Ceci signifie que le monde « digèrera » mal la Parole de Dieu et bien plus les secrets de la Révélation de Jésus Christ. C’est-à-dire, il n’acceptera pas ce vrai et pur enseignement qui révèle les clés de la vie car elle remet en cause sa façon de vivre, comme au temps des prophètes d’ailleurs. Ce petit livre doux dans la bouche et amer dans le ventre signifie également que le monde s’enflamme devant les œuvres de guérison et de délivrance de toute possession démoniaque de Jésus, mais cette chaleur se transforme même à un sentiment de renoncement quand les secrets profonds de la prophétie concernant le Messie sont dévoilés au grand jour.


Etude parallèle du grand mystère du petit livre ouvert avec le livre de Daniel.

L’examen de ce passage 8 à 11 ne serait  fondé qu’en se référant au livre de Daniel. C’est dans ce contexte que l’apôtre Jean  fut appelé à prophétiser de nouveau, selon le verset 11. Le livre de Daniel relate en effet les événements des temps de la fin. Daniel 8 :17,19. Ce qui explique l’existence étroite du lien entre la prophétie de Daniel et celle de Jean. 

La prophétie de Daniel

Les deux révélations suivantes qui lui ont été faites au cours de sa vision méritent notre attention pour comprendre le mystère du petit livre ouvert :
*la première concerne les « Deux mille trois cents soirs et matins ; puis le sanctuaire sera purifié » selon Daniel 8 : 14
*
 et la deuxième se rapporte aux « Soixante et dix semaines » selon Daniel 9 : 24-27.

La première représente la période prophétique durant laquelle Jésus tenant, debout sur la mer et sur la terre, le petit livre dans sa main, a mis en place « la justice éternelle », tandis que la deuxième correspond à la période de captivité du peuple d’Israël pendant 70 ans à Babylone. Jérémie 25 :8-14.
Pour mieux saisir la première révélation, il faudrait prendre en compte que  le Peuple d’Israël a été mis à l’écart pendant une période de 70 semaines sur les 2300 jours, période durant laquelle il a été rejeté et n’a pas été reconnu comme ce peuple élu. Mais une fois les 70 semaines écoulées, ils seront libérés et Jérusalem, la cité sainte, sera rebâtie, selon la promesse divine. Jérémie 29 : 10-15.

Les soixante dix semaines : Daniel 9 :24-27
Une formule mathématique s’avère indispensable pour mieux apprécier la deuxième révélation. Selon cette prophétie, les 70 semaines   sont réparties en trois  périodes comme suit : 7s + 62s + 1s. Chacune des périodes correspond à un nombre d’années* égales au nombre de jours correspondant à  490 années. Ce chiffre s’obtient de la manière suivante :

[(7x7) +(62x7)+(1x7)] =49 +434+7= 490 années. *(selon Nombres 14 :34 et Ezéchiel 4 :4-6).

Cette prophétie est d’une importance primordiale car elle touche au dogme messianique.

Notre prochain enseignement mettra l’accent sur la signification prophétique de ces trois parties : les sept semaines, les soixante deux semaines et la soixante dixième semaine : «  une justice éternelle » à mettre au  point avant la sonnerie de la dernière trompette.

Les 70 semaines prophétiques

Les 70 semaines prophétiques de Daniel

Daniel 9 : 24-27   et Apocalypse 10 : 1-11

Les 70 semaines prophétiques de Daniel : de la reconstruction de Jérusalem à la période d’onction du Messie le Prince

 

Les sept semaines

Cette période correspond à la reconstruction de la ville de Jérusalem. Il faudrait 49 ans pour accomplir cette remise en état. Daniel 9 :25 indique le début de cet œuvre grandiose ainsi : « […]. Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie. […] ». Mais comme toute construction ou reconstruction requiert une autorisation, comme aujourd’hui et à cette époque, un tel décret a-t-il été publié pour rebâtir Jérusalem ?  Quatre décrets peuvent être envisagés :

 

1- Décret de Cyrus, 1ère année de son règne, la re-édification du Temple; Esdras 1 : 1-1
2- Décret de Darius, 1ère année de son règne (travaux interrompus jusqu’à la 2ème année ) Esdras 6 : 1-12 ; 4 : 24
3- Décret d’Artaxerxés 1èr,  7ème année de son règne, la re-édification du Temple; Esdras 7 :11-24            
4- Décret d’Artaxerxés 1èr, 20ème année de son règne, la reconstruction de la ville  ; Néhémie 2 :1-5

 

Les décrets d’Artaxerxés 1èr 
Ce sont les décrets publiés par le roi Artaxerxés 1èr qui correspondent à la prophétie.
A la septième année de son règne, le roi d’Artaxerxés 1èr scelle un décret qui figure dans Esdras 7 : 12-26. Il s’agit cette fois non seulement de bâtir la maison de Dieu (verset 16) mais « d’inspecter Juda et Jérusalem » (verset 14). (…) « d’établir des juges et de magistrats qui rendent la justice à tout le peuple de l’autre côté du fleuve » ( verset 25). Cette autorisation, en permettant  l’existence nationale et l’organisation, du peuple d’Israël, comprend implicitement la possibilité de reconstruire la ville.

Les témoignages historiques prouvent que le décret d’Artaxerxés ne devint effectif qu’à l’an 456. Ainsi, le début de cette prophétie de Daniel était à l’an 456 av. Jésus Christ. Et, les sept semaines qui duraient 49 ans se terminaient  à 407 av .Jésus Christ.

 

Les soixante deux semaines 

 

Cette période de 434 années  s’étend de la fin des 7 semaines au temps du baptême de Jésus «Jusqu’à l’Oint» par Jean le Baptiste dans le fleuve Jourdain, et dont le début de Son ministère messianique. Ceci complète les premières semaines de 69 semaines prophétiques de 483 années, et marque le début de la 70ème, la dernière semaine.
Aussitôt après son baptême, Il commençait à prêcher le Royaume de cieux et, au bout de trois ans et demi donnera Sa vie pour expier les pêchés du monde. Daniel 9 :27. L’Evangile de Jean 1 : 32-34 ; 40-42 mentionnent cette qualité « d’Oint , en d’autres termes Le Prince oint, le Messie, le Christ, qui  est devenue propre à Jésus Christ à partir de l’époque de son baptême.

Notre prochain enseignement nous apprendra au sujet de la soixante dixièmesemaine durant laquelle : l’enseignement du Messie portera sur « la nouvelle alliance ».

Un signe du Messie

Un signe du Messie : « Il sera retranché au milieu de la semaine »

Daniel 9 :26-27 et Apocalyspe 10:1-11

 


La soixante-dixième semaine :

Il s’agit de la période de sept ans correspondant à la dernière semaine prophétique. C’est la semaine prophétique messianique caractérisée par deux sous -périodes prophétiques égales de 31/2 ans : le Messie accomplira l’acte d’expiation de l’iniquité afin de rendre Sa justice éternelle.

La mort du Christ : Daniel 9 :26-27

« A mi-semaine, l’Oint fera cesser le sacrifice et l’offrande », c’est-à-dire Il sera retranché mais n’aura pas de successeur. Hébreux 7 : 24 confirme qu’il s’agit bien du Christ et dont le sacerdoce n’est pas transmissible. Sa mort prophétique eut lieu au milieu de la soixante-dixième semaine, au terme de la 1ère sous - période de 3½  ans, ceci signifie également que Son ministère a duré trois ans et demi, durant lequel Il avait l’occasion de célébrer la Pâque trois fois avant sa mise à mort. Jean 2 :13 ; 6 :4 ; 19 :14-16. Il est évident que c’est la troisième Pâque qui coïncide  avec Sa mort.
Rappelez-vous qu’à la mort du Christ, le voile qui séparait le lieu saint du lieu très saint du Tabernacle se déchira du haut en bas. Ceci signifie que l’accès au Saint des saints était rendu possible grâce à Son Sang versé et à Son Corps sacrifié. Matthieu 27 :50 -51. De même,  les sacrifices n’avaient plus de valeur car Il fut même le Parfait Sacrifice. Hébreux 7 :27. 

 


Les assises de la Nouvelle alliance

 

Le chapitre 9 de l’épître aux Hébreux met en évidence les caractéristiques du sacrifice en la Personne du Christ. Il est devenu le Sacrifice unique, c’est-à-dire Il a donné une fois Sa vie en entrant une seule fois dans le lieu très saint pour offrir Son propre Sang afin  d’expier les péchés de l’humanité etétablir Sa « justice éternelle ».
La mort du Christ est une étape capitale pour  les assises de la Nouvelle alliance. Hébreux 9 :16-17  confirme qu’un testament n’est valable que lorsque la mort du testateur est constatée. Ceci a été accompli dans Christ.
La 1ère sous -période de 3½ ans fut écoulée à la mort du Christ. La 2ème sous -période de 3½ ans  était consacrée au peuple d’Israël. C’est une période durant laquelle Dieu  lui aurait offert une dernière chance de se montrer digne d’avoir la vocation du peuple élu. C’est la raison pour laquelle Jésus  conseillait plutôt Ses disciples d’aller prêcher vers les brebis perdues de la maison d’Israël que vers les païens. Matthieu 10 :5-8. C’était la dernière occasion pour ce peuple de se racheter sinon il serait rejeté pour toujours. Malgré ce délai de grâce,  il n’a pas reconnu Jésus comme le Messie ; il L’a renié et  L’a persécuté.

«  Il fera une solide alliance avec plusieurs ».

 

Après la Pentecôte, le Rédempteur fera alliance avec un grand nombre, « les gentils », en se servant de Ses disciples pour répandre l’Evangile du Royaume de Dieu. Le livre des Actes des apôtres confirme la diffusion rapide de la Bonne Nouvelle ainsi que les résultats extraordinaires obtenus grâce à l’action du Saint Esprit. Actes 10 :1-6, 44-48 ; 13 :48. 

Dieu a en effet pu mettre en place Son Plan à travers cette prophétie de Daniel : Il a envoyé Son Fils Unique, en la Personne de Jésus, pour prêcher l’Evangile de Son Royaume ; Il L’a ensuite rappelé au milieu de la semaine par la mort humaine pour pouvoir finalement accomplir la dernière étape de Son Plan, sauver les brebis égarées d’Israël. Il est écrit qu’il ne faut pas mépriser la prophétie car celle-ci par exemple constitue le fondement de la foi chrétienne. Son accomplissement confirme son authenticité ne permettant guère à satan de la modifier.

 

Il est curieux de savoir comment cette vision prophétique se transpose dans les sept jours de la semaine : « Est-ce que Jésus est mort un mercredi en respectant le milieu de semaine ou un vendredi, ce dernier étant reconnu majoritairement par tous les chrétiens ? »

Cette question fera l’objet de notre prochain enseignement, lequel vous  informera des interprétations possibles y afférentes. Restez connectés !

Le conflit du siècle
Le conflit du siècle
Hypothèse 1
Hypothèse 2
Le conflit du siècle

Le conflit du siècle : Jésus Christ était mort un vendredi ; non, Il était mort un mercredi.

Chapitre  10 : 1-11

 


L’étude de la prophétie de Daniel  a démontré de façon précise et sans équivoque la réalisation de ce Plan divin en Jésus Christ. En effet, la source référentielle repose sur  la justice éternelle  qui devrait être divulguée avant la 7 ème trompette.
Les érudits du siècle engagent de vives controverses quant aux périodes de la mort du Christ, plus particulièrement en ce qui concerne le jour. C’est un sujet brûlant qui ne laisse pas les uns convaincus et les autres en paix. Un sujet, qui de nos jours, crée même une polémique au sein des églises et de la famille.

Depuis la création de ce réseau informatique mondial qu’est Internet, « un grand conflit spirituel » révolutionne les quatre coins du monde à travers cet outil d’échange explosif: Il était mort un vendredi ; non, IL était mort un mercredi. La résurrection eut lieu le 1er jour de la semaine, un dimanche matin ; non, c’était après 3 jours et 3 nuits. Le fait est que l’on ignore complètement quel jour a lieu la Pâque et quelle est sa signification. Et la question tourne en rond autour de cet événement. C’est ce conflit qui a fait régner l’autre conflit, portant ainsi préjudice sur la foi chrétienne. Qu’en disent les Ecritures ? Puisqu’elles parlent d’un faux Christ, autant examiner de près ces deux hypothèses conflictuelles :était-Il mort un vendredi ou était-Il mort un mercredi ?

Hypothèse : Jésus était mort un vendredi

En admettant que Jésus était mort un vendredi, comment peut-on saisir les chronologies indiquées dans les versets synoptiques des quatre Evangiles se rapportant à la Pâque ?


Des versets bibliques pourraient appuyer cette hypothèse :

Jean 12 :1-2 mentionne que « (…) six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie ».
Selon Marc : « (…) « 2 jours avant la Pâque, une femme entra dans la maison de Simon le lépreux pour d’avance le corps de Jésus. Ceci prédit la mort de Christ. Marc 14 : 3En visualisant dans le tableau ci-dessous les jours  que Jésus et ses disciples ont passés entre Béthanie et Jérusalem  et vice-versa, durant cette période de Pâque, l’on parviendrait certainement à y comprendre.

Référence biblique

Période avant la Pâque

Jour de la semaine

Jours passés

Arrivée de Jésus à Béthanie

Jean 12 :1-2

6 jours

Avant le 6ème
jour= Dimanche

1

Arrivée de Jésus à Jérusalem : Retour à Béthanie

Marc 11 : 1-2, 9
Jean 12 :12
Marc 11 : 11

5 jours

Lundi

2

De Béthanie à Jérusalem :
Le signe du figuier

Marc 1 :12,15

4 jours

Mardi

3

De Béthanie à Jérusalem : Le figuier séché

Marc 11 : 20

3 jours

Mercredi

4

A Béthanie chez
Simon le lépreux

Marc 14 :1-3

2 jours

Jeudi

5

La mort de Jésus

Marc 14 :12
Marc 15 : 1-28

Le jour

Vendredi

6

Samedi



D’après cette étude, il semblerait que la mort de Jésus  aurait bien eu lieu  un vendredi. L’on se pose pourtant la question suivante : « Mais n’aurait-Il pas à tout hasard eu l’occasion de célébrer la Pâque de l’Eternel et les jours de pain sans levain avant Sa mort? »

Hypothèse 1

Hypothèse 1 : Jésus était mort un vendredi

L’étude qui suit démontrera les problèmes chronologiques liés à « ce jour ». Voici la grande question qui va bouleverser tout :  A-t-Il eu l’occasion de célébrer la Pâque de l’Eternel si Sa mort eut lieu un vendredi ?

Un coup d’œil sur l’histoire de la Pâque de l’Eternel :

Dieu ordonna les enfants d’Israël  d’observer, comme une loi perpétuelle, le soir du 14ème jour de ce mois-là (Abib ou Nissan), en Son honneur car Il les a fait sortir du pays de servitude de Pharaon d’Egypte cette nuit-là. Le repas de ce soir-là était composé d’un agneau sans défaut d’une année car il constituait la Pâque, des pains sans levain et des herbes amères.

La Pâque à l’ère chrétienne.
Les quatre Evangiles parlent de la préparation de la Pâque de l’Eternel.

·         L’Evangile de Luc
La dernière Pâque célébrée par Jésus avec les 12 apôtres est décrite dans Luc 22 :1-30.

1er problème chronologique :
Si Jésus était mort un vendredi comment  pourrait-on saisir le verset 7 énonçant : « le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque, arriva (…) » ? Jésus étant la Pâque à immoler, Il le savait. Jean 12 :27. Cet événement s’est déroulé avant vendredi. Qui  aurait été alors cet agneau immolé ce vendredi-là,  Jean 1 : 29 notifiant Jésus Christ comme  étant « l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » ? 

·         L’Evangile de Jean
Son rapport sur la dernière Pâque célébrée par Jésus  est plus détaillé.
- Les chapitres 13 à 17 décrivent comment  et combien Jésus entretient Ses relations avec Ses disciples : Il leur montrait la plus belle leçon d’humilité en leur lavant les pieds ; Il leur parlait  de l’Esprit Consolateur  qu’Il leur enverrait s’Il devait les quitter ; Il leur parlait de leur amour mutuel et les préparait aux  persécutions et  tribulations qui devraient arriver et qu’ils devraient éprouver.  La prière qu’Il faisait à l’intention de Ses disciples terminait cette suite de discussions attentives avant Sa mort. En supposant que tout ceci avait lieu «  un jeudi saint » (comme la plupart des chrétiens  le désignent), et que dans ce cas Sa mort eut bien lieu le lendemain, que dit le chapitre suivant ? Ne décrit-il pas d’autres faits qui mériteraient notre meilleure attention?
- Le chapitre 18 décrit les  circonstances au cours desquelles Jésus fut trahi, jugé par le Sanhédrin,  traîné devant le gouverneur Pilate, et devant qui il rendit témoignage en se déclarant « Roi ». En poursuivant le déroulement de ces faits, l’on conclurait que ce procès avait lieu le vendredi matin, ce qui entraînait  Sa mort  à la fin de la journée.
-Le chapitre 19 : il est écrit ceci selon le verset 31  : « (…) dans la crainte que le corps ne reste sur le bois pendant le Sabbat, car c’était la préparation, et ce jour de Sabbat était un grand jour (…) ». Ce sentiment ne sous-entend-t-il pas en effet que Jésus était bel et bien mort un vendredi ? C’est le verset rendant le verdict et confirmant Sa mort un vendredi. Cette approche semble plutôt fondée pour ceux qui croient en Sa mort un vendredi.

2ème problème chronologique :
Selon le verset 28 du chapitre 18, Jésus  était encore en vie. Comment pourrait-on saisir la phrase disant « Ils conduisirent Jésus de chez Caïphe au prétoire : c’était le matin. Ils n’entrèrent point eux-mêmes dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque ».

La question qui peut être posée serait la suivante: existe-t-il deux Pâques, et à laquelle  Pilate se référait-t-il en disant : « mais comme c’est parmi vous une coutume que je vous relâche quelqu’un à la fête de Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ?
S’il arrive que la question sur la Pâque vous a mis quelque part en doute, car vous êtes parmi les croyants « au vendredi », une autre qui vous paraîtrait encore si controversée doit encore être examinée car il constitue le signe indiscutable du Messie : « Etait-il resté enseveli 3 jours et 3 nuits au sein de la terre, selon la prophétie de Daniel, si Sa mort eut lieu un vendredi». ?

 

Qui n’avait jamais entendu parler, du moins de la version enfantine, de l’histoire de Jonas qui est resté dans le ventre du gros poisson ? Ceux qui ont acquiert plus de connaissance ont sans aucun doute appris qu’il s’agit du prophète de Dieu Jonas, qu’Il a dû punir à cause de sa désobéissance et s’est fait avaler par un gros poisson pour rester dans son ventre ? Mais ce n’était pas un hasard, c’était dans le Plan de Dieu ; et Jonas y restait pas seulement pour y rester, mais pour y rester 3 jours et 3 nuits, une période bien calculée et prophétique par-dessus tout. Pour revenir au jour de la mort du Christ, voici donc la question que tout croyant « au vendredi » aurait l’obligeance de fournir une réponse qui l’aiderait à se re-enraciner ou à trouver les vraies valeurs de sa foi chrétienne: « Si Jésus était mort un vendredi, aurait-IL été resté effectivement enseveli 3 jours et 3 nuits au sein de la terre comme l’exemple  du prophète Jonas ?
Jésus Christ Lui-même a authentifié l’événement miraculeux de Jonas pour montrer à  « cette génération méchante et adultère » que c’est le signe de la mort du Fils de l’homme. En effet, Il s’adressait ainsi au clan  pharisien en quête d’un miracle messianique  « (…) ; et il ne lui sera pas donné de signe, si ce n’est le signe de Jonas le prophète. Car, comme Jonas fut dans le ventre du cétacé trois jours et trois nuits, ainsi le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre ». Matthieu 12 : 39-40.

Tout comme Jésus a signifié cette génération méchante et adultère Sa venue pour la sauver, aujourd’hui, Il nous le signifie encore comme « la visite » de Jonas chez les Ninivites était d’ordre capital et pour leur repentance et pour leur grâce.  

Le signe de Jonas nous amène donc à conclure que si Jésus était mort un vendredi, ce signe ne se serait pas accompli car Il aurait été seulement resté  2 soirs et 1 matin au sein de la terre (vendredi soir, samedi matin et samedi soir) avant le dimanche, le premier jour de la semaine  de Sa résurrection. Matthieu 28 : 1-6 ; Marc 16 : 1,9 : Luc 24 :1,2 ; Jean 20 : 1.2.Il est à noter que : 1 jour comprend un soir et un matin, selon Genèse 1 : 3-5

Dans le même cas, examinons ces extraits des versets, selon les évangiles suivants (version J.N. Darby, 1984):

Marc 8 :31.

« Et Il -Jésus Lui-même- commença à les enseigner : il faut que le Fils de l’homme (…) ; et qu’Il soit mis à mort et qu’Il ressuscite après 3 jours ª Il a prédit Sa mort  « après 3 jours


Luc 24 : 14-21.

Sur la route d’Emmaüs après la mort de Jésus, deux disciples rapportent ainsi : « (…) Or nous, nous espérions  qu’Il était Celui qui doit délivrer Israël ; mais encore avec tout cela, c’est aujourd’hui  le troisième jour depuis que ces  choses  sont  arrivées». ª « Ce jour » était après 3 jours.

Matthieu 27 : 62-66

« Et le lendemain qui  est après la préparation, les principaux sacrificateurs et les pharisiens  s’assemblèrent auprès de Pilate (…). Ordonne donc que le sépulcre soit gardé avec soin jusqu’au 3ème jour de peur que les disciples ne viennent et ne le dérobent ». Selon cette hypothèse 1, ce lendemain correspond au Sabbat, ce qui  nous amène à penser que les pharisiens étaient allés chez Pilate le jour du Sabbat. Ce qui paraît illogique !


Luc 23 : 53 –24 et Marc 16 :1

déterminent deux temps différents en ce qui concerne la préparation des aromates pour embaumer le corps de Jésus : tandis que Luc parle  d’une préparation à la veille du Sabbat, Marc souligne  un temps d’achat après le Sabbat ». Tenant compte de ce qui précède, si l’on retient l’hypothèse 1, l’on constatera par conséquent qu’il y a une contradiction.

Ce qui nous amène à tirer la conclusion suivante : l’hypothèse 1, d’une part, ne caractérise pas l’unicité de la prophétie de Daniel et le signe de la mort de Jésus qui est  symbolisé par le cas du prophète du prophète Jonas, et ne permet pas d’harmoniser la cohérence dans véracité des Ecritures.

Hypothèse 2

Hypothèse 2 : Jésus était mort un mercredi

 

Voici l’hypothèse qui va nous révéler la semaine prophétique de Daniel (Daniel 9 :26-27) durant laquelle Christ a fait cesser tous les sacrifices par Sa mort au milieu de la semaine.
Après avoir accompli le signe messianique de Jonas, en restant au sein de la terre 3 jours et 3 nuits (Matthieu 12 :39-40), Jésus  apparut à Ses disciples en Galilée : à Céphas d’abord, qui est Simon, connu communément sous le nom de Pierre,  et  aux douze disciples ensuite.

Les Ecritures ayant été accomplies, Il leur proclama : « Ce sont ici les paroles que Je vous disais quand J’étais encore avec vous qu’il fallait que toutes les choses qui  sont écrites de Moi dans la loi de Moïse, et dans les prophètes et dans les Psaumes fussent accomplies » (Luc 24 : 44).

Par la suite, l’apôtre Paul a été inspiré à écrire : « Car je vous ai communiqué avant toutes choses ce que j’ai aussi reçu que : Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures, qu’Il a été enseveli et qu’Il a été ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures ». I Cor 15 : 3-4.« Selon les Ecritures », ne se réfère-t-on pas à la Parole de Dieu ?

 

De son vivant, Jésus représentait Lui-même la Parole de Dieu, les  écrits de Moïse, ceux des prophètes et les Psaumes  constituant le canon biblique prédisant Sa naissance, Sa mort, et Sa résurrection ; aucune parole prophétique n’a annoncé Sa mort le 6ème jour ou un vendredi.

 

L’exactitude de la prophétie de Daniel « Il fera cesser le sacrifice et l’offrande au milieu de la semaine » ainsi que la précision des « 3 jours et 3 nuits dans le sein de la terre » de l’exemple du prophète Jonas  ne font que confirmer et prouver l’hypothèse 2 de la mort du Christ un mercredi.

 

Ce tableau  de synthèse, nous permet  de constater à vue d’œil ce tracé prophétique qui s’accomplira chronologiquement en Sa personne, suivant le Plan de Dieu, Son Père.

Ancien Testament

Nouveau Testament

Période

Repas à Béthanie chez Simon le lépreux : Marie répandait de l'huile sur la Tête de Jésus

Marc 14 :1-9

2 jours avant la pâque de l'Eternel et la semaine du Pain sans levain

Repas de la Pâque célébrée pour l'Eternel en mémoire de la sortie d'Egypte. Jésus en compagnie des douze avant qu"il ne soit arrêté et n'accomplisse le Sacrifice parfait de la Pâque

Deu 16 : 1-8

Marc 14 :12 , 17-25,
Luc 22 :1,7,14-18

La Pâque de l'Eternel, la nuit du 14 Abib tombait un mardi cette semaine - là

Prière dans le jardin de Gethsémané : Jésus trahi et arrêté

Marc 14 : 26 ; 32-52
Luc 22 : 39-53
Jean 18 18 : 1-12

Sa comparution devant Anne ( l'on se réfère au beau père de Caïphe - Annas en Anglais et Anasy en Malgache), Caïphe, le Sanhédrin. Reniement de Pierre

Marc 14 :53-15:1
Luc 22 :54 -71
Jean 18 : 13-27

Sa comparution respective devant Pilate, Hérode, et à nouveau devant Pilate

Marc 15 :1-5
Luc 23 : 1-16
Jean 18 : 28-39

Préparatifs du 1èr Jour des pains sans levain, un Grand Sabbat, étant une Sainte convocation ; Jésus est livré à la mort

Exode 12 :15-16
Lévitique 23 :4-8

Jean 19 :14-16

Jésus meurt sur le bois : Accomplissement de la prophétie de Daniel : fin des sacrifices.
Le corps de Jésus enlevé du bois et enterré

Daniel 9 : 26-27

Jean 19 :30
Jean 19:31

Pâque
Demie-semaine
Mercredi après -midi

Les prêtres et les pharisiens font garder le sépulcre jusqu'au 3ème jour, par crainte de l'accomplissement de la résurrection annoncée par Jésus

Matthieu 27 :62-66

Achat des aromates pour embaumer le coprs de Jésus ( après le Grand Sabbat du 1er Jour des pains sans levain et avant la célébration du Sabbat du 7ème jour)

Marc 16 :1
Luc 23 :53 -56

Vendredi

Résurrection de Jésus après 3 jours : 3 jours et 3 nuits.

Jonas 2 :1

Matthieu 12 :39-40
Marc 16 :2
Luc 24 :1
Jean 20 : 1-8

Samedi après-midi


«  Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignages de Moi ». Jean 5 :39

Notre prochain enseignement traitera du chapitre 11 dans lequel   on abordera  la mesure du Temple  et ses différents thèmes qui se révèleront importants pour la vie de tout chrétien soucieux de marcher sur les Traces de Jésus Christ.

Les mesures du temple
Les différentes mesures
Les preuves historiques
Les différentes mesures

La mesure du Temple de Dieu, de l’autel et de ceux qui y adorent.

Chapitre 11 : 1-2


Tout d’abord, soulignons que ce chapitre 11 constitue la deuxième parenthèse du livre de l’Apocalypse.  Les versets 1 et 2 de ce chapitre traite d’une évaluation à caractère divin qui consiste à reconnaître les vrais adorateurs de Dieu. Ainsi, l’apôtre Jean recevait l’ordre de mesurer le « Temple de Dieu, de l’autel et de ceux qui y adorent » avant que la 7ème trompette ne soit sonnée (verset 15 )Dieu ayant créé l’homme en Son Image, l’image de ce dernier doit refléter Sa sainteté. Dieu ayant commandé à Moïse de construire [Exode 25-27 ; 30, 36, 37] un Tabernacle, ce Tabernacle devait correspondre au modèle original présent dans le ciel [Exode 25 : 8-9, 40 ; Apocalypse 11 :19 ; 15 :5 ; 16 :17]. Dieu ayant envoyé Son Fils sur terre pour accomplir le Sacrifice parfait, tout adorateur de Dieu doit suivre les traces et devenir des sous-modèles parfaits  [Pierre 2 : 21], ayant un profil correspondant aux mesures qui amèneront à la sainteté.

En résumé, le tableau ci-dessous pourrait nous  aider à comprendre les différents liens pouvant avoir entre le Tabernacle et le Temple/les adorateurs.


Structure de Tabernacle
Exode 25-27 ; 30, 36, 37 / Hébreux 9 :1-5

Le Temple de Dieu
( I Corinthiens 3 : 16,17, ceux qui L'adorent en esprit et en vérité, Jean 4 : 23-24)

Partie extérieure

L’autel de l’holocauste :
un lieu que Jésus Christ a appelé « Grand » (Matthieu 23 :19) et où un parfait sacrifice devait se faire pour l’expiation des péchés, car Dieu n’accepte pas les offrandes infirmes et boiteuses. (Malachie 1 :13).

Jésus Christ était Lui-même ce parfait utel et le parfait sacrifice. Hébreux 9 :12, 14, 26b.Grâce au Sang de l’Agneau, chacun des chrétiens  est devenu sacrificateur  du royaume de Dieu sans obliger de se confesser

La cuve d’airain :
où les sacrificateurs faisaient leur nettoyage rituel des mains et des pieds avant d’entrer dans le sanctuaire : ils se purifiaient.

Baptême :
Conversion totale en Jésus Christ par le baptême d’eau qui représente la puissance purificatrice. Jean 3 : 5-6 ;  Romains 6 : 3-6. Cela implique un sacrifice vivant et saint de notre corps envers Dieu. Romains 12 :1

Partie intérieure

Lieu  Saint :
-Chandelier
-table
- les pains de propositions

Le Saint Esprit :
(I Corinthiens 6 :19),
Jésus le pain de vie (  Jean 6 :35)
De plus, Jésus Christ est notre Souverain Sacrificateur (Hébreux 9 :11 ; 10 : 19-21) et le Ministre des lieux saints et du vrai Tabernacle (Hébreux 8 :2).

Voile
(2ème voile : Hébreux 9 :3) qui sépare le lieu saint et très Saint

Au milieu de la semaine,  le voile duTemple a été déchiré. Luc 23 : 45. 

Lieu  appelé Saint des Saints :
Arche de l’alliance entièrement en or contenant les  Dix Commandements

Les Dix Commandements
Dieu a établi une alliance avec Son peuple en donnant les Dix Commandements. Exode 34 :10, 27.

Vase d’or contenant la manne

La Parole de Dieu

 

Notre prochain enseignement  traitera du Temple selon les mesures de Dieu et le temple selon les critères traditionnels de l’homme.

 

L’étude précédente nous a permis de savoir que notre corps est le « Temple de Dieu ». Mais pour que Celui-ci Lui plaise, Il doit être mesuré selon Ses Paroles dans la Bible, dont la foi constitue la principale unité.

 

1. La mesure selon la justification par la foi

Abraham étant un exemple parfait de la foi, l’on se réfère à lui à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament [Epîtres aux Romains (chp. 4), Hébreux (chp. 11), Galates (chp. 3) ; l’épître de Jacques (2 :21-24) et l’évangile de Jean où Jésus Lui-même le mentionne quand Il s’est adressé aux Juifs – Jean 8 :31-59). L’on note également l’importance de la foi dans Romains 1 : 16-17 : « Car je (Paul) n’ai pas honte de l’Evangile du Christ car Il est la puissance de Dieu en salut à quiconque croit, et au Juif premièrement, et au Grec. Car la Justice de Dieu y est révélée sur le principe de la foi pour la foi selon qui est écrit : ‘Or le juste vivra de foi’ (Habakuk 2 :4) ». Dieu ayant fait d’Abraham le père des croyants, ceux qui ont la foi en Jésus Christ sont donc de la semence d’Abraham. Galates 3 : 7-8 ; 29.
En effet, il appartient à chacun de tester si sa foi se fonde (a) réellement en Jésus Christ de Nazareth, mort au milieu de la semaine, enseveli durant 3 nuits et 3 jours et ressuscité le Sabbat dans l’après-midi, ou (b) en  celui mort  le 6ème jour, c’est-à-dire le vendredi, et ressuscité le dimanche matin. Selon ces signes du Messie, l’on peut ainsi diviser les églises contemporaines, quelque soit leur dénomination , en deux groupes distincts : les églises marchant selon les traditions humaines et les églises pratiquant réellement les Paroles de Dieu. 

Dieu n’a-t-Il pas tracé dès le commencement deux chemins distincts dont l’un reçoit Sa faveur et l’autre subit Son rejet.  L’histoire des deux frères Caïn et Abel , (Genèse 4 :1-16) marque le début de cette séparation : ayant adoré  le même Dieu, l’un a été pourtant rejeté tandis que l’autre a été approuvé ; malheureusement, les offrandes de Caïn ne convenaient pas à la description du sacrifice selon Dieu, c’est-à-dire avec effusion du sang, car elles étaient  uniquement des fruits de la terre. Tandis que celles d’Abel ont été agréées par Dieu parce qu’elles étaient les premiers-nés de son troupeau. Ceci fera partie des lois sur les sacrifices que Dieu donnera à Moïse (Deutéronome 15 : 19) ; de même la graisse de l’animal ne doit pas être mangée mais réservée à l’Eternel (Lévitique 3 : 16-17). Ce sacrifice d’Abel qui sera plus tard perpétué par les sacrificateurs lévites était donc un prototype symbolisant le Sang de l’Agneau immolé à travers Jésus Christ.
Lors de Sa venue parmi les hommes, Jésus Christ n’a-t-Il pas enseigné et prophétisé à travers des  pour illustrer ces deux chemins distincts ? Citons les exemples suivants :
Les deux femmes (symbolisant les églises) qui moudront ensemble à la meule, ne signifient-elles pas ces deux groupes d’églises qui évangélisent dans le monde, mais dont   l’une sera prise et l’autre laissée ?  Matthieu 24 : 41.

  • Les deux hommes dorment dans un lit, l’un sera pris et l’autre laissé. Luc 17 :36

  • La fameuse parabole des 10 vierges (symbolisant à nouveau les églises), illustrant l’attente de l’Epoux (Jésus Christ), indique encore que la moitié sera prise tandis que la deuxième rejetée. En effet, les cinq vierges sages étant prévoyantes, ont pris suffisamment d’huile (symbolisant l’onction/l’élection), et ont été admises dans le  cortège. Matthieu 25 :1-13.

  • La comparaison entre la porte étroite et la porte large, l’un conduisant à la mort, l’autre à la vie. La porte étroite symbolise une vie séparée du monde (possible rejet par les autres selon l’expression « être mis au ban de la société »), Jean 15 :19, 16 :33, car Jésus Christ n’était pas de ce monde, et dans l’obéissance de Dieu car de Ses Commandements découlent bénédiction et vie. Deutéronome 11 :26-27. Le monde représentant la porte large et la malédiction.

Notre prochain enseignement traitera de la mesure à travers le Baptême. une importante étape dans le chemin de la foi en Dieu et en Jésus Christ.

 

2 -La mesure selon le baptême.

 

Le baptême est un signe de confirmation de la foi, une des conditions pour entrer au Royaume de Dieu. Jean 3 : 3, et aussi une des conditions du salut. Marc 16 :16. Thomas Jefferson Conant, un érudit et traducteur de la Bible américain (selon son livre intitulé « The meaning and use of baptizein » - 1 édition de 1860), traduisait le mot « baptizein » (de la littérature grecque classique – chrétienne et païenne), par le verbe « to immerse » en anglais. Il concluait alors que le verbe « to baptize » est la forme anglaise du mot « baptizein ». Cette traduction correspondant ainsi au français « immerger, immersion : plonger dans l’eau ».
Selon cette définition, l’on peut résumer dans le tableau ci-dessous les caractéristiques et les conditions du baptême biblique :

Caractéristiques du baptême

Références bibliques

Purification des péchés (transgression de la Loi, I Jean 3 :4, de façon consciente ou par ignorance).

Actes 22 :16

Symbole de la mort et de l’ensevelissement avec Jésus Christ

Romains 6 : 3-4

Symbole de résurrection avec Jésus Christ / renaissance, « naître de nouveau en Esprit » / revêtir Jésus Christ

Colossiens 2 : 9-12
Tite 3 : 4-5
Jean 3 :3-9
Romains 6 :11
Galates 3 :27
II Corinthiens 5 :17

Baptême d’Esprit

I Corinthiens 12 :13

Baptême au Nom de Jésus Christ
Baptême au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit

Actes 2 :38 ; 10 :47-48 ; 19 :5 ; 22 :16
Matthieu 28 : 18-20 

Conditions de baptême

Références bibliques

La foi en Dieu et en Jésus Christ de Nazareth (selon les signes prophétiques du Messie ; se référer aux études antérieures)

Marc 16 :16
Hébreux 11 :6
Actes 4 :10-12 ; 8 : 36-38 ; 9 :18

La connaissance de la Parole pour devenir disciple de Jésus Christ

Matthieu 28 : 18-20
Actes 2 :41 ;  8 : 36-38 ; 16 :14-15, 25-33

Une volonté et un désir sincère de se repentir

Actes 2 :38
Actes 3 :19
Luc 3 :3

Une décision mûre, indépendante et volontaire (Jésus est venu de Lui-même vers Jean pour se faire baptiser, alors même qu’Il était sans péché. Il est donc l’exemple à suivre pour les pécheurs désirant entrer au Royaume de Dieu

Matthieu 3 :13-15

Un baptême par immersion

Marc 1 : 4-5
Actes 8 :36-38


Il en ressort qu’un baptême d’enfant est loin de correspondre aux caractéristiques mentionnées ci-dessus. De même, un enfant ne peut remplir les conditions citées. Dans la Bible, il n’est question que de bénédiction et d’imposition de main. Un bébé ou un enfant n’ayant pas péché, il reste donc un exemple de celui qui entrera au Royaume de Dieu. Marc 10 :14-15.
Ainsi, le baptême ne concerne qu’une personne mûre, consciente de ses péchés, désirant de s’en repentir pour vivre une nouvelle vie en Jésus Christ, le Seul Sauveur, et dans l’obéissance aux Commandements de Dieu.
Le baptême des bébés que les églises traditionnelles pratiquent ne correspondant pas aux réalités bibliques, il ne peut être appelé « baptême » mais tout simplement « bénédiction ».
Cependant, si quelqu’un s’était déjà fait baptiser par immersion, mais s’est rendu compte que son église ne pratique pas vraiment les disciplines bibliques, pourrait-il alors se refaire baptiser ?

Est –il possible d’être rebaptisé ?

Après avoir étudié les caractéristiques et les conditions du baptême, il se pourrait que la question d’un deuxième baptême vous concerne. Si tel est le cas, il est grand temps de réfléchir pour prendre une décision de se refaire baptiser.
En effet, ce n’est pas une nouvelle question car dans la Bible il est mentionné que les disciples de Jean Baptiste ont été baptisés seulement pour la repentance. Il leur était donc nécessaire de se refaire baptiser au Nom de Jésus Christ pour le salut. Actes 19 :1-17.
Il ne faudrait pourtant pas mal interpréter le verset suivant qui ne traite pas de la question du  baptême :  «Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont en part au Saint-Esprit, qui ont goûté la bonne Parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie ». Hébreux 6 : 4-6.
Ce passage parle plutôt du cas de ceux qui ont régressé. Ayant cru et ayant été même baptisé, ils ont rebroussé chemin et se sont à nouveau livrés aux péchés, à la désobéissance de Dieu.
Dans ce cas, la repentance est insignifiante car elle condamne de nouveau Jésus Christ à la mort. Le salut n’ayant été accompli qu’une seule fois. 

Que faudrait-il faire ?

Du point de vue biblique, il est possible de se refaire baptiser tant que la personne n’a pas régressé mais souhaite au contraire faire partie d’une église qui se soucie de mieux observer les disciplines bibliques, les Commandements de Dieu.
La connaissance de la Parole seule nous aidera à distinguer entre l’église qui cherche à vraiment marcher selon les Commandements de Dieu et celle qui ne cherche plus la vérité, croyant déjà l’avoir trouvée. Jean 5 :39.

Notre prochain enseignement traitera d’une autre mesure du temple  selon l’inscription du nom dans le Livre de vie.

En effet, pour pouvoir y être inscrit, l’on devrait connaître les paramètres de la marque de la bête pour éviter de ne pas se faire sceller par celle-ci. L’inscription du nom dans le Livre de vie constituant un fort pourcentage de la mesure en question, pour y parvenir l’on devrait faire appel non seulement au chapitre 13 de la Révélation même, mais aussi aux chapitres 2, 7 et 8 du livre du prophète Daniel.

 

3 - La mesure du temple selon l’inscription du nom dans le Livre de vie :

« Celui qui vaincra sera ainsi revêtu de vêtements blancs ; je n’effacerai point son nom du Livre de vie… » Apocalypse 3 :5 ; « Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le Livre de vie fut jeté dans le l’étang de feu ». Apocalypse 20 :15 ; « Il n’entrera chez elle  (Nouvelle Jérusalem) rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge ; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le Livre de vie de l’Agneau ». Apocalypse 21 :27.

En effet, ceux qui porteront la marque de la bête ne feront pas partie de ceux qui vivront les 1000 ans avec Jésus Christ, le Roi des rois. Apocalypse 20 :4.
C’est une « mesure » très vaste qui requérait d’étudier à l’avance le verset 18 duchapitre 13 de l’Apocalypse: « Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête, car c’est le nombre d’homme, et son nombre est 666 » (ce verset mystérieux cachant toutes les stratégies de satan), en parallèle avec le verset 25 du chapitre 7 de Daniel.

 

Vous qui suivez cet enseignement, restez donc « intelligents » et veillez à échapper aux tromperies et à la fausse lumière des anti-Christ de ces temps de la fin.
En effet, les anti-Christ, les faux ouvriers et apôtres continuent à être présents parmi nous comme l’attestent les Ecritures : « […], il y a maintenant plusieurs anti-Christ : par là nous connaissons que c’est la dernière heure. […]. ». I Jean 2 :18, 19  « Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque satan lui-même se déguise en ange de lumière. ». II Corinthiens 11 : 13-15.

 

Rappelons que notre corps est le temple de Dieu ; il constitue donc une unité « à mesurer » avant la sonnerie de la 7 ème trompette. Il est ainsi indispensable de connaître comment ne pas se faire marquer par le sceau de la bête qui est représenté par le nombre  666. En effet,  il est indispensable de veiller parce que le diable rode (I Pierre 5 :8-9) : « Car notre lutte n’est pas contre le sang et la chair, mais contre les principautés, contre les autorités, contre les dominateurs de ces ténèbres de ce siècle, […] ». Ephésiens 6 : 12. 

Nos prochains enseignements seront donc centrés sur une étude détaillée, sur les plans prophétique et historique, du verset 18 du chapitre 13.
Au premier abord, nous étudierons les versets 26 à 36 du chapitre 2 de Daniel.

 

 

Apocalypse 11 : 1, 2 en parallèle avec Daniel 2

Comme il a été mentionné auparavant, la mesure de notre corps (impliquant dans ce sens une mesure individuelle), qu’est le Temple de Dieu, requiert une analyse approfondie vis-à-vis des Ecritures afin qu’il trouve grâce et plaise à notre Créateur. C’est une analyse assez complexe qui nous obligerait à faire des études parallèles avec les écritures de la prophétie.

Qui parle de la prophétie, parle d’une situation politique d’un royaume, d’un pays. 

L’introduction du chapitre 2 de Daniel nous amènera aux différentes analyses afin de connaître ultérieurement (selon les études qui suivront) les mystères de la marque de la bête, le nombre 666. Notre objectif étant de pouvoir être inscrit dans le Livre de vie.

 

Le chapitre 2 de Daniel relate  le songe particulier du roi de Babylone, Nebucadnestar,  lequel troublait  son sommeil et s’évanouissait à son réveil. Ainsi, il fit appel à ses conseillers astrologues,  magiciens  et les Chaldéens pour lui décrire le rêve et  l’interpréter (Daniel 2 :1,2) ; cette consultation  étant une pratique courante pour les rois  lorsque leur royaume était en difficulté. (le roi   Saul, 1er roi d’Israël,  consulta une nécromancienne (personne qui évoque les esprits) car il était dans une grande détresse, l’Eternel s’étant retiré de lui (II Samuel 28 :7-19).
Mais pourtant, aucun des sages de la Chaldée n’était en mesure de le lui  dire ni  encore moins de le lui expliquer. Daniel 2 : 10-11. Dans sa colère, il établit un décret pour tuer tous ses conseillers et parmi eux Daniel et ses compagnons qui étaient devenus des sages/conseillers (Daniel 1 :20). Mais Daniel demanda un petit délai afin de pouvoir lui dire et interpréter le rêve (Daniel 2 :16). Dieu lui révéla le secret dans une vision nocturne (Daniel 2 :17-19).

 

De nos jours, la plupart des Chefs d’Etat et Hautes personnalités ont l’habitude de consulter leurs conseillers spéciaux, qui sont aussi des magiciens et astrologues, avant de prendre des décisions importantes. Malheureusement, combien d’entre eux  vivent une amère déception face aux mauvais conseils et fausse interprétation  reçus.


Description du songe
(Daniel 2 :26 - 45).
Il se rapportait à une grande statue d’une splendeur extraordinaire et d’un aspect terrible. Cette statue était composée de divers métaux : 
- sa tête  en or pur ;

- sa poitrine et ses bras  en argent ;

- son ventre et ses cuisses en airain ;

- ses jambes en fer ;

- ses pieds en fer et en argile.

C’est alors qu’une puissante pierre se détacha d’une montagne, sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de la statue qui s’écroula et la mit en poussière. « Cette pierre devint une grande montagne et remplit toute la terre »

Explication du songe :
Le songe relate une importante vision prophétique  et politique  annonçant l’ascension et la destitution de cinq différents empires.

  • La tête en or illustre l’empire babylonien (603 –538) av. Jésus Christ. (Daniel 2 :37-38) ;

  • La poitrine et ses bras en argent correspondait à l’avènement de l’empire médo-perse (538-331) av.J.C

  • Lequel a été succédé par  l’empire Grec (331-146) av. J.C imagé par le ventre et les cuisses d’airain ;

  • Les jambes en fer représentait la domination de l’empire Romain durant la période (146-476) av. JC.

  • Les pieds en argile représentait l’Europe moderne divisée en dix (orteils) (de 146 au 4ème Siècle) ap. JC.

D’après ce songe, une dégradation des métaux, en l’occurrence la force du pouvoir, a été constatée. C’est une prophétie qui se rapporte à un système politique, économique et social qui demeure éphémère au cours de l’histoire.  

 

A vrai dire, l’adage prononcé par les Chefs d’Etat « à la recherche d’un avenir meilleur » ne serait qu’une promesse irréalisable. Daniel 2 :44-45 confirme qu’après le lancement de la pierre sur les pieds de cette statue, un Royaume éternel sera établi par Dieu,  ainsi les royaumes de ce monde seront réduits en poussière.

Toujours en référence à l’étude de la mesure du temple, le  prochain enseignement traitera des visions de Daniel selon les chapitres  7 et 8, nous permettant de connaître l’origine de la petite corne, un élément mystérieux de la marque 666 .

 

 

Apocalypse 11 :1,2 en parallèle avec Daniel 7 & 8

 


Comme l’on a indiqué précédemment, il serait judicieux de connaître les différents paramètres caractérisant le sceau de la bête symbolisé par 666[Apocalypse13 :18 + Daniel 7 :25], afin de ne pas se faire sceller par cette marque qui opposera l’inscription du nom dans le Livre de vie. La prophétie politique décrite selon le rêve du roi de Babylone, et l’effondrement de ces empires, après la mise en place du Royaume de Dieu sur la terre, ne font que renforcer l’urgence d’une mesure spirituelle avant la sonnerie de la 7ème trompette.

Restez donc attentifs car une autre description  des visions de Daniel  selon les chapitres 7 et 8 restent encore indispensables . Il est écrit ainsi : « 4 grands vents de cieux qui firent irruption sur la grande mer et 4 grands animaux qui sortirent de la mer ». Dan7 :2-3. Ceci signifie qu’à l’issue de quatre guerres, quatre règnes issus de différents peuples devaient se succéder [rappelons-nous des codes : animal  = roi, règne, Etat (Daniel 7 :17); vents = guerres ; mer = peuple (Apocalypse 17 :15 ].

Ce tableau décrit brièvement les contenus symboliques des visions de Daniel (chap. 7 et 8) ; un rappel des empires selon le rêve de Nebucadnetsar (chap. 2) permettrait d’en interpréter les symboles. 

La statue
Daniel 2

Vision des 4 animaux
Daniel 7

Vision du bélier et du bouc
Daniel 8

Empire babylonien
Tête en or (v.38)

1er animal : semblable à un lion (v.4)

Empire medo-perse
Poitrine et bras en argent
(v. 32,39)

2ème animal : un ours (v.5) se tenant sur un côté et ayant trois côtes dans la gueule. Les Perses ont destitué 3 royaumes : Egypte, Lybie, Babylone

2ème animal : un bélier (v.3,20) à 2 cornes, l’une plus haute que l’autre .   

Empire grec
Ventre et cuisses en airain
(v.32, 39)

3ème animal : un léopard à 4 têtes (v.6). Après le décès du roi Alexandre le Grand, 4 généraux partageaient l’empire : Ptolémée, Cassandre, Lysimaque, Séleucos

3ème animal : un bouc ayant une grande corne brisée remplacée par 4 cornes (v. 5-8 ; 21-22). (les 4 généraux)

Empire romain et l’Europe des 10
Jambes de fer et pieds en fer et en argile.
(v.33, 40-41).

4ème animal : un animal terrible, épouvantable, fort, ayant de grandes dents de fer et de 10 cornes (v.7-8 ; 23-25). Cet animal est exceptionnel car il avait une petite corne qui avait arraché 3 des premières. Les versets 23-25 décrivent sa puissance et ses missions.

4ème animal : le même bouc devenu très puissant (v.8) et de l’une de ses 4 cornes sortit une  petite corne qui s’agrandit vers le midi et vers l’orient, et vers les plus beaux des pays


L’histoire de l’Europe nous apprend ce qui suit :
·  les 10 cornes représentaient l’Europe qui s’était constituée par les 10 nations suivantes : les Alamans (Allemagne), les Francs ( (France), les Saxons (Grande Bretagne), les  Burgondes (Suisse), les Visigoths (Espagne), les Suèves (Portugal) et les  Lombards (Italie).
·  les 3 cornes arrachées représentent trois  nations  effondrées  : les Hérules, les Vandales et les Ostrogoths.

La description de ces trois visions prophétiques de Daniel nous a fait part du développement politico-historique des différents empires de ce monde.

Notre enseignement se poursuit et sera consacré à la description de la 1ère bête (selon le chapitre 13 de l’Apocalypse). Nous découvrirons les caractéristiques parallèles entre cette 1ère bête et la petite corne décrite dans le tableau.

 

 

Chapitre  11 :1,2 en parallèle avec le chapitre 13

 

La mesure du temple se poursuit dans la découverte des éléments déterminant le chiffre 666, la marque de la bête. L’ignorance ou le refus de les connaître nous entraînerait à être scellés par cette marque. En effet, le verset 8 du chapitre 13 « Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dans le Livre de vie de l’Agneau qui a été immolé dès la fondation du monde », détermine l’existence de deux classes selon le sceau de Dieu et celui de la bête.  

A l’époque de Daniel (7ème siècle avant J.C.), son livre de prophéties devait être scellé jusqu’au temps de la fin (Daniel 12 :4). Cependant, le livre prophétique de l’Apocalypse, écrit à la fin du 1er siècle après J.C.,  devait  être scellé car « le temps est proche » (Apocalypse 22 :10).  
C’est pour cette raison que nous pouvons de nos jours interpréter les prophéties de Daniel qui doivent être étudiées en parallèle avec les prophéties de l’Apocalypse.

Dans l’étude précédente, nous avons vu l’apparition de la petite corne. Dans la présente étude, le tableau ci-dessous met en parallèle les caractéristiques entre la petite corne et la 1ère bête du chapitre 13 de l’Apocalypse.

Daniel 7,8

Apocalypse 13

La petite corne est issue du 4ème animal
(l’empire romain).

Elle est dénommée ici la bête (= roi, Etat) Verset 1-2

Les 4 animaux ont consolidé leur force (1 tête de lion + 1 tête d’ours + 4 têtes de léopard+ 1 tête d’animal terrible à 10 cornes)

Une seule bête à 7 têtes et à 10 cornes (v. 1-2)

Ils sont sortis de la mer.

Elle est sortie aussi de la mer (= Etat issu du peuple).

Dan 8 :24 (…) « Sa puissance n’est pas sa propre force ». Mais qui le lui donna ?

Réponse : Le dragon (v. 2b). ou  satan. Apocalypse 12 :7-9.

Réponse :Dan 7 :25 (…)   «  pendant un temps, des temps et la moitié d’un temps » 

Sa tête était blessée à mort. Durant quelle période ?   Mais la blessure mortelle fut guérie.

Dan 8 :9 « De l’une d’elles sortit une petite corne qui s’agrandit beaucoup vers le midi, vers l’orient et vers le plus beau des pays »

« Remplie d’admiration, la terre entière suivit la bête. Qui est sembable à  la bête? »
Verset 3-4

Dan 7 :8 « ….et une bouche qui parlait avec arrogance » ; Dan 7 :25. « Il prononcera des paroles contre le Très-Haut… »

« Il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes ».

Dan 7 :25 « …et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps et la moitié d’un temps »;
Dan 8 :24-25 « …il détruira les puissants et le peuple des saints. (…) »

« Il lui fut donné le pouvoir d’agir pendant 42 mois et de faire la guerre aux saints ».
Verset 5-7

L’image de la bête.( Veuillez se référer  au chapitre 13)
Verset 11-17

Le nombre 666 correspond au nom d’un homme Verset 18


On peut résumer en 6 traits les éléments déterminant  le chiffre 666 :
1- Une « petite corne» sortie de l’empire romain (4ème bête)
2- Sa blessure mortelle fut guérie pendant 1 temps, des temps, et la moitié d’un temps
3- Toutes les nations  l’admirent car malgré sa petite taille elle a une grande puissance
4- - Le chiffre 666 correspond au nom de la bête ou au nombre de son nom
5 –La bête profèrera des paroles blasphématoires contre Dieu. Daniel 7 :25 + Apocalypse 13 :5-6.
6- Sa prospérité et le succès de sa ruse (Daniel 8 :25)

Les preuves historiques

Les différentes mesures du temple. Preuves historiques 1

Apocalypse 11 :1,2

 


Comme vous pouvez le constater, nos derniers enseignements se portaient sur la mesure du temple dont quelques unités ont été déjà identifiées. Dans le cadre du même chapitre, il est à rappeler que l’inscription du nom dans le Livre de vie continue à être l’objet de notre présente étude qui est centrée sur le chiffre 666, ce dernier cachant toutes les tromperies de satan afin de faire éloigner l’homme de son Créateur, et par conséquent de le faire sceller par son sceau (celui de satan).

 

Pour en revenir à la petite corne de la vision de Daniel, il a été constaté que celle-ci correspondait à la 1ère bête qui est semblable au léopard (Apocalypse 13 :2). Les preuves historiques qui ont été recueillies et démontrant la réalisation des prophéties, selon les divers aspects de cette 1ère bête, nous révèlent que le personnage caché sous le chiffre 666 est basé à Rome, mais non aux Etats-Unis ni dans une autre situation géographique.

Par ailleurs, selon le développement historique de l’église, l’on note le rôle de Rome dans les persécutions religieuses (juives et chrétiennes) depuis l’époque apostolique jusqu’à la période de la réforme. Cependant, la durée des persécutions intenses, à travers l’influence de la puissance papale, s’étendait de 538 à 1798, ou 1260 ans selon la durée prophétique de Daniel 7 :25 qui parle d’une période d’ 1 temps, des temps et la moitié de temps.


1 temps =    1 jour prophétique =    1 an  calendaire   =  12 mois
2 temps =    2 jours prophétiques =   2 ans  calendaire = 24 mois
½ temps =    ½  jour prophétique =   ½ an calendaire   =   6 mois

--------------------------------------------------------------------------------


3 ½  temps =  3 ½  jours =              3½ ans =           42 mois*

*(42x30) = 1260 jours

L’histoire prophétique de l’église nous fait preuve que durant la plus longue période de Pergame allant du Moyen-Age jusqu’à la Réforme : de 538 à 1798 ou 1260 jours prophétiques (=1260 ans calendaires), les violentes persécutions de l’Inquisition, ont engendré  des massacres épouvantables.  Le sang des martyrs était devenu la semence de l’église. Apocalypse 2 : 12,13 (se référer à notre étude sur l’histoire de l ‘église).

En effet, il a été noté qu’en l’an 533, l’empereur romain Justinien a décrété le christianisme comme la religion d’Etat ; un événement que beaucoup ont pu considérer comme un grand succès de la vérité, favorisant ainsi le rôle de l’église catholique comme « correcteur » des hérésies. Dès lors, la puissance de l’église catholique romaine s’est affirmée suite à l’application du décret stipulant la promotion de l’évêque de Rome en chef suprême des églises et ainsi nommé pape.

A cet effet, tous ceux qui osaient enseigner une doctrine différente de celle de l’autorité papale furent sévèrement persécutés L’exemple de l’arianisme a été citée : c’est le nom donné à l’hérésie chrétienne issue de la doctrine du prêtre d’Alexandrie Arius ; celle-ci ayant été basée sur une nouvelle synthèse du christianisme et d’une philosophie plus attentive à la nature considérant Jésus Christ comme une simple créature mais non pas le Fils de Dieu, rejetant ainsi sa nature divine. Mais cette doctrine a été condamnée par le concile de Nicée en 325 après J.C.

Par ailleurs, durant cette sombre période de persécution et de l’ascension au pouvoir de la papauté (petite corne), trois nations furent arrachées (Daniel 7 :8) et rayées de la carte de l’Europe. C’étaient les Hérules, les Vandales et les Ostrogoths.

En 1798, ayant été persuadé de l’ampleur des massacres causés par les guerres aux saints (Apocalypse 13 :7), l’empereur Napoléon Bonaparte (France), qui a conquis Rome et a fait de l’Etat pontifical une République romaine, a ordonné le général Berthier d’arrêter le pape Pie VI pour l’exiler à Valence. Ainsi, le pouvoir papal déclinait. La prophétie selon Apocalypse 13 :3 se réalisa donc (« Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort… »).

Cependant cette blessure mortelle fut guérie (Apocalypse 13 :3) après la signature du Traité de Latran 1929. Ce traité, représentant un accord entre le pape Pie XI et le président Mussolini, mettait fin au conflit entre la papauté et le nouveau royaume italien. Un micro-Etat indépendant fut créé : la cité du Vatican. Ce « rétablissement  inattendu» a eu des conséquences au niveau international car en devenant un micro-Etat, le Vatican, également reconnu comme le saint siège, joue un rôle dans les relations diplomatiques. En effet, dans l’histoire pontificale, le pape Jean-Paul II est le seul qui a fait le nombre de voyages record dans le monde entier. Par ailleurs, le site www.jeanpaul2.cef.fr souligne que « cet Etat, aujourd’hui, un  support au service de l’église, fonctionne selon un système monarchique religieux avec l’élection à vie du souverain, le pape qui dispose la plénitude des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire ». En conséquence, « Qui lui est semblable, et qui peut combattre contre elle ? » comme le questionne Apocalypse 13 :4 ? 

Poursuivant notre étude sur la mesure du temple, en relation avec l’inscription du nom dans le Livre de vie, notre prochain enseignement examinera le verset 18 de l’Apocalypse 13.

 

Les différentes mesures du temple. Preuves historiques 2

Apocalypse 11 :1,2

 


Poursuivant l’étude des différentes mesures du temple, en vue de définir les caractères distinctifs du nom d’homme caché sous le chiffre 666, selon le verset 18 du chapitre 13 de l’Apocalypse (de toutes les versions bibliques incluant le livre de l’Apocalypse), il a été noté que curieusement  la bible catholique de l’Alliance biblique universelle spécifie dans un renvoi que ce chiffre s’obtient en additionnant  les valeurs numériques de chaque mot.

 

Ainsi, il a été identifié ainsi que les noms tels que César, Néron, Napoléon, Hitler, le  pape, Ellen Gold White, ou Mahomet  correspondent au chiffre 666.  Il a été également identifié, que de nombreuses organisations et banques ont toutes accepté le chiffre 666 comme leur code  (l’Euronet – l’un des principaux réseaux informatiques du monde- la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI), le Ministère des Postes de l’Afrique du Sud, etc…). Les fameux codes-barres présents sur les articles de consommation n’y échappent pas non plus. Mais remplissent-ils chacun les paramètres de la prophétie ?

Une des preuves démontrant la marque du 666 au Vatican est le titre en latin inscrit sur le tiare  du pape  vicarius filii dei  et traduit comme vicaire fils de dieu
De nombreuses études d’érudits ont démontré que la 1ère bête de l’Apocalypse 13 est bien localisée au Vatican, à Rome. De nombreux ouvrages  l’ont également publié. Celui de  René  Pache, intitulé «Le Retour de Jésus-Christ» (page 32), aux éditions Emmaüs par exemple. « Ny marina nafenina » (« La vérité qui a été cachée »)  du pasteur Rakotoarimanana Milson, édition Ambatonakanga Antananarivo, Madagascar, 1998».Le  prêtre Louis de la Radio Don Bosco  d’Antananarivo partage également cet avis : selon ses dires, le nom vicarius filii dei n’est plus inscrit sur le tiare du pape  depuis le Concile II du Vatican. Toutefois,  il affirme que ce titre  demeure la signature de tous les souverains pontifes jusqu’à présent.


Selon les valeurs numériques romaines (1=I ; 2=II ; 3=III ; 4=IV ; 5=V ou U ; 6=VI ; 7=VIII ; 8=VIII ; 9=IX ; 10=X ; 50= L ; 100=C ; 500=D ; etc), l’on obtient en totalité 666 en comptant les lettres de ce titre du pape vicarius filii dei.  Notons que les autres lettres telles que A, E, S ne correspondent à aucune valeur numérique ; elles équivalent donc à 0.
«  Celui qui a de l’intelligence calcule ce nombre ! » vicarius = 112 ; filii = 53 ; dei = 501 > 112 + 53 + 501 = 666


Notre prochain enseignement examinera un autre caractère de la bête : « …Il espèrera changer les temps et la loi » Daniel 7 :25.

 

Les différentes mesures du temple. Preuves historiques 3

Chapitre  11 :1,2



A part se donner le nom de « vicaire fils de dieu », ainsi blasphémant Le Fils Unique de Dieu, Jésus Christ de Nazareth, la bête (qui est aussi la 11ème corne selon Daniel 7 :24) s’est aussi donnée la peine de modifier la Loi de Dieu selon le verset 25 : « il espèrera changer les temps et la loi . Selon la Bible catholique de l’Alliance biblique universelle, ce verset est formulé ainsi: « il formera le projet de modifier le calendrier et la loi du peuple de Dieu »

Ce verset de Daniel se réfère aux 10 Commandements que le catéchisme catholique s’est permis de modifier. Le tableau ci-dessous nous permet de comparer les Commandements originaux que Dieu a gravés sur des tables de pierre caractérisant ainsi leur validité permanente (Exode 31 :18, Deutéronome 10 :1-2, 5 // Apocalypse 11 :19 ; 15 :5, Psaumes 119 :89, 152) avec ceux qui ont subi des modifications.

Exode 20, 2-17

Formule catéchétique
( Gasparri, Catéchismus Catholicus, Vatican 1933, p.23)

1°) Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant Moi.

Un seul dieu  tu adoreras et aimeras parfaitement

2°) Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.
Tu ne te prosterneras pas devant  ces dieux et tu ne les serviras pas, car Moi, le Seigneur ton Dieu, Je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants, pour ceux qui Me haïssent, mais qui fais grâce à des milliers, pour ceux M’aiment et qui gardent Mes commandements

Le 2ème commandement  a été  fusionné avec le 3ème commandement pour  justifier l’enseignement de l’église qui se  base sur l’adoration des images et des statues.

3°) Tu ne prononceras pas le nom du Seigneur ton Dieu à faux (en vain) car le Seigneur ne laisse pas impuni celui qui prononce son nom à faux (en vain).

Son saint nom tu respecteras fuyant blasphème et faux serment.

4°) Tu te souviendras du jour du Sabbat pour  le sanctifier. Pendant six jours tu travailles et tu feras tout ton ouvrage, mais le septième jour est un Sabbat pour le Seigneur ton Dieu. Tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni tes bêtes, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours le Seigneur a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent mais Il s’est reposé le septième jour, c’est pourquoi le Seigneur a béni le jour du Sabbat et l’a consacré.

Le jour seigneur  tu garderas, en servant  dieu dévotement.
Selon le catéchisme malgache ( Cadet, Madagascar,  3ème édition

1951), il est écrit : « tu sanctifieras  le dimanche et tu ne feras aucun ouvrage »


(*) Voir commentaires ci-dessous.

5°) Honore ton père et ta mère, afin que se prolongent tes jours sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu

Tes père et mère, tu honoreras, tes supérieurs pareillement -

6°) Tu ne tueras pas

Meurtre et scandale, tu éviteras, haine et colère pareillement -

7°) Tu ne commettras pas d’adultère

La pureté, tu observeras en tes actes soigneusement

8°) Tu ne voleras pas

Le bien d’autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement

9°) Tu ne porteras pas de témoignage mensonger contre ton prochain

La médisance, tu banniras et le mensonge également.

10°) Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni rien de ce qui est à ton prochain
 

En pensées, désirs, tu veilleras à rester pur entièrement.
Bien d’autrui, tu ne convoiteras pour l’avoir malhonnêtement -


Pour plus d’informations sur le catholicisme, veuillez consulter le site suivant : www.vatican.va/

(*) L’église catholique romaine reconnaît avoir modifié le sabbat, jour de repos de l’Eternel, en dimanche. Selon L. Ferrari B  (Roman Catholic Bible Commentary Vol.6 p-436-442)  « le pape a le droit de changer la loi de Dieu car son pouvoir vient de Dieu mais non pas de l’homme ». De plus, le concile 17 du Vatican , l’a également confirmé.
Ce changement a été également approuvé par les protestants et les autres sectes sortis de l’église catholique ; ayant  accepté ainsi le dimanche comme jour de culte, et de cette façon soutiennent  l’autorité du pape et de son église. En effet, ils obéissent  au 3ème commandement du catéchèse conçu par l’homme, mais non pas  au 4ème Commandement de  Parole de Dieu.

Pour église catholique, le nombre majoritaire des  assemblées ou congrégations célébrant leur culte le dimanche, contrairement aux sabbatistes, est une  preuve bien fondée que le  dimanche est  le jour  du seigneur.

Les trois derniers caractères suivants de la bête seront révélés dans notre prochain enseignement : ses blasphèmes (Apocalypse 13 :5), son  rejet de la vérité et sa prospérité ( Daniel 8 :12)

 

Les différentes mesures du temple. Suite 7

Chapitre  11 :1,2

 


Ses blasphèmes

Selon Apocalypse 13 :5 « Il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes ». Selon les pharisiens de Son époque, Jésus Christ a été jugé comme un homme proférant des blasphèmes lorsqu’ Il pardonna les pêchés du paralytique. Ils pensaient que Jésus Christ se prétendait d’être l’Egal de Dieu, Qui selon eux est le Seul possédant  ce pouvoir. Matthieu 9 :  2-6; Luc 5 : 17-25. Ainsi, quiconque clamant ce pouvoir de pardonner les péchés profère des blasphèmes. Mais nous savons que Jésus Christ avait reçu cette autorité de Son Père.  Que dirons-nous alors de la confesse pratiquée et enseignée  au sein de l’église catholique?
En général, ce sont les prêtres, qui ont reçu l’autorité de l’évêque,  assument cette fonction. Selon le catéchisme, la confesse est l’acte de s’humilier (s’agenouiller) devant le prêtre pour demander grâce, en reconnaissant la faute commise. Dans le cas contraire, les fautes graves non confessées sont considérées comme sacrilège.
A titre d’information, l’empereur germanique Henri IX devait s’humilier devant le pape Grégoire VII (le pape a également le pouvoir de destituer un empereur), pour reconnaître sa faute grave  d’avoir voulu surpassé l’autorité du pontife dans le domaine spirituel.
En effet, selon le canon romain catholique, le pape n’est pas seulement un simple citoyen mais un dieu infaillible présent sur la terre.


Son rejet de la Vérité

<l’établissement de l’unité ne se réaliserait que par la reconnaissance mutuelle et internationale d’un chef suprême.

Sa prospérité  et la réussite dans ses entreprises

Selon Daniel  8 :12 « la bête jet par  terre la vérité et réussit ses entreprises »
Cette prophétie a été réalisée dans l’histoire de l’église catholique. Durant la période de la Réforme, de nouvelles doctrines (celles de Luther et Calvin par exemple) constituent la preuve que l’enseignement de l’église catholique (l’indulgence et le culte des statues ne figuraient par exemple pas dans la Bible) a été protesté car  elle « jeta la vérité» biblique.
De nos jours, le défi de l’œcuménisme est d’unifier les différents enseignements des églises. Cependant,

Rappelons que ce point a été développé dans notre étude « l’église de Thyatire et ses points forts » du  22 mars 2004. Par ailleurs, la prospérité est telle que  la richesse  et les avoirs de l’église catholique (propriétés mobiliers et immobilières, des centres de santé, des hôpitaux, écoles, université, etc) sont reconnus mondialement.


En ce qui concerne sa réussite, voici quelques exemples  de ce que les  papes ont entrepris:

·         Le pape Pie XI (1929-1939) a mis en place les dispositifs législatifs et judiciaires de l’Etat du Vatican.
·         Le pape Pie XII (1939-1958) a mené  de bonnes œuvres concernant la justice sociale et a axé ses efforts sur la sanctification du dimanche.
·         Le pape Jean XXIII (1958-1963), initiateur du Concile Vatican II, a validé la signature  du pape sous le titre vicarius filii dei. Homme de dialogue, il est très connu par ses efforts de vouloir développer   des relations avec les protestants (voir le Time Magazine du 11/10/62)
·         Le pape Paul VI (1963-1978) a poursuivi la politique d’ouverture de ses prédécesseurs et a amplifié la présence  du  saint-siège en ex-URSS et aux Etats-Unis.
·         Le pape Jean Paul II (1978-2004), selon un journaliste brésilien en 1981, est appelé « le messie », le « doux christ descendu sur la terre, le roi des rois ». Certains Américains prétendaient dire qu’ils ressentaient la présence de dieu lors  de la visite du pape aux USA le  8 octobre 1979.

 

Ainsi, selon ces dernières études, en relation avec la mesure du temple, nous avons pu rassembler et révéler tous les éléments caractéristiques de la petite corne (Daniel 7 et 8) ou la 1ère bête de l’Apocalypse 13 qui se cache sous le chiffre  666, et dont l’acquisition de la marque empêchera l’inscription du nom dans le Livre de vie.   Nos études confirment bien la localisation de cette bête au Vatican, à Rome.


La suite du chapitre 11 de l’Apocalypse  sera l’objet de notre prochain enseignement

La 7ième trompette et les 2 témoins

Les deux témoins et la 7ème trompette

Chapitre :11 :2-19

 


Ayant terminé notre longue étude du verset 1, qui traitait de la mesure du temple (en l’occurrence, estimer la valeur spirituelle de tout adorateur du Vrai Dieu, mais aussi valoriser son caractère obéissant et pratiquant Ses Commandements), durant laquelle nous avons déterminé différentes unités dont la principale est l’ « inscription du nom dans le Livre de vie » et, à son issue, identifié que le sceau opposant à cette inscription est la marque 666 de la 1ère bête du verset 18 du chapitre 13, une étude de ceux en dehors de l’église de Dieu (les nations), en l’occurrence « du parvis » n’a pourtant pas été requise, tel que l’indique le verset 2.  Les nations fouleront aux pieds (persécuteront) la Ville  sainte (Jérusalem, symbolisant l’église de Dieu) pendant 42 mois (1260 jours = 3 ans ½ prophétiques),  correspondant à la période calendaire de 1260 ans, soit de 538 à  1798 En effet, durant cette période, l’église catholique était la seule église au pouvoir et son enseignement,  se basant sur la confession,  se propageait alors que la mort de Jésus Christ,  qui signifiait le rachat des transgressions commises, a été déjà accomplie. Il est à souligner qu’Il est ainsi devenu le Médiateur (I Jean 2 :1-2) entre Dieu et nous-mêmes. Il en résulte que la doctrine confessionnelle a bafoué la Vérité biblique, donnant ainsi priorité à l’autorité humaine.

Cette période sombre de l’histoire de l’église de Dieu a été prophétisée à travers les passages suivants, versets 3 à 13, qui décrivent le sort de la Parole de Dieu, symbolisée par deux témoins. En effet, Dieu a commandé qu’un témoignage ne peut s’établir qu’en présence d’au moins deux témoins. Deutéronome 17 :6 ; 19 :15. De même, durant Son ministère Jésus Christ envoya les disciples deux par deux. Marc 6 :7.

Les deux témoins mentionnés dans les versets 3-6 symboliseraient la Bible : l’ancien et le nouveau Testaments. Par ailleurs,  ils sont représentés comme « les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre » (verset 4)  Ils éclairent et rendent ainsi témoignage devant les hommes, étant fortifiés par l’onction  du Saint-Esprit de Dieu. Il en a été ainsi pour le témoignage des disciples de Jésus Christ. Jean 15 : 26-27 ; Actes 1 :8 ; 4 :33.  

Durant cette période obscure de 1260 ans, les deux témoins ont cependant reçu la puissance de prophétiser (à l’image du prophète Elie, ils avaient acquis le pouvoir de fermer le ciel afin qu’il ne tombe pas de pluie, et à l’image de  Moïse, ils avaient pu frapper la terre de toutes sortes de plaies). Ils devaient également se couvrir de sacs pour exprimer la détresse de l’époque (se couvrir de sacs exprimait désarroi et lamentations ; l’on peut citer les exemples des Juifs de Suse, Esther 4 :3, et des Ninivites, Jonas 3 : 5-10), car en effet la possession d’une Bible avaient été défendue.  Par ailleurs, personne ne pouvait les nuire jusqu’à l’accomplissement de leurs œuvres selon le Plan de Dieu. Esaïe 55 :10-11.  Les versets 7 à  10 nous décrivent leur mort après l’achèvement de leur témoignage. Ceci démontrait que la possession de la Bible a  entraîné persécution et mort  de nombreux chrétiens pratiquant  la Parole de Dieu.
L’interdiction de la Bible (la Lumière), durant cette époque noire, a amené les hommes à mener une vie comparable à celle des habitants de l’ancienne Sodome et d’Egypte (en effet, les abominations liées à la licence étaient pratique courante à Sodome Genèse 16 :20-21, tandis que le culte des idoles ou l’ignorance du Vrai Dieu, Exode 5 :2 régnait en Egypte). Ainsi la persécution de ces chrétiens devait leur être un sujet de réjouissance. 

Cependant, dans les versets 11 à 13, Dieu a redonné vie à Ses témoins.
A cet effet, une large diffusion de la Bible a été permise par la fondation de la Ligue internationale pour la lecture de la Bible et autres Sociétés bibliques pour la traduction. L’expansion missionnaire a rendu possible  l’évangélisation dans le monde. Voici comment l’apôtre Jean  décrivait ce revirement de situation au verset 11: «Ils se tinrent sur leurs pieds et une grande crainte s’empara de ceux qui le voyaient ».  Ainsi, la vérité n’était plus scellée car la tromperie de l’enseignement de l’église catholique a été dévoilée. Tout comme Elie, qui, après sa mission, monta au ciel (II Rois 2 :11), et laissa à Elisée (II Rois 2 :15) le soin de continuer l’œuvre de Dieu, de même Jésus Christ, à la fin de Son séjour terrestre après Sa résurrection, monta également au ciel (Marc 16 :9), laissant ainsi à ses disciples le soin de répandre l’Evangile du Royaume de Dieu (Mathieu 28 : 18-20 ; Marc 16 :15). Ainsi les deux témoins ont été élevés pour la Gloire de Dieu à travers l’expansion de Sa Parole dans le monde entier.
Ce passage sur les deux témoins étant achevé, les versets 14 et 15 nous apprennent que le second  malheur annoncé par le 6ème ange est passé et que le 7ème ange sonna enfin la 7ème trompette annonçant la venue du  3ème et dernier malheur. C’est à cet instant que le gouvernement de ce monde sera remis entre les Mains  de notre Seigneur Jésus Christ, qui règnera pour toujours. Les versets 16 et 17 mentionnent l’adoration du Dieu Tout Puissant par les 24 anciens autour de Son Trône (selon Apocalypse 4 :4, 10-11 également).

Le verset 18 indique le Jour du jugement comme nous pouvons le lire dans les versets 11 à 15 du chapitre 20.

Le verset 19, nous révèle enfin que cette occasion sera également le  moment où le Temple céleste de Dieu sera ouvert et l’Arche de Son Alliance y apparaîtra.

Ainsi a pris fin l’étude de ce chapitre 11, et notre prochain enseignement traitera du chapitre 12 : le mystère de la femme persécutée par le dragon.

4Le pivot de l'Apocalypse
La femme enveloppée du soleil ...
Le chiffre 666
Le Sabbat
Les lois alimentaires
L'Agneau et les 144.000
Craindre, donner Gloire et adorer notre Créateur
La femme enveloppée du soleil ...

La femme enveloppée du soleil, le dragon et l’enfant mâle

Chapitre  12 :1-17



Ce chapitre va développer une nouvelle vision de l’apôtre Jean. Afin de pouvoir apporter une interprétation plus ou moins littérale des choses, il serait appréciable de diviser le chapitre en quatre parties, lesquelles nous aideraient à en mieux vivre les différentes circonstances.


1ère partie : verset 1 au 5 : l’enfantement de la femme, le dragon et l’enfant mâle
2ème partie : verset 6 : la fuite de la femme dans le désert
3ème partie : verset 7 au 12 : la défaite du dragon

4ème partie : verset 13 au 17 : la colère du dragon et sa vengeance

 

1ère partie – L’enfantement de la femme, le dragon et l’enfant mâle : versets 1-5

Le symbole de la femme représente l’église. L’église étant formée de l’homme et de la femme, Jésus Christ est ainsi le Chef de l’église, Ephésiens 1 :22 ; 5 :23. Ainsi, l’église est souvent dénommée comme l’épouse du Christ qui est aussi appelé l’Agneau, donc l’épouse ou la femme de l’Agneau. Apocalypse 19 :7 ; 21 :9. Jésus Christ était venu sur la terre pour modeler « une femme » en Son Image en prêchant le Royaume de Son Père, ayant transmis ainsi tout ce qu’Il avait entendu de Lui. Mais à l’issue de Son Ministère terrestre, Il  envoyait les disciples que Dieu Lui a donnés pour transmettre les mêmes doctrines, en l’occurrence la Parole de Dieu.
Bien que Jésus Christ soit appelé l’Agneau de Dieu, Il est aussi appelé le Lion de Juda qui devait paître toutes les nations avec une verge de fer. Le roi David l’avait prophétisé, selon Psaumes 2 : 1-9.
Ainsi, l’église fondée par les 12 disciples de Jésus Christ [les étoiles représentant les anges/les serviteurs des églises selon Apocalypse 1 :20] était enveloppée par et édifiée selon Sa lumière, grandissait dans la Grâce de Dieu, et se tenait ferme dans leur foi.

 

Le dragon représente le serpent ancien, le diable et satan. Il est le dieu de ce siècle, II Corinthiens 4 :4, le prince de la puissance de l’air, Ephésiens 2 :2, les princes de ce monde de ténèbres, Ephésiens 6 : 12.
Cet animal guettait l’église pour dévorer « ses prémices ». En effet, son dessein était de les détruire. Sa queue représente sa subtilité pour arriver à ses fins, introduisant ainsi des doctrines pernicieuses (Esaïe 9 :14) au sein l’église pour corrompre/rétrograder les « étoiles » et les détourner de la Justice de Dieu, II Corinthiens 11 : 3. 


L’enfant mâle conçu par « la femme » (symbolisant l’église), serait l’enfant que Dieu a modelé et a donné à Jésus Christ, Son Fils  Qui était venu prêcher Son Royaume. Cet enfant symboliserait donc premièrement les apôtres que Jésus Christ a choisis et qui devaient, après Son ascension, recevoir le Consolateur ou l’Esprit Saint de Dieu. Par la suite, « cet enfant » serait alors les premiers fruits de l’Eglise de Dieu que les apôtres ont réunis pour ensuite les paître. Ces versets ne nous révèlent-t-ils pas ce mystère ? « Faites bien attention à vous-mêmes et à tout le troupeau que l’Esprit Saint vous a donné à garder. Prenez soin de l’Église de Dieu. Il a donné Son Sang pour la sauver. » Actes 20:28 ; « J’écris à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui appartiennent à Dieu par le Christ Jésus. Dieu les appelle à vivre pour lui, avec tous ceux qui, partout, font appel au Nom de notre Seigneur Jésus Christ, leur Seigneur et le Nôtre. » (version Segond). Corinthiens 1:2 

Qui seraient donc les membres de l’Eglise de Dieu ? En voici des exemples qui pourraient nous édifier :

- Ne seraient-ils pas ceux à qui Jésus Christ a fait connaître le Nom de Son Père ?
-Ceux qui auraient écouté, gardé, et mis en pratique Sa Parole ?
- Ceux qui auraient combattu avec ferveur dans la prière pour vaincre toute chose et être transformés à l’Image de Jésus Christ afin de pouvoir être enlevés à Sa Venue ?
-Ceux qui auraient persévéré selon les épreuves vécues par Jésus Christ ? Luc 22 :28 ; Romains 8 :17.
- Ceux qui seraient sortis du milieu du monde (Esaïe 52 :11, Jérémie 51 :45, Apocalypse 18 :4), et qui seraient envoyés pour paître toutes les nations avec une verge de fer, c’est-à-dire témoigner de la Vérité de la Parole de Dieu à travers l’étude de la Révélation de Jésus Christ par exemple ?
-Ceux qui se seraient convertis et devenus comme les petits enfants selon Mathieu 18 :3 ? C’est à dire ceux qui auraient ainsi grandi dans l’humilité et seraient devenus des humbles serviteurs obéissants et dépouillés d’eux-mêmes ? La doctrine de Jésus Christ constituant un chemin de l’humilité !
- Ceux qui auraient constitué une assemblée de saints et d’élus ? I Pierre 1-2.
- Ceux qui auraient vaincu le dragon à cause du Sang de l’Agneau, du témoignage de la Parole de Dieu au prix de leur vie? Apocalypse 12 :11
-Ceux qui seraient devenus des hommes forts, des hommes faits ? I Corinthiens 14 :20, 16 :13 ; Ephésiens 4 :13 ; I Jean 2 :14
- Ceux qu’on appellerait des héritiers de Jésus Christ ? Romains 8 :17
- Ceux qui auraient remporté le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ, selon Philippiens 3 :4 ?
- Ceux qui seraient les martyrs de la tribulation et qui auraient refusé d’adorer la bête ou son image, et qui auraient lavé leurs robes dans le Sang de l’Agneau ? Apocalypse 7 :14
- Ceux qui auraient leur nom écrit dans les cieux, dans le Livre de vie ? Daniel 12 :1c ; Luc 10 :20b
Satan le diable ou le prince de la puissance de l’air restant à l’affût pour s’apprêter à les dévorer à tout moment. 

2ème partie - La fuite de la femme dans le désert : verset 6

Cette image pourrait représenter la persécution de l’église durant la période apostolique au Moyen Age (Veuillez vous référer au chapitre précédent démontrant la période de 1260 jours prophétiques ou 1260 années calendaires)
Bien que Jésus Christ Lui-même fût persécuté par le sanhédrin (le conseil judiciaire des Juifs), Ses disciples ont vécu d’autres persécutions plus conséquentes après Son ascension. Cette image ne marquerait-t-elle pas déjà le commencement de la tribulation ?
Il est sans dire que cette église aurait été divisée en deux groupes distincts, et se serait éparpillée dans le monde entier : ceux qui auraient persévéré dans les difficultés pour le Nom de Jésus Christ, et ceux qui auraient abandonné pour sauver leur vie. 

3ème partie - La défaite du dragon : versets 7-12

Suite au  combat de l’ange Michael contre Lucifer dans le ciel (Ezéchiel 28 :13-19),  satan  était  jeté sur terre à cause de ses orgueils et ses prétentions à tout connaître comme Dieu. Luc 10 : 18.
Jésus a ainsi  fortifié « les prémices » : « Voici je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire » Luc 10 :19. L’on parle bien de la victoire des saints.

4ème partie – Le déchaînement de la colère de satan et sa détermination : versets 13-17

Dans son dernier effort désespéré, satan a décuplé sa colère et s’est acharné sur « le reste de la postérité » de la femme, c’est-à-dire les prémices de la dernière génération qui auraient été éparpillés dans le monde.
En effet, n’ayant pas pu dévorer l’enfant mâle, n’ayant pas pu achevé son œuvre, le dragon a intensifié sa colère et sa haine et a pris sa détermination à poursuivre son dessein : se venger contre « les prémices » de l’église qui auraient gardé/observé les Commandements de Dieu.
Pour conclure, fortifions-nous donc dans Jésus Christ et armons-nous de toutes les Armes de Dieu pour faire face à ce dieu du siècle. Ephésiens 6 : 10-17. 

Le chiffre 666

Le chiffre 666

Chapitre  13



Comme vous l’avez noté lors des études du chapitre 11, une grande partie du présent chapitre a été traitée en parallèle avec la mesure du temple afin d’identifier ceux qui devraient être inscrits dans le Livre de vie et ceux qui auraient reçu le sceau opposant.

 

Comme vous l’avez également lu et noté, il a été démontré de façon historique et prophétique que la petite corne blessée et guérie ne symbolise d’autre que le Vatican et que la marque 666, qui est une marque d’homme, ne représente d’autre que le pape.
L’autre aspect de ce chapitre va nous démontrer qu’il a été même accordé à la première bête semblable au léopard, qui est donc le 666, d’autres pouvoirs, et ceci dans le but d’éprouver les saints, les élus de Dieu, ceux qui sont inscrits dans le Livre de vie. En effet, un caractère blasphématoire lui a été donné pour blasphémer le Nom de Dieu, en vue d’opprimer les saints et pour gouverner le monde et pour que le monde se prosterne devant lui.

Par ailleurs, ce chapitre 13 nous fait également connaître l’existence d’un autre serviteur du dragon. Si le 1er grand serviteur sortit de la mer, c’est-à-dire d’une population et est donc représenté par un homme, ce 2ème serviteur par contre sortit de la terre, c’est-à-dire d’une nation et est donc représenté par un gouvernement. Un homme et un gouvernement servent donc satan pour persécuter le monde. En bref, la vision de l’apôtre Jean, selon ce chapitre 13 nous fait comprendre l’existence sur la terre d’un homme et d’un gouvernement qui servent le dragon pour dominer le monde, le séduire et surtout persécuter « le reste de la postérité » de la femme, la vraie église de Dieu.
Pour pouvoir démontrer ce nouveau caractère, une étude parallèle  serait nécessaire afin de mettre en relief certaines  qui devraient avoir lieu avant le jugement de Dieu, Créateur du monde. Elles se manifesteraient de la façon suivante :


1- La domination du grand serviteur du dragon et la chute de Babylone

Si le chapitre 13 nous démontre comment le grand serviteur du dragon, « l’homme », domine et influence le monde avec son pouvoir satanique afin de séduire jusqu’aux élus, c’est-à-dire ceux qui ont leur nom inscrit dans le Livre de vie, Dieu, le Créateur du monde, se sert de Son Evangile éternel (chapitre 14, versets 6 et 7) pour faire appel à ces derniers pour rester vigilants, et au monde de se repentir, Son jugement étant imminent.
Si le monde s’acharne pour unifier les églises et établir une politique universelle, sous l’égide de « l’homme » (chapitre 13 :8), Dieu, en tant que Créateur du monde, annonce la chute de ce dernier, en l’occurrence Babylone la grande.

2-La marque imposée par le 2ème serviteur du dragon et le jugement de Dieu

Si « le gouvernement » fera soumettre la grande partie du monde à son maître, le dragon, lui imposant ainsi sa marque, dans le but d’établir une église unique selon le mouvement appelé « œcuménisme », ceci ne fait qu'accomplir ce qui a été écrit. De l’autre côté, le terrible jugement annoncé par Dieu, Créateur du monde, ne laissera pas échapper tous ceux qui se sont soumis à ce vilain provocateur, qu'est "le gouvernement", chapitre 14 :9-10.


3-Les deux serviteurs du dragon

D'une part, si les études du chapitre 11 nous ont fait identifier le pape, le chef d’église de Rome, « l’homme » caché sous le grand serviteur du dragon, et donc aussi la 1ère bête du chapitre 13, l’histoire politique et économique des gouvernements du monde, nous fait révéler que « le gouvernement » caché sous le 2ème serviteur du dragon ne serait autre que les Etats-Unis, de l'autre. 

Malgré le fait que les Etats-Unis abritent de puissantes et nombreuses églises de convictions diverses (les sièges de la plupart des Eglises de Dieu qui respectent le 7ème jour s'y trouvent, et entre autres, beaucoup de Juifs sont en exil là-bas), il apparaît que la majorité du peuple américain sont des gens qui observent le jour du dimanche. Il n'est donc pas surprenant de noter qu'une relation diplomatique avec  la Rome papale a été établie avec les Etats-Unis; ceci a lieu en 1985.

Ceci reflète en effet l'image du gouvernement à caractère "soi-disant soumis au Créateur du monde", mais son origine prophétique ne l'épargne pas du langage démoniaque. 


L’Edition Parole de vie est une grande Edition française qui publie de nombreux ouvrages et témoignages.
Elle est localisée sur le site suivant:
http://www.paroledevie.org/base/livres/pdf/rescape.pdf et la version pdf du livre sur : http://www.paroledevie.org/base/livres/pdf/rescape.pdf

et pourra être visitée librement. Nous nous sommes permis par conséquent d’insérer dans cet enseignement un extrait du témoignage, intitulé « Rescapé de l’enfer » (qui est sans doute reconnu par les visiteurs de ce site), d’un grand magicien zaïrois nommé Bakajika Muana Nkuba qui a quitté lucifer pour suivre Jésus Christ.

 

En effet, selon son témoignage, M. Nkuba était présent à cette réunion du 29 août 1985 présidée par le pape. A l’issue de la réunion il a pu traduire les 16 articles ci-dessous qu’il a pu extraire du procès verbal de la réunion afin de les publier pour appuyer son témoignage.



Article 1

Personne ne pourra expédier de lettre par voie postale sans avoir cette marque


Article 2

Personne ne pourra être employé dans une entreprise sans avoir cette marque


Article 3

Aucun enfant ne pourra étudier si ses parents ne portent pas cette marque


Article 4

Tous les armements seront placés sous l’autorité de l’organisation mondiale unique, et personne ne pourra les acheter ou les vendre sans cette marque


Article 5

Personne ne pourra acheter ni vendre des produits alimentaires, ni être exploitant agricole, sans cette marque.


Article 6

Personne ne pourra effectuer des opérations bancaires sans cette marque


Article 7

Si quelqu’un n’accepte pas ou agit à l’encontre de ces articles, il sera sévèrement puni, jusqu’à la peine de mort.


Article 8

Personne ne pourra voyager sans cette marque


Article 9

Tous les engins d’exploration spatiale seront placés sous l’autorité de l’organisation mondiale unique


Article 10

Personne ne pourra ni rien importer ni rien exporter sans avoir cette marque


Article 11

Il n'y aura qu'une seule monnaie universelle


Article 12

Il y aura une Eglise unique, et tous les membres de cette Eglise mondiale célèbreront leur culte le même jour, le dimanche


Article 13

La pauvreté et la misère seront éliminées. Les conditions de vie dans les pays en voie de développement seront améliorées


Article 14

Personne ne pourra pratiquer le chasse ou la pêche sans avoir cette marque


Article 15

Toutes les entreprises de transport du monde entier seront particulièrement bien traitées


Article 16

Personne ne pourra recevoir de soins dans un hôpital sans avoir cette marque.


Les versets 13 à 18 de ce chapitre 13 ne sont-ils pas en accord avec lesdits articles ? « Ceux qui ont des oreilles écoutent ».

 

Si l’église papale s’identifie dans son dogme fondé sur les pratiques cultuelles du dimanche, 1er jour de la semaine, s’opposant ainsi à la base biblique du 7ème jour de la semaine, la même question se pose encore aujourd’hui : quel jour Dieu, Créateur du monde, a-t-Il demandé de sanctifier ? 

Le Sabbat

Et L’Eternel, Dieu, Le Créateur du monde, en a fait un jour de repos :le sabbat

Chapitre 13



" Et L’Eternel, Dieu, Le Créateur du monde, en a fait un jour de repos et l’a décrété comme le 4ème commandement "

L’analyse de ces nouvelles visions de l’apôtre Jean, selon le présent chapitre, nous révèle par rapport au verset 12 le caractère clé de ceux qui ont leur nom inscrit dans le Livre de vie: “C’est ici la persévérance des saints qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus”, et par rapport aux versets 9 à 11 le caractère et le devenir de l’autre groupe opposant en adorant le grand serviteur du satan. Ceci fait alors distinguer sans autres l’existence de deux classes: ceux qui ont la marque de Dieu et ceux qui ont la marque de “l’homme”.

 

En effet, les deux marques symbolisent deux chemins d'adoration distincts:
*celui d’adoration du 7ème jour de la semaine (le samedi),
* celui d’adoration du 1er jour de la semaine (le dimanche).

 

Satan ayant réussi à instaurer son gouvernement sur le monde en faisant déformer la lecture de la Bible, en l'occurrence la Parole de Dieu, la compréhension par la plupart des érudits eu égard au Repos de Dieu le 7ème jour après la création du monde, et son jugement de l’avoir fait une loi hebdomadaire pour l'humanité qu'Il a créée en Son Image, restent jusqu'à nos jours voilés.

 

Le monde du christianisme se trouve ainsi séparé en deux classes distinctes, défendant chacune de son côté “le jour compris” pour adorer Dieu, le Créateur. L'une lutte avec zèle pour faire comprendre à l'autre que Dieu a uniquement parlé du 7ème jour pour en faire une convocation sainte, et ce jour Il l’a appelé le sabbat, qui est le samedi. L'autre se défend avec force pour également faire comprendre que le jour en question est le dimanche, et qu’il appelle aussi le 7ème jour.
Dans cette lutte, parmi tant d'érudits jaloux de la Parole de Dieu, notre Créateur, nous tentons également par le présent enseignement de faire revivre cette Parole, et faire comprendre qu'en effet le jour que D. a ordonné d'en faire une sainte convocation s'appelle le "sabbat". C'est le 7ème jour de la semaine, qui est le samedi. Dimanche étant le 1er jour de la semaine. 

Mais il se trouve que pour mieux apprécier cette compréhension, la première et meilleure source n’est autre que la Bible. Selon Lévétique 23:1-2, 3, Dieu n'a-t-Il pas rappelé aux enfants d'Israël d'observer le 7ème jour, le sabbat, et d'en faire un jour de convocation sainte? Ne l'a-t-Il pas rappelé selon Deutéronome 5:12? Il l’a fait également rappeler dans plusieurs passages des  prophètes, Ses serviteurs.

Jusqu'à l'époque de Jésus Christ, il a été encore écrit "selon Sa coutume". Ce qui veut dire que les Juifs l'ont toujours vécu car le sabbat a été transmis de génération en génération, tel que Dieu l'a ordonné. Et ceci est encore vrai car les Juifs d'aujourd'hui se reposent uniquement le samedi, plus exactement au coucher du soleil du vendredi jusqu'au coucher du soleil du samedi, suivant le calendrier établi par Dieu au cours de la création (la nuit ayant été créée avant le jour).

"Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le 6ème jour […]. Dieu acheva au 6ème jour Son oeuvre qu'Il avait faite et Il se reposa au 7ème jour de toute Son oeuvre. […]. Dieu bénit le 7ème jour et Il le sanctifia". Genèse 1: 31b; 2:3a
« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras 6 jours et tu feras tout ton ouvrage. Mais le 7ème jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu » Exode 20 :8-11
"L'Eternel parla à Moïse et dit: […]. On travaillera 6 jours mais le 7ème jour est le sabbat, le jour du repos: il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucun ouvrage: c'est le sabbat de l'Eternel, dans toutes vos demeures" Lévétique 23:3


En bref, la Bible ne se réfère qu'au terme "sabbat" pour parler du jour de repos. Il n'est nulle part mentionné de se reposer le 1er jour de la semaine. Certes,  on lit à certains endroits dans le Nouveau Testament le temps selon « le premier jour de la semaine »  (Mathieu 28 :1 ; Marc 16.1-2 ; Marc 16 :9), mais ce temps se réfère uniquement  à l’arrivée de Marie de Magdala au sépulcre après la résurrection de Jésus Christ, et ne sous-entend la moindre référence du repos du sabbat ni une quelconque formule de convocation sainte.
Selon Actes 20:7 et 1 Cor.16 :2, il faut également noter qu'en parlant de samedi soir ou samedi à minuit, ce temps se réfère déjà au 1er jour de la semaine selon le temps biblique. « Le samedi soir, nous sommes réunis pour partager le pain. Paul prend la parole devant les frères et les soeurs chrétiens. Puisqu’il doit partir le jour suivant, il continue à parler jusqu’à minuit. » (version Segond).
Pour nous faire comprendre finalement que le jour d’adoration du Dieu de la Bible est le 7ème jour, tandis que le jour d’adoration du serviteur de satan est le 1er jour de la semaine. L’explication est directe et pourrait heurter, mais nous n’avons que le choix de faire revivre la Parole de Dieu, le Créateur du ciel, de la terre et de la mer et tout ce qui s’y trouve et vit. 

L’adoration de Dieu de la Bible étant uniquement le 7ème jour, ceci constitue un signe entre Lui-même et celui qui le reconnaît. Exode 31:17

L’ignorance des Ecritures induit beaucoup en erreur
Plus exactement l’ignorance de l’histoire des enfants d’Israël fait interpréter les Ecritures différemment, et de ce fait, fait tromper dans la connaissance du Plan de Dieu. Depuis l’exode d’Egypte, Dieu n’a-t-Il pas également établi les mêmes lois pour les étrangers ? Exode 12 :49 ; Lévitique 24 :22. [Les étrangers étaient ceux qui ont quitté la terre d’Egypte – Exode 12 :38 - avec eux pour aller vers le pays promis par Dieu]. Par Son prophète serviteur, Dieu nous fait même comprendre que les étrangers qui observent le sabbat trouveraient plus de grâce à Ses Yeux - Esaïe 56 :6. Ceci implique que les Ecritures ne font plus distinguer les enfants d’Israël des étrangers qui seraient bénis par Dieu. Ephésiens 2 :11-18 ; Galates 3 :27-29. Et les Ecritures ne parlent pas non plus d’un sabbat qui serait uniquement pour les Juifs, et donc d’un sabbat juif. Et les Ecritures se réfèrent au sabbat qui appartient à Dieu, Esaïe 66 :23, et Jésus Christ l’a confirmé  selon Marc 2 : 27-28. « Le Fils de l’homme est Maître du sabbat » Il l’a dit.
La non observance du 7ème jour faisant pressentir un danger, les Ecritures nous alertent d’obéir au 4ème commandement de Dieu.

Ces versets isolés qui nous font égarer et qui font courir à notre perte
Faisons attention aux versets isolés de l’apôtre Paul qui risquent de conduire à notre perte. On se précipite le plus souvent pour les citer afin de défendre une éducation spirituelle traditionnelle héritée depuis de longues années, ainsi qu’une vie confortablement et matériellement construite.  On peut citer quelques uns comme :  Romains 6 :14 ;   Galates 5 :4 ; Galates 2 :16 ; Galates 3 : 1-4 ; 10-12 : 13  ; Colossiens 2 : 14 –18.

Il en résulte et il faudrait comprendre que :
(1) chaque fois que nous transgressons les commandements de Dieu, nous contractons une dette qui est la mort ; Romains 6 :23, 1 Jean 3 :4
(2) l’obéissance aux commandements nous soustraira de l’amende de la loi. Galates 5 :16  « C’est pourquoi je dis: laissez l’Esprit Saint conduire votre vie, ainsi vous ne suivrez pas vos désirs mauvais. » (version Parlole de Vie). Galates 5 :24  « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. » (version Segond)

« Empressons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance » Hébreux 4 : 11. Ceci signifie que le sabbat de la Genèse serait le même pour le peuple de Dieu qui l’aura observé et respecté. C’est-à-dire Dieu lui fera vivre le même repos que celui qu’Il a vécu après la création. N’est-ce pas un signe/une marque d’appartenance au Créateur ?

Les lois alimentaires

Les lois alimentaires selon les Ecritures

Chapitre 13



Nous voici à l’issue de l’étude du chapitre 13 qui devrait encore traiter des lois alimentaires, les Ecritures spécifiant les aliments purs et impurs. Dans ce contexte, l’étude de ces lois fait encore référence à la mesure du temple que nous avons traitée sous le chapitre 11, et à la question du Sabbat qui vient d’être soulevée.

Où est-ce que nous en sommes alors sur les lois alimentaires bibliques ? Deux comportements se font distinguer. 

A - La 1ère catégorie

Cette catégorie déclare au premier abord que Dieu a uniquement établi ces lois pour les enfants d’Israël et non pour les étrangers (tout comme l’observance du Sabbat) et par conséquent devaient seulement être observées à l’époque de l’Ancien Testament.
Il se passe ensuite qu’à l’époque du Nouveau Testament (NT), elle déclare être sous la grâce, et persiste à conclure que ces lois ont été abolies sur « la croix » avec Jésus

Christ [à propos de « la croix », il faudrait noter que ce bois de sacrifice n’est pas un arbre de malédiction dans les religions païennes (contrairement au signe indiqué par la Bible – Galates 3 :13/Deutéronome 21 :23) ; elle symbolise plutôt l’arbre des dieux, l’arbre de vie qui engendre la connaissance et procure la vie)] ; Jésus Christ étant mort pour accomplir la rédemption. Sur quels versets s’appuient-ils alors pour justifier leur comportement, et ainsi confirmer que tel devra être le comportement de tout chrétien d’aujourd’hui ?

 

Marc 7 : 18-23 :
Verset 19 :«Car cela n’entre pas dans son cœur mais dans son ventre, puis s’en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments »


Actes 10 : 9-17 :
Verset 13-15 : «… ce que Dieu a déclaré pur ne le regarde pas comme souillé »

 

Actes 15 : 19-20 ; 28-29
Verset 28-29 :

« Car il a paru bon au Saint Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire, savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de la débauche… »

Romains 6 :14 : « … non sous la loi, mais sous la grâce »

 

Rom 14 :1-4 ; 5-6 ; 14-15 – 20- 21 :
Verset 3
 : « Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l’a accueilli »
Verset 14 : « Je sais et je suis persuadé par le Seigneur Jésus que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure »
Verset 20 : « En vérité toutes choses sont pures »

I Timothée 4 :1-5 :

« Car tout ce que Dieu a créé est bon et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâce, parce que tout est sanctifié par la Parole de Dieu et par la prière »


Galates 2 :16 ; 5 :4
« Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus Christ…. »
- (.. ) « Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi »


Tite 1 :15-16 : «  Tout est pur pour ceux qui sont purs »

Un développement de ces versets s’ensuivra.

 

B – La 2ème catégorie:
de son côté, celle -ci reste aussi ferme par rapport à ses convictions, confirmant que les lois alimentaires doivent encore être appliquées et suivies par tout chrétien d’aujourd’hui. Voici comment il réagit:

 

a) elle confirme qu’aucun passage biblique n’a aboli ces lois ; les Ecritures faisant même distinguer le pur d’impur dans toutes les espèces d’animaux, d’oiseaux et de poissons que Dieu a créés.

b) elle a par conséquent suivi les instructions concernant la séparation des animaux purs et impurs que Dieu a données à Noé avant le déluge (Genèse 7:1-3) et lesquelles Dieu-même a renforcé à l'époque de Moïse lors de la remise des 10 commandements sur le mont Sinaï (Lévitique 11).

c) elle rejette la déclaration faite au début par la première catégorie qui affirme que Dieu a uniquement établi ces lois pour les enfants d’Israël et non pour les étrangers, et par conséquent devaient seulement être observés à l’époque de l’AT. Elle rejette également l’idée qu’à l’époque actuelle du NT, l’on est sous la grâce car ces lois ont été abolies sur « la croix » avec Jésus Christ ; Jésus Christ étant mort pour accomplir la rédemption.

 

Pour justifier son comportement, cette 2ème catégorie se pose la question suivante et répond elle-même à sa question : « Pourquoi Dieu a demandé aux enfants d’Israël de séparer le pur d’impur, au lieu de s’adresser aux Babyloniens, aux Syriens, aux Egyptiens, ou aux Chinois ? « Parce que le peuple d’Israël est le peuple que Dieu a choisi, et il est le peuple qui adore le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob ; les étrangers ayant leurs dieux et leurs lois et ne vont pas du tout observer ces lois ».
Selon Lévitique 20 :25-26 Dieu a dit ainsi à Moise à propos de ce peuple élu : « …. Sachez distinguer les animaux purs des impurs… soyez purs pour Moi car Je suis Saint Moi l’Eternel ; Je vous ai séparés des peuples afin que vous soyez à Moi ».

IL en ressort que les étrangers ne distinguent pas le pur de l’impur. Il n’est donc pas étonnant si les Chinois, les Français, les Américains, les Japonais et aussi les Malagasy ne font pas cette séparation. Ils sont des étrangers par rapport aux enfants d’israël.
Par contre, si ces étrangers décidaient d’adorer le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, alors ils devraient observer Ses lois. Voici alors comment le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob les S’adressera à eux : «… vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde et qui maintenant avez obtenu miséricorde » I Pierre 2 : 10

Cette 2ème catégorie conclut alors que si la 1ère catégorie (les étrangers) devaient alors adorer le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, elle devrait par conséquent suivre les lois de l’Eternel ; elle devrait suivre la Parole de l’Eternel.
A notre époque, comment un étranger pourrait-il alors devenir un enfant d’Israël descendant d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, et ainsi observer les commandements de l’Eternel, son Dieu ? Selon Galates 3 : 27-29, l’apôtre Paul dit : « Ceux qui sont baptisés en Jésus Christ sont non seulement héritiers d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, mais aussi héritiers selon la promesse ».

Ce qui nous amène à conclure que seul le baptême en Jésus Christ nous donne la possibilité d’être « naturalisé » enfant d’Israël, ainsi dénommé « Juif spirituel », selon Romains 2 : 28-29 ; Galates 3 :27-29 et I Pierre 2 : 10.
Jésus Christ disait selon Jean 15 : 9-10: « Si vous observez Mes commandements, vous vivrez dans Mon Amour, comme J’ai observé les commandements de Mon Père, comme Je vis dans Son Amour ».

L’apôtre Paul dit également selon I Corinthiens 6 :19… « Ne savez-vous pas que votre corps est le Temple du Saint Esprit Qui est en vous, et lequel vous a été donné par Dieu ? » ; et selon I Corinthiens 3 :16-17 : « ….ceux qui détruisent le Temple de Dieu, sera en retour détruit par Dieu Lui-même. Le Temple de Dieu qui est vous-même étant saint ».

Dans cette voie, étant devenu un enfant élu selon le baptême en Jésus Christ, cet étranger ne devra par conséquent manger ce qui impur selon la Bible ; son corps, ayant été racheté par le Sang de Jésus Christ, étant devenu un Temple saint. I Pierre 1 :18-2.

En guise de conclusion, nous faisons référence au chapitre 11 qui traite de la mesure du Temple :

1) A l’époque des enfants d’Israël :
(a) il était interdit d’introduire du vin et du rhum dans le Temple. è nous ne devrons boire ni du vin ni du rhum, étant devenus nous-mêmes le Temple vivant de Dieu.
(b) il était interdit d’introduire d’animal ou d’oiseau impur dans le Temple. è nous ne devrons manger ni animal ni oiseau impur, notre corps étant devenu le Temple de Dieu.
Sachons nous éloigner de Sa colère en restant prudents vis-à-vis des écrits des prophètes, Ses serviteurs, selon   Esaïe 66 :15-17; Esaïe 65 :4. Esäie 35 :5-6 ; Jérémie 30 : 17.

 

Notre relation avec notre Créateur concerne tout notre être. Nous avons deux engagements vis-à-vis de Lui : un engagement spirituel et un engagement corporel. Dans ce texte d’enseignement, l’on parle évidemment de l’engagement corporel qui concerne la santé de notre corps. Voici comment la Sagesse de notre Créateur s’est révélée dans les Proverbes « […] Crains l’Eternel et éloigne-toi du mal : ce sera la santé pour tes muscles et un rafraîchissement pour tes os ». Protégeons nos muscles, entretenons nos os !

 

Les lois alimentaires selon les Ecritures. Fin

Chapitre 13



Comme nous l’avons indiqué précédemment, l’objet de la présente étude est d’expliquer ces versets qu’on qualifierait de "versets trompeurs », leur compréhension ayant été uniquement centrée sur la simple lecture des versets eux-mêmes, entraînant ainsi une déformation du vrai sens du message à transmettre à travers le chapitre en entier ou par rapport aux autres chapitres. En effet, beaucoup affirment, à travers ces versets, que les lois alimentaires ont été réellement abolies car tout a été purifié.

1) Marc 7 :18-23
Verset 19
 : « Car cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s’en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments ».
Aucune référence aux lois alimentaires n’est mentionnée ici. Il est plutôt question de ne s’être pas lavé les mains avant de manger (voir également Matthieu 15 :15-20 et Marc 1 :1-4). Important : il est à noter qu’une discussion concernant le pur et l’impur ne pouvait même pas avoir lieu à cette occasion-là étant donné que Jésus Christ et les apôtres s’attablaient avec des Juifs.

2) Actes 10 :9-17

Versets 13-15 : « Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé ».

Pendant que Pierre était entrain de réfléchir – il était certainement en train de se demander si tout est maintenant devenu pur et mangeable – à cette vision et à l’ordre qui lui a été donné de préparer et de manger, sa réflexion a été aussitôt clarifiée par l’Esprit selon le verset 19  Qui lui demandait de ne pas hésiter de venir avec ces gens qui ont été envoyés par Dieu Lui-même. Les versets 1 à10 identifient ces gens. Comme les Juifs n’avaient rien à faire avec les païens, c’est pour cette raison que Dieu a montré à Pierre que Lui, Il ne fait pas de distinction entre les hommes. Même les païens trouvent grâce à Ses Yeux quand ils marchent dans la crainte de Lui.


3) Actes 15 :19-20, 28, 29 :
Versets 28-29: 
« … de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire, savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de la débauche… ». La lecture de ce chapitre 15 en entier nous fait plutôt part de la circoncision et non de la question des lois alimentaires. « Si vous n’êtes pas circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés », selon les versets 1 et 5.

4) Romains 6 :14 : « …non sous la loi, mais sous la grâce »

« Quoi donc ! Pêcherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce ? Loin de là ! » è Ce qui implique que celui qui est sous la grâce ne pêche pas ; pécher  = transgresser la loi. « Quiconque pratique le péché, transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi » I Jean 3 :4. ; les règles alimentaires qui se rapportent au pur et à l’impur constituant une loi divine.

5) Romains 14 : 1-4, 5-6, 14-15, 20-21
Versets 1-2
 : « Accueillez celui qui est faible dans la foi et ne discutez pas les opinions. Tel croit pouvoir manger de tout ; tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes… ».

 

Selon les versets 14-15, l’apôtre Paul ne fait également référence à aucune quelconque loi indiquant que tout a été purifié. Il est plutôt question d’une discussion de manger ou de ne pas manger de la viande entre les forts et les faibles dans la foi. Le verset 21 indique ceci : « Il est bien de ne pas manger de la viande, de ne pas boire du vin… »


6) I Timothée 4 : 1-5 :
« …pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons… ; […] ; ils prescrivent de ne pas se marier et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâce par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâce, parce que tout est sanctifié par la Parole de Dieu et par la prière ».

Etait-ce le démon qui a donné la loi à Moïse en disant : « Vous observerez la distinction entre les animaux purs et impurs…afin de ne pas rendre vos personnes abominables …. Vous serez saints pour moi, car je suis saint, moi, le démon ». Absolument pas !. C’est l’Eternel Qui a parlé, c’est Lui Qui a donné cette loi. Par conséquent, l’apôtre Paul ne se réfère guère à cette loi que les croyants observent, mais aux « interdits » que les esprits séducteurs transmettent, résultant ainsi que même les aliments dits purs sont devenus interdits (exemples typiques de nos jours : la vache, les oignons et même le riz).

7) Tite 1 : 15a
« Tout est pur pour ceux qui sont purs ». Littéralement, ce verset nous laisse en effet entendre que tout est pur, mais en nous posant la question si tout est devenu pur, dirons-nous alors oui ? Evidemment pas.

 

Ne distinguons-nous pas aussi l’eau pure de l’impure avant de boire, et également ne lavons-nous pas les aliments avant de les préparer ?  Le verset 12, qui compare les Crétois comme de méchantes bêtes aux ventres paresseux, nous fait rappeler le récit des Actes 10 où l’on a appris que Dieu ne fait pas de distinction entre les hommes. Ainsi, la distinction entre animaux purs et impurs reste valable. 


8) Galates 2 :16 ; Galates 5 :4
Voici ce que l’apôtre Paul voudrait transmettre : « l’observation de la loi ne justifiant pas notre salut, mais plutôt la foi en Jésus Christ comme notre Seigneur et Rédempteur ». Ce qui veut encore dire que l’acceptation de Jésus Christ dans notre vie nous a fortifiés pour devenir ainsi des enfants de Dieu. Nous sommes ainsi justifiés au nom de Jésus Christ.

Galates 2 :17 : « Mais tandis que nous cherchons à être justifiés par Christ si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs. Christ serait-Il un Ministre du péché ?  - péché = transgression de la loi – Loin de là.

 

Pour conclure, ceux qui croient en Jésus Christ sont ceux qui obéissent à Dieu et observent Ses commandements. Selon Jean 15 : 9-10, Jésus Christ dit : « Si vous gardez Mes commandements, vous demeurerez dans Mon Amour ; de même que j’ai gardé les commandements de Mon Père et que Je demeure dans Son Amour ».

L'Agneau et les 144.000

L’Agneau et les 144 000 sur le Mont Sion. La moisson et la vendange de la terre: le dernier jugement

Chapitre 14

 


Ce chapitre nous révèle le triomphe royal de l’Agneau, en l’occurrence Jésus Christ, dont les thèmes principaux à traiter sont les suivants:

1/ Versets 1-5             L’Agneau et les 144 000
2/ Versets 6-11           La proclamation des trois anges
3/ Versets 13-20         La moisson et la vendange de la terre: le dernier jugement

Il est à noter que ce triomphe suprême de l’Agneau a été déjà prophétisé par Daniel selon le chapitre 7 : 13-14, 26-27.

Le verset 12 est un verset à part qui reflète les caractères des saints de la tribulation. La persévérance, la patience et l’endurance dans l’épreuve et dans la souffrance caractérisent l’obéissance aux commandements de l’Eternel, Lui exprimant non seulement l’Amour et la fidélité envers Lui [Mathieu 22 : 37-40] mais aussi la suprême confidence en notre Sauveur, Son Fils Jésus Christ [Philippiens 2 : 9].

A - L’Agneau et les 144.000

Qui sont-ils ? C’est un chiffre qui sert à représenter de façon symbolique [notons à cet égard que les tribus d’Ephraïm et de Dan n’ont pas été citées, mais par contre Lévi et Joseph ont été cités comme tribus pour compléter le nombre de 12] les tribus d’Israël.
Selon le chapitre 7, ils ont été marqués du Nom de Dieu sur leur front pour être protégés sur la terre avant que la grande tribulation n’ait lieu. Selon le chapitre 14, ils ont été aussi marqués du Nom de l’Agneau sur leur front [donc ils ont reçu deux marques], et ceci avant que la grande tribulation ne prenne fin. Sont-ils ceux des tribus d’Israël qui auraient reconnu Jésus Christ comme le Messie ? [il est écrit dans le chapitre 11 :25 des Romains qu’une partie des Israélites serait endurcie jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée]. Comment se caractérisent ces prémices de Dieu et de l’Agneau ?

-Ils sont purs et  n’ont pas été souillés  par les pratiques religieuses babyloniennes  chapitres 2 : 20 ; 17 :1). En d’autres termes, ils sont ceux qui ont été rachetés de la prostitution de la terre. Ceux qui ont été rachetés pour partager la nature divine, ont échappé à la corruption qui est dans le monde par la convoitise, selon II Pierre 1:4 et ont attaché leur coeur aux choses qui sont dans le ciel et non à celles qui sont sur la terre, selon Colossiens 3: 1-3.

-Ils sont associés à Jésus Christ dans Son administration terrestre. « Ils suivent l’Agneau où qu’Il aille ». Ils sont ceux qui vivent une suprême consécration pour le Royaume de Dieu, selon Luc 14:26; Marc 10:29 (Mais tous ne comprendront pas cette Parole, selon Matthieu 19:12-1). Ils sont les prémices de Dieu et de l’Agneau, un groupe privilégié pour gouverner avec Jésus Christ sur le Mont Sion. Leurs qualités sont celles que l’Agneau Lui-même possède et ce qu’Il exige même d’eux, selon Jean 12:26. L’Agneau étant sans péché, Il a demandé ainsi dans une telle assurance: “Qui de vous Me convaincra de péché”, selon Jean 8:46. Et à propos du prince de ce monde, qu’a-t-Il dit: Jean 14:30. Ils sont donc ceux qui doivent avoir la même perfection que Lui.

-Ils  chantent un cantique nouveau devant le trône, devant les quatre êtres vivants et les vieillards. (chapitre 14 : 3). Deutéronome 31:30 parle du cantique de Moïse qui se réfère à la Loi de Dieu. Ils sont ceux qui s’identifieront par rapport à ce cantique.

-Leur langage est pur et ils ne connaissent pas le mensonge. Ils sont aussi irréprochables. Ils sont l’image de l’Agneau - même, selon I Pierre 2 :22.
Il est à souligner, par ailleurs, que selon les versets 9, 14-17 du chapitre 7, l’apôtre Jean fait mention d’un autre groupe. De qui s’agit-il ? Se réfère-t-on aux mêmes personnes des 144 000 ou s’agit-il d’un autre groupe bien distinct ?
Il se trouve que cette 2ème vision fait plutôt référence aux personnes issues de toute nation, tout peuple, toute tribu et de toute langue. Ils sont ceux qui doivent passer par la grande tribulation, à l’opposé des 144 000 qui en sont protégés. Mais à l’issue de celle-ci, voici comment ils sont caractérisés : ils ont leurs robes lavés du Sang de l’Agneau ; ils adorent Dieu dans Son Temple Saint jour et nuit ; ils sont protégés par le Tabernacle de Dieu, et sont avec l’Agneau sur le Mont Sion [IL est écrit que la Loi sortira du Sion: “Car de Sion sortira la Loi” Esaïe 2:3. Ils seront ceux qui seront marqués par la Loi de Dieu (Jésus Christ étant la Parole vivante de Son Père), c’est-à-dire ceux qui vivront dans la persévérance de la Loi divine.] ; - ils n’auront jamais plus soif ni faim ni connu la souffrance car l’Agneau sera leur Berger.

B - La proclamation des 3 anges
A travers ces messages, le livre de la Révélation de Jésus Christ (Apocalypse) peut se qualifier d’un évangile et ne se limite pas à un livre des visions de Jean. Que proclament donc ces anges ?
- Le 1er ange (versets 6-7) proclame que les hommes doivent adorer le Dieu Créateur en annonçant l’évangile éternel, c’est-à-dire la proclamation de Son Royaume qui doit être prêchée tout au long des siècles. C’est l’évangile annoncé à Abraham selon Galates 3 :8 pour les conduire hors de la Mésopotamie.
-Le   second (verset 8) prédit  la chute de la grande ville de Babylone la grande.
-Le troisième (versets 9-12) décrit de manière précise les tourments qui attendent tous ceux qui adorent la bête.

Pour mieux saisir l’importance de ces messages destinés « aux habitants de la terre »,  le chapitre 13, qui parle du contrôle et du pouvoir de la bête sur eux, vis-à-vis de la puissance du Dieu Créateur serait notre meilleur outil.

1er  message : L’évangile éternel
Selon les versets 2, 4, 7, 8 du chapitre 13, la bête impose  aux habitants de la terre sa qualité de chef suprême d’église incontesté, auquel ils se soumettent et rendent hommage.
En revanche, l’évangile éternel de Dieu, selon le premier message de l’ange (versets 6-7 du chapitre 14), est encore donné aux habitants de la terre comme le moyen d’échapper à cette soumission.

2ème  message : La chute de Babylone.
En  louant la  puissance de la bête : «  …. Qui est semblable à la bête et qui peut combattre contre elle ? ( chapitre 13 :3-4), les habitants de la terre la soutiennent en l’adorant et en sanctifiant le dimanche, nous faisant penser que  Babylone survit toujours. Pourtant sa chute  est inéluctable selon  le chapitre 17  dont les caractères physique et spirituel seront développés plus tard), exécutant ainsi le jugement de Dieu. Ce deuxième message constitue donc un dernier avertissement de ne pas rendre hommage à la bête.
En  louant lapuissance de la bête : «  …. ( chapitre 13 :3-4), les habitants de la terre la soutiennent en l’adorant et en sanctifiant le dimanche, nous faisant penser queBabylone survit toujours. Pourtant sa chuteest inéluctable selonle chapitre 17dont les caractères physique et spirituel seront développés plus tard), exécutant ainsi le jugement de Dieu. Ce deuxième message constitue donc un dernier avertissement de ne pas rendre hommage à la bête. En  louant lapuissance de la bête : «  …. ( chapitre 13 :3-4), les habitants de la terre la soutiennent en l’adorant et en sanctifiant le dimanche, nous faisant penser queBabylone survit toujours. Pourtant sa chuteest inéluctable selonle chapitre 17dont les caractères physique et spirituel seront développés plus tard), exécutant ainsi le jugement de Dieu. Ce deuxième message constitue donc un dernier avertissement de ne pas rendre hommage à la bête.

3ème  message : les choses qui doivent arriver : (a) le jugement de Dieu et (b) la mise à mort  de ceux qui n’adoreraient pas la bête.
Les versets 16 à 18 du chapitre 13 nous avertissent de la menace de mort  de tous ceux qui  refuseraient la marque de la bête.
En revanche le 3ème ange de Dieu annonce clairement quel terrible destin sera réservé aux hommes qui rendent hommage à la bête et à son image  en acceptant de recevoir sa marque : « (.. .) il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de Sa colère. »

C - La moisson et la vendange de la terre: le dernier jugement
Comment la scène du dernier jugement sera-t-elle représentée ?
ê Il se passera sur la terre et dont le Juge principal sera  Celui qui est vu au ciel, assis sur la nuée et semblable au Fils de l’homme.
ê Deux actes de jugement  auront lieu et seront dénommés ainsi : la moisson et la vendange. Que représentent-ils ?

1/ Le jugement de la moisson (versets 14 -16)
Il consiste à rassembler les justes , en quelque sorte l’épouse de l’Agneau ; la moisson étant prête à être rentrée. [Les versets 9-10, 13-17 du chapitre 7 nous décrivent les qualités de ces martyrs/saints de la grande tribulation]. Celui qui conduira le jugement aura une faucille tranchante  dans Sa Main, et l’ange qui est sorti du temple, lancera la faucille sur la terre. Cette vision de Jean se rapproche à l’enseignement de Jésus Christ, selon Matthieu 13 :41: «  Le Fils de l’homme enverra Ses anges  qui arracheront de Son royaume tous les scandales et ceux commettent l’iniquité » (version Segond). Les moissonneurs sont des anges,  mais c’est Lui Qui dirige personnellement ce travail accompli en perfection. C’est un travail qui consiste à séparer les justes des méchants, le bon grain de l’ivraie.

2/ Le jugement de la vendange : (versets 17-20)
La vendange représente le jugement des méchants, et la grande cuve est réservée à ceux qui refuseront de se repentir. La colère de Dieu sera abattue sur la terre et ceux qui n’ont pas produit de fruits doivent subir Son jugement (selon Esaïe 5 : 1-7 ; Matthieu 21 : 33-43). Voici quelques exemples de versets qui décrivent cet acte de jugement montrant la grande colère de Dieu envers eux ; ils seront jetés dans la cuve de la colère : Esaïe 63 : 2-6 ; Lamentations 1 :15 ; Joël 4 : 13 ; Révélation 19 :15.
Cet acte de jugement fera endurer ceux qui resteront rebelles de tourments éternels dans le lac de feu et de soufre.

Si le verset 12 reflète les caractères des saints de la grande tribulation, le verset 13 note le bonheur de ceux qui sont morts dans le Seigneur : « Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ». Après la mort, la certitude d’une vie éternelle est proclamée pour ceux qui sont morts en Christ, c’est à dire ceux qui sont mort dans la foi en Christ 1 Thes 4 : 16-17. Ils seront ceux qui vont connaître la première résurrection pour régner avec Christ.

A l’occasion, il  serait bien de connaître ce que les Ecritures nous disent à propos  de la mort. Existerait-il une communication entre les morts et les vivants ?
Il est écrit selon le livre d’Ecclésiaste 9 : 5 que « les morts ne savent rien et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oublié (…) ils n’auront plus jamais aucune part à tout ce qui se fait sous le soleil ». Ce qui nous fait comprendre que les fantômes n’ont pas de « raison d’être ». C’est satan qui prend « l’image » des morts pour terrifier les vivants.
Interroge les morts est une abomination vis-à-vis de l’Eternel selon Deu. 18 :12-14. Le choix de se repentir est ainsi donné à tout un chacun pour pouvoir hériter du Royaume de Dieu.

Dans le cadre de l’appel du 1er ange à l’adoration de notre Créateur, une des recommandations que les Ecritures sollicitent de la femme est de porter un voile durant tout moment d’adoration ou tout moment d’étude de la Bible, le port d’un voile constituant une marque de respect envers Jéss Christ, le Chef de l’église. Tel sera le thème de notre prochain enseignement

En  louant la puissance de la bête : «  …. ( chapitre 13 :3-4), les habitants de la terre la soutiennent en l’adorant et en sanctifiant le dimanche, nous faisant penser queBabylone survit toujours. Pourtant sa chuteest inéluctable selonle chapitre 17dont les caractères physique et spirituel seront développés plus tard), exécutant ainsi le jugement de Dieu. Ce deuxième message constitue donc un dernier avertissement de ne pas rendre hommage à la bête.

Craindre, donner Gloire et adorer notre Créateur

Craindre, donner Gloire et adorer » notre Créateur, selon 1 Corinthiens 11

Chapitre 14


« Craignez Dieu. et donnez-Lui Gloire car l’heure de Son jugement est venue, et adorez Celui Qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eau » chapitre 14 :7

« Craindre, donner Gloire et adorer », des verbes passifs -actifs propres à notre Créateur, invoquant des comportements soumis à certaines règles de conduite lors du service d’adoration.
L’homme et la femme constituent l’église. L’église met en  pratique la Parole de Dieu en honorant le Chef de l’église, Qui est Jésus Christ (1 Corinthiens 11 :3). L’homme et la femme sont l’un et l’autre concernés par ces règles, mais ne sont pas assujettis aux mêmes règles. L’apôtre Paul, dans son épître à l’église de Corinthe donc, selon les versets 1 à 15 du chapitre 11 de 1 Corinthiens, enseigne l’église à s’y conformer. C’est un passage que la plupart des lecteurs ne comprennent pas, l'interprétation étant toujours basée selon la chair mais pas selon l'esprit.

 

Jésus Christ étant venu prêcher le Royaume de Dieu, et à Son tour avait envoyé Ses disciples d’en faire autant. De ce fait, l’enseignement de Paul, en tant qu’apôtre, ne s’adresse pas uniquement à l’église de Corinthe, mais vise toutes les églises de Dieu sur la terre. Comme le 1er ange, selon 14 :6, a proclamé l’évangile éternel aux habitants de la terre, à  toute nation, de la même manière le message de l’apôtre Paul est ainsi annoncé à toutes les églises de la terre. 
Mais quelles sont donc ces règles ? On parle de cheveux, on parle du port de voile.
L’apôtre Paul enseigne l’existence d’un rang hiérarchique entre l’homme, la femme, Jésus Christ et Dieu. Dieu est la Tête du Christ, Christ la Tête de l’homme et l’homme la tête de la femme.

Le message de l’apôtre Paul est plutôt d’ordre spirituel. Il y a une hiérarchie spirituelle au niveau de l’église. Pour respecter cette hiérarchie spirituelle, voici donc les règles par lesquelles l’homme et la femme sont régis :


1/ L’homme, ayant Jésus Christ comme son Chef spirituel, ne doit pas se couvrir la tête en priant, car en faisant le contraire il déshonore son Chef spirituel.
2/ L’homme étant désigné comme la tête de la femme, et comme l’homme a déjà Jésus

Christ en tête, afin que la femme puisse respecter cette hiérarchie spirituelle par rapport à l’homme et Jésus Christ, elle doit se couvrir la tête en priant. En faisant le contraire, elle déshonore Jésus Christ Qui est tout à la tête de l’homme.

Il faudrait noter que la chevelure de la femme ne remplace pas le voile, car elle lui est donnée pour l’apparence féminine, c’est un couvre-chef naturel si l’on veut.
Se voiler représente un signe de soumission spirituelle de la femme par rapport à son époux. L’époux spirituel étant Jésus Christ, et l’église étant l’homme et la femme spirituels. Le port du voile par la femme est « un voile spirituel » montrant l’obéissance à son époux, l’Agneau de Dieu. 

5Les 7 fléaux

Nous avons appris dans le chapitre précédent qu’un appel céleste a été lancé sur le monde afin que ce dernier n’adore que Celui Qui a créé le ciel, la terre et la mer, et que ceux qui se prosternent devant la bête et son image boiront la Colère de Dieu. Nous avons également appris à propos des deux jugements, la moisson et la vendange.

Voici, le voyage spirituel et apocalyptique de l’apôtre Jean continue et le conduit à voir d’autres choses plus étonnantes et plus grandes encore : les 7 anges et les 7 coupes. Quelle mission vont donc accomplir ces anges et que représentent donc ces coupes ? L’étude de ces deux chapitres nous informera comment Dieu punira le monde à travers ces 7 coupes qui contiennent des fléaux à déverser sur la terre [Dieu utilisait Ses anges pour exécuter Ses jugements. Ex. : Exodes 33 : 2, 3 ; II Rois 19 :35 ; Révélation 12 :7].
La grande mission que Dieu a confiée aux 7 anges est de faire produire des événements qui font régner la grande tribulation parmi les habitants de la terre.

Mais avant que les coupes ne soient données aux anges, une nouvelle scène se présente dans le ciel : les vainqueurs de la tribulation sont debout devant «  la mer de verre » .

Pour l’apôtre Jean, ceci constitue « un signe grand et merveilleux » et qui s’ajoute aux autres signes du chapitre 12 : 1,3.  C’est l’image glorieuse de ceux  qui ont traversé cette terrible période durant laquelle la bête contraignait les hommes, sous peine de mort, à rendre hommage à son image et par conséquent d’être scellés par sa marque 666, mais qui y ont victorieusement échappé.
Daniel 7 :9-10 nous permet de comprendre que la mer de verre mêlée de feu sur laquelle ces vainqueurs de la tribulation sont debout est le Trône de l’Eternel.  Ils chantent le cantique de Moïse, pour témoigner de leur fermeté aux Commandements de Dieu, et celui de l’Agneau pour témoigner de leur foi qui fait d’eux l’épouse de l’Agneau, de Jésus Christ. « O Roi des nations ! Qui ne te craindrait ? [Quel contraste entre  cette orgueilleuse menace : « Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ? » ( Chapitre 13 : 4)]

L’apôtre poursuit son voyage céleste qui lui fait découvrir le Temple de Dieu, où le « Tabernacle du Témoignage », représentant l’original  des Dix commandements écrits  des Doigts de Dieu est bien gardé au ciel. Notons que selon les chapitres 11 :19 ; 14 :15, 17, il a déjà eu le même avantage. Ceci eut lieu chaque fois que Dieu passe à l’étape de finalisation  de Son Jugement : le passage de la 6ème à la 7ème trompette et celui du 6ème au 7ème fléau. 

Les coupes d’or pleines, caractérisant la perfection divine des jugements et indiquant que la patience de Dieu a atteint son apogée (le temps de Sa Grâce et de Sa miséricorde étant terminé) et que le moment est venu pour Lui de rendre jugement, sont maintenant données pour être déversées sur la terre [la coupe symbolisant le jugement de Dieu est également écrite selon Psaumes 15 :8-9 ; Jérémie 25 :15]

Chapitre 16


Le déversement des coupes et leurs effets sur la terre

Avant de les considérer l’une après l’autre, remarquons le parallélisme entre les coupes et les 7 trompettes des chapitres 8 et 9. Les 4 premières trompettes et les 4 premières coupes provoquent des fléaux successivement sur la terrela mer, les fleuves et les fontaines d’eau, le soleil causant ainsi la dégradation de l’environnement. Si au chapitre 8 , cette dégradation  atteint le tiers de l’écosystème ( le tiers de la terre brûlé, le tiers des arbres brûlés, le tiers des mers pollué ), ici , la situation s’est aggravée rapidement parce que le 2/3 a été détruit.

La première coupe : ( V.2)
Lorsque la 1ère coupe est vidée sur la terre, ce fléau  frappera tout adorateur de la bête et son image. Il s’agit d’une maladie corporelle,  un ulcère malin et douloureux. Citons entre autres : le sida

La deuxième coupe : (V.3) :

Le fléau  atteint la mer entière. La grande montagne embrasée par le feu et jetée dans la mer a entraîné la mort  du monde marin et provoqué également l’écoulement des bateaux. Déchets organiques et chimiques, ainsi qu’épaves maritimes ont ainsi enlevé la vie de la mer, provoquant sa mort : « la mer devint du sang : comme celui d’un mort »


La troisième coupe : (V. 4-7)

Ce jugement atteint les fleuves et les fontaines d’eau. Il est porté sur ceux qui ont persécuté les saints et les prophètes. Un ange, puis en provenance de l’autel,  ceux qui ont été mis à mort lors de la persécution (6 : 9-11), évoquaient avec justice la Justice du Jugement de Dieu.

La quatrième coupe (V. 8,9) :

Ce fléau a été déversé sur le soleil pour le rendre encore brûlant, provoquant ainsi la dégradation de la couche d’ozone et le réchauffement de la planète. Cet état de chose ne se produit-il pas déjà de nos jours? Les habitants de la terre en souffrent mais au lieu de se tourner vers Dieu pour Le Craindre et  Le glorifier selon 14 :7, ils blasphèment Son Nom.


La cinquième coupe : ( V.10,11)

Cette colère de l’Eternel est réservée au  trône de la bête, rendant son royaume (le monde ou la méchante et prostituée Babylone),  plus ténébreux que jamais. Un état d’aveuglement spirituel règne parmi son peuple, devenu agressif à cause de la peine des ténèbres et qui, au lieu de se repentir, blasphème le Nom de Dieu.

La sixième coupe (V.12)

Elle prépare «  le combat du grand jour » du Dieu tout puissant .Si la 6ème trompette  a annoncé des conflits militaires , des guerres selon la vision de Jean dans ( 9 : 13-19), il est question ici d’un combat « spirituel » et du rassemblement des esprits de démons dans un lieu appelé « Harmagédon ». Ceci vient du mot (Ar-magedo) ou vallée de Méguiddo.


- a/ Le trilogie du mal : ( V. 13-16)

Les chapitres 9 : 19 et 16 : 13-14 présentent les 3 esprits de démons sortant des bouches de chevaux pour montrer  que le dragon – la bête – et les faux prophètes sont prêts à combattre aux 3 esprits de Dieu : Dieu Créateur – Jésus Christ –et le Saint Esprit. Rappelons que c’est le dragon qui donne pouvoir à la bête (13 :4) tandis que c’est Dieu qui donne pouvoir à Jésus. Mat 28 : 17,18.

-b/  En quoi consiste le combat entre ces esprits ?

( Dieu- Jésus Christ – Saint Esprit) contre ( Dragon –Bête – Faux prophètes ).
L’affrontement a lieu lorsque le fleuve de l’Euphrate symbolisant la richesse mondiale (le pétrole ) tarit. Les 3 esprits de démons agissent de concert pour aller ensemble séduire tous les rois de la terre (les présidents) en vue d’une gigantesque confrontation.

L’origine du conflit est le jour :« (…) afin de les rassembler pour le combat du grand jour de Dieu tout puissant » (16 :14). Il s’agit du jour de repos de l’Eternel selon Exode 20 :10 et le jour de la mort de Jésus selon Mat 12 :40. Les 3 jours et 3 nuits ont causé de controverse actuellement .
Le prophète Siméon l’a déjà prédit que «  cet enfant (Jésus) est destiné à amener la chute et le relèvement de plusieurs Israël, et à devenir un signe qui provoque la contradiction ». Luc 2 :33. Autrement dit ce signe de la mort de Jésus devient un signe de rejet.

Gardons-nous des fausses doctrines pour fixer les yeux à l’essentiel et sachons discerner la véritable origines des paroles qui s’offrent à nous. Puisqu’on ne trouve que 2 signes pour connaître le VRAI Dieu dans le livre de l’apocalypse 14 :12 :
1-       les commandements incluant le sabbat
2-       la foi de Jésus fondée en sa mort selon les Ecritures


Le sabbat, confirmé dans Ezéchiel 20 :11 ,12 est le signe d’alliance entre Dieu et son peuple et également le signe pour les étrangers Isaïe 56 :6.
Le combat consiste à la modification du jour d’adoration, le sabbat en  dimanche. Il s’agit d’un conflit religieux entre les fidèles de l’Agneau, maître du sabbat  selon Luc 6 :5 et les fidèles de la bête observant le dimanche comme jour de repos.

Ne nous laissons pas séduire par des manifestations spectaculaires que les démons eux mêmes peuvent produire « (…) Car il s’élèvera des faux prophètes et des faux Christ, ils feront des grands prodiges et des miracles au point de séduire. (…) ». Mat 24 : 24,25.
Le Christ nous a donné un critère infaillible pour discerner tous les esprits : « (…) Reconnaissez à ceci. L’Esprit de Dieu : tout esprit qui se déclare publiquement que Jésus Christ venu en chair est de Dieu ». I Jean 4 : 1-3.

En effet, quiconque croit que Jésus Christ est venu en chair devrait croire aussi en Sa mort selon les Ecritures. ( Veuillez se référer au chapitre 10)
Voici donc le mot d’ordre, la Parole de Dieu, pour nous préparer à Son Jour de Jugement

«  Sortez du milieu d’elle ( la ville de Babylone) mon peuple, afin que vous ne participez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux ». chapitre 18 :4-5

6Babylone
Babylone la grande
L’église apostate, Babylone la grande, est tombée
Le triomphe des saints et la proclamation des Noces de l’Agneau
Babylone la grande

Le jugement de la mère des prostituées qui trône sur les nations de toutes les langues de la terre : Babylone la grande"

La grande prostituée, la mère des prostituées, est assise sur les grandes eaux: l'église apostate domine les nations de toutes les langues. Babylone la grande et mystérieuse a fait les nations du monde son trône en les soûlant du vin de sa débauche, mais pour que les Paroles de Dieu s'accomplissent, elle sera jugée et tombera.

En référence à sa chute, l'on constate que ce chapitre 17 explique le verset 8 du chapitre 14, ainsi formulé: "elle est tombée, tombée Babylone la grande qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de sa débauche". De la même manière, le verset 19b du chapitre 16 nous fait comprendre la destruction de "cette ville" [la ville en référence n'est pas la Babylone  physique en Irak] après avoir bu la coupe de la colère de Dieu.

Si la Babylone du chapitre 14 représente un système religieux à abolir, et celle du chapitre 16 un système politique à éliminer, le présent chapitre nous parle d'un système mondial religieux, hélas dominant toutes les nations de toutes les langues de la terre, à détruire, celui de la Babylone la grande, l'église apostate.

 

Notre étude sur l’histoire des églises nous fait rappeler, en référence aux versets 2 à 5, que les caractéristiques  de cette grande prostituée représentent véritablement l’église de Rome, qui transporte plutôt les habitants de la terre dans une grande déception, sa doctrine papale embrassant l'idolâtrie sous tous ses degrés et formes avec sa longue histoire de culte idolâtre, de culte de reliques de soi-disant saints, de rites religieux mystérieux, de pratiques païennes et magiques. C’est la Rome prostituée qui a adopté les abominables pratiques païennes de l'ancienne Babylone. Traçons et énumérons brièvement les  faits historiques et géographiques s’y rapportant.


I -Faits historiques

(a) une église et un état

La relation intime de la femme avec la bête reflétée dans la vision de Jean, traduit ainsi une « relation intime entre  une église et un état »: l'église de Rome et le Vatican. Le système doctrinal de cette église confirme son caractère monarchique au service du Vatican.


(b) 7 empires et 10 rois

La bête a dix cornes et sept têtes. Il s’agit de la même bête des chapitres 12 : 3 (sept têtes avec diadèmes et dix cornes) et 13 :1 (10 cornes avec diadèmes et 7 têtes) mais dans cette vision cette bête ne porte aucun diadème , trait remarquable permettant en effet d'identifier la bête  dans l’histoire  à travers ses diverses formes d’autorité. Qu'en est-il des diadèmes? L’on suggère qu’à notre  époque, l’image de la bête qui n’a plus de diadème pourrait -être liée au  régime  démocratique donnant plutôt  pouvoir  au peuple par voie d’élection.

Rappelons que son autorité  a pris  racines (a) sous l’ancien empire romain, après la succession des empires babylonien,  médo- perse et  grec - Daniel 7 s'y réfère ; (b) les sept diadèmes sur les sept têtes de la bête (12 :3) représentent sept empires qui n'ont pas été rayés de la carte de l’Europe durant la période de persécution (538 à 1798) ; (c) les dix diadèmes sur les dix cornes (Daniel 7 : 20, 24) représentent  10 rois d’Europe dont la puissance émanait du  dragon (13 : 2c).



(c) développement historique et accomplissements prophétiques

«  La bête était, n’est plus  mais reparaîtra » selon (v .8),cela correspondait à trois événements prophétiques importants :

> De 538 à 1798 ( les 1260 jours prophétiques). « la bête était » :  Rome papale.
> De 1798 à 1929 « elle n’est plus » : déclin du pouvoir papal à la suite de l’arrestation du pape Pie VI par le Général Berthier ( cf. à 13 :3). Durant cette période, 5 rois sont tombés. D'après la prophétie de Daniel, ceci correspondrait à :

(1) L'empire babylonien: 538 av JC – 603 av JC ( lion).
(2) L'empire médo-perse : 331 av JC – 538  av JC ( bélier )
(3) L'empire grec: 146 av JC – 331 av JC (léopard )
(4) L'empire romain/Rome païenne : plutôt 146 av JC – 4ème siècle ap JC ( 4ème animal de Daniel 7).
(5) Rome papale, en alliance avec les différents rois tels que Clovis, Charlemagne et autres: 538-1798

> « un existe, mais l’autre n’est pas encore venu » (v.10):  le pouvoir papal a connu un déclin mais la ville de Rome demeurait toujours. « Un huitième roi » réapparaît (v.11) : c'est la bête qui était et qui n'est plus mais qui reparaîtra. Après la signature du concile de Latran en 1929, un micro-Etat a été créé au sein d’un Etat (Italie). Le Vatican était né sous l'autorité du pape. Sa réapparition est un sujet d’étonnement et d’admiration  par , ceux qui l’adoraient, ceux dont le nom  n'est pas inscrit dans le Livre de vie. (13 :4, 8)
Il est à souligner  que tous ces événements  représentent des prophéties au temps de l'apôtre Jean.

L’apparence de la prostituée :>
le pourpre, l’écarlate, la coupe d’or, les pierres précieuses, l’or et les perles

Le pourpre : cette couleur représente le caractère royal et le pouvoir politique qui s’ajoute au pouvoir religieux qu’elle exerce sur sa propre église et sur toutes les églises apostates sous son pouvoir.
L’écarlate : cette couleur est l’emblème de l’église romaine et reflète les mystérieux pouvoirs que le pontife de Rome exerce sur son église (les cardinaux, le pape sont toujours vêtus de pourpre et d’écarlate).
La coupe d'or: l’église  de Rome semble être la seule institution religieuse au monde à avoir introduit un culte avec des coupes d’or.

Ce n’est pas une coïncidence si le pourpre est la couleur de la Rome impérialiste et l’écarlate la couleur principale adoptée par le catholicisme romain. Le pouvoir papal n’entraîne-t-il pas ses sujets dans un culte soit disant sacré mais qui est d’origine païenne babylonienne et ceux-là s’adonnent entièrement à la vénération d’images et de statues, au signe de la croix, au chapelet, à l’emploi de cierges et d’encens, et bien d'autres idoles, c’est-à-dire à des pratiques d’origine païenne. D'autres rites incluent encore les prières adressées aux "saints"  morts, l’eau bénite et à bien d’autres rites et cérémonies.


Grande leçon à retenir par toute femme mettant son espoir en l’Eternel Dieu

Si les couleur pourpre et écarlate, les parures d’or, de perles et de pierres précieuses symbolisent l'apparence extérieure de la femme apostate, de belles parures intérieures sont plutôt agréables aux Yeux de notre Créateur. I Pierre 3 : 3-5.

II - Repères géographiques : une église et un état

Le verset 9 est extrêmement explicatif car géographiquement il localise le siège de l’église qui domine le monde et historiquement désigne  Rome étant la seule ville bâtie sur 7 collines. Les 7 têtes représentent les 7 collines sur lesquelles était bâtie l’antique ville de Rome, où naquit l’église catholique romaine et dont les noms sont les suivants :

le Capitole (Campidoglio = Capitolium), le Quirinal (Quirinale = Quirinalis), le Viminal (Viminale=Viminalis), l’Esquilin (Esquilino = Esquiliae), le Caelien (Caelius = Celio), l’Aventin (Aventinus = Aventino) et le Palatin (Palatium = Palatino).

Le fait que la prostituée soit assise sur ces endroits révèle que l’église apostate exercera un pouvoir politique sur toutes les nations du monde, par son autorité religieuse, en association étroite avec la bête écarlate qui sera le dictateur mondial et qui exercera son pouvoir par le moyen des 10 rois d’Europe.

 

L’on suggère que les dix cornes de la bête font référence aux 10 pays européens qui ont signé le Traité de Rome [Traité de Rome (Traité instituant la Communauté européenne) et qui sont devenus membres du Marché Commun, c’est-à-dire la CEE {maintenant l’Union Européenne}. Ces rois se soumettront unanimement à la domination de la bête pour régner avec elle pendant une courte période, et combattront contre l’Agneau Qui les vaincra (chapitre 19 : 14, 19), car Il est « le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs ».
Cet événement se produira à la fin de la tribulation lorsque Jésus Christ de Nazareth reviendra sur la terre avec Ses armées (2 Thessaloniciens 1 :8).

 

Nourrissons encore notre espoir et empressons-nous pour gagner la course car le retour de Jésus Christ de Nazareth  en Puissance et en Gloire se révèle bien proche!  Un Retour royal et seigneurial digne de ces qualificatifs devant affermir notre foi.

 

Cette femme, qui domine  les rois de la terre, vient d'être identifiée.  Mais restera-t-elle puissante et dominatrice? La colère de l'Eternel Tout Puissant la fera détruire.

L’église apostate, Babylone la grande, est tombée

La lecture de ce chapitre met en relief les événements chronologiques suivants :

(1)    Appel immédiat au peuple de Dieu de sortir de cette ville
(2)    Proclamation de la destruction de  Babylone prostituée
(3)    Les pleurs et le deuil des nations : l’effondrement de l’économie mondiale
(4)    Appel au peuple céleste de s’en réjouir

1.  Appel au peuple de Dieu de sortir immédiatement de cette ville

De la même manière que l’Eternel a voulu détruire :
(a) le monde par le déluge (Genèse 6 : 6-8, 11-13 ; 7 : 1), pour en créer un nouveau, à travers la descendance de Noé, Il a fait créer par ce dernier une grande arche pour pouvoir «sortir de ce monde » ;
(b) Sodome et Gomorrhe, Il a demandé à Loth et à sa famille de sortir de ces villes car Ses anges « messagers » vont y mettre le feu.
Il a fait lancer un message, par l’intermédiaire de Son ange « messager », à l’attention de Son peuple résidant dans la ville de Babylone pour sortir de-là car Il va la faire détruire : « Sortez du milieu d’elle mon peuple » (Révélation 18 : 4-8). Sans nul doute, ceci confirme l’alliance qu’Il a établie initialement avec Noé (Genèse 6 : 17-18) et par la suite avec Abraham, afin d’épargner cette descendance qu’Il a choisie à travers Noé et Abraham pour accomplir un plan précis de salut.

 

« Sortez du milieu d’elle, mon peuple » Cet appel d’urgence s’adresse à ceux que Dieu nomme « mon peuple ». Cela suppose  qu’il se trouve encore des fidèles en son sein. Beaucoup pourront être temporairement trompés par l’apparence de cette « église grandiose » et penser s’y abriter. Ils sont appelés à s’en retirer. 

« Sortez du milieu d’elle » puisque les pêchés y sont  montés jusqu’aux cieux. Dieu demande alors à Son peuple de se séparer de caractères orgueilleux, jalouse, adultères de cette femme .

« Sortez du milieu d’elle » puisque la punition de cette femme sera la double des peines que celles qu’elle a fait subir le peuple de Dieu : plaies, mort, deuils, famine, destruction par le feu. 


2.   Proclamation de la destruction de la Babylone prostituée

La proclamation de cette destruction nous fait comprendre quelle offense pour Dieu représentent l’existence et l’activité de cette ville. La description de son état le confirme.


2.1 – Babylone est devenue la demeure de démons et le repaire de tout esprit impur et le repaire de tout oiseau impur et odieux.

Cette parabole nous décrit la vie quotidienne de Babylone et ses couleurs : le tapage , la musique, l’argent, les fêtes et évènements culturels tels que  les carnavals ,  les défilés de mode, les expositions,  vidéo et les films ,  favorisant ainsi les actions des esprits de démons pour séduire les hommes et les conduire à la perdition par des faux enseignements. L’apôtre Paul a dépeint ce paysage dans II Timothée 3 : 1-4


2.2 - Toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa fornication et les rois de la terre ont commis fornications avec elle.

La fornication représente une figure de l’idolâtrie dont Babylone historique en est la source. Dans ce monde religieux aux principes mélangés, « les chrétiens » tolèrent le jour d’adoration ( pas d’importance  pour eux  s’il s’agit de sabbat ou dimanche), négligent aussi  l’authenticité du jour de la mort de Jésus selon les Ecritures ( pas d’importance pour eux si vendredi ou mercredi au milieu de la semaine selon la prophétie de Daniel ). Ils peuvent également servir Dieu et les dieux (  des contacts avec les talismans )

2.3 - Les marchands de la terre sont devenus riches par la puissance de son luxe.

Babylone n’a pas été seulement  une puissance religieuse, mais sa richesse et son trafic lui ont donné une grande puissance économique au cours des siècles. Tous les acteurs économiques en ont profité et il n’est pas étonnant qu’ils déplorent vivement la chute de Babylone. (v.11).


3.  Les pleurs et le deuil des nations : l’effondrement de l’économie mondiale 

Le jugement de Dieu frappe rapidement les rois de la terre, la femme et ses richesses. Ainsi, les rois craignent de voir leur économie entraînée au désastre par sa ruine. Ils sont effrayés par « la fumée de son embrassement ».

 

Leurs pleurs et leurs tristesses sont motivés par le fait que leurs intérêts sont directement touchés : personne n’achète plus leurs marchandises. C’est  le commerce des objets de luxe qui est touché en premier lieu : or, argent, pierre précieuses…..vêtements, mobilier. Puis, tout le marché des matières premières à l’industrie s’effondre : cuivre, fer, matériaux de construction. Enfin tout ce qui touche à l’alimentation et les transports. Le dernier pan du commerce qui est touché est bien significatif : « ce sont les esclaves et des âmes d’hommes ».

L’effondrement économique sera brutal. En une seule heure, tant de fortune ont été changée en désolation. Les Krachs boursiers, l’effondrement du Hall Trade Center du 21/09/01, ne sont-ils pas de grave avertissements pour le monde ?

La recherche avide de profit contribuera finalement à la ruine. Cela nous rappelle le discours  de Jésus à ses disciples en disant « qu’il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » Matthieu  19 : 23-24.

Enfin,  un ange puissant prit une pierre et la jeta dans la mer pour annoncer que Babylone sera jetée ainsi avec violence. 

Si tel sera le sort de la Babylone la grande , à qui nous allons remettre notre avenir ? 

Dieu d’Amour lancera, encore une fois,  un appel à Son peuple :


« Sortez du milieu d’elle » au moment où le décret initié par la bête « personne ne peut

acheter ni vendre sans avoir sa marque » Apocalypse  13 : 17,18 sera sortie. Ceci est un signe de temps indiquant  que les trois esprits impurs ( dragon – bête – faux prophètes) se seront rassemblés et prêts pour le combat du grand jour de Dieu.


« Sortez du milieu d’elle » (…) « lorsque vous verrez l’abomination de la désolation

dont  a parlé le prophète Daniel ( Dan 12. 11 ; 9.27), établie en lieu saint, que celui qui lit fasse attention » Matthieu 24 :15. Les versets 16 à 21 du  même évangile donnent une liste des instructions au  peuple de Dieu pour faire face à cette détresse. Heureusement, à cause des élus, ces jours de détresse seront abrégés. Matthieu 24 : 22 – AMEN 

 

Après la destruction de la ville prostituée, où l’on a trouvé sur elle le sang des saints, des apôtres et des prophètes, le ciel et ces derniers ont été appelés pour s’en réjouir. 

Le triomphe des saints et la proclamation des Noces de l’Agneau

A - De grands échos de jouissance dans le ciel

Il convient de noter que la destruction de Babylone, la ville prostituée,  a lieu en liaison au Retour de Jésus Christ de Nazareth pour le commencement de Son Règne de 1000 ans. La pré -célébration de Son intronisation royale et glorieuse commence dans des cris de louange et de gloire. La grande foule céleste est dans l'allégresse. Elle s’exprime d’une seule voix «  Alleluia ! » qui veut dire « louez Jah  ou louez l’Eternel.


«   Alleluia ! » car le salut et la gloire et la puissance sont à notre Dieu.

«  Alleluia ! »car l’Eternel a rendu Justice [ écho de Esaïe 21 :9 ]. 

Le sang des prophètes, des apôtres et des saints que la ville symbole du péché a fait verser sur sa terre est vengé. Ce peuple qui se réjouit, ne s’agit-il pas de ceux qui ont « entendu et écouté » la Voix de son Créateur Qui les a  appelés : « Sortez du milieu d’elle, Mon peuple » ? Ne sont-ils pas ceux qui ont remporté cette victoire selon le chapitre 3 :21 ?

Cette joie est entière car la destruction de cette ville est totale et sa souffrance éternelle : de la fumée y monte pour toujours. C’est un jugement irrévocable et  sans aucun espoir de miséricorde car elle a fait corrompre la terre de son adultère spirituel, et a fait souiller les nations par ses pratiques spirituelles contradictoires à la Parole de l’Eternel dont Jésus Christ de Nazareth en est le Symbole vivant. Pourtant, la Vérité sur Lui était rejetée par les générations qui suivaient bien que la Loi de Moïse, les écrits des prophètes (Actes 10: 43) et les Psaumes reflètent Son Existence et bien qu’ils aient prophétisé Sa Venue sur la terre, Sa Mort et Son Retour (Luc 24 : 44). 


«  Alleluia !  Amen » disent les 24 anciens et  les quatre êtres qui font le service

permanent d’adoration autour du Trône de l’Eternel. Et, tous les serviteurs de Dieu , petits et grands  sont alors invités d ‘en  faire autant . Voilà la raison pour laquelle  certaines Assemblées se sont permies de crier « Alleluia » pendant le service d’adoration.

« Alleluia !  » la grande foule se réjouit car les Noces de l’Agneau sont proclamées.  

B - Les Noces de l’Agneau sont proclamées

Son Epouse s’est préparée . Mais qui est donc l’Epouse ? Les heureux invités symbolisent l’Epouse. Qui seraient-ils? Ils seraient:

·   Ceux que Dieu a élus avant la fondation du monde pour être saints et irréprochables devant Son Fils (Ephésiens 1: 3-4);
·   Ceux que Dieu a créés en Jésus Christ pour accomplir de bonnes œuvres (Ephésiens 2:10);
·   Ceux que Dieu a donnés au Fils (Jean 6: 37, 39, 44-45) pour avoir  la vie éternelle;
·   Les païens dans la chair, non circoncis, ne connaissant pas Christ et étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde, mais qui sont devenus des concitoyens des saints et des gens de la Maison de Dieu pour s'édifier en Jésus Christ et devenir son temple saint. Donc les païens qui ont cru, selon Actes 13:48;

. Ceux qui composeraient la véritable église [contrairement à Babylone la grande, la ville prostituée qui est l’épouse de l’anti-Christ], celle que les apôtres ont

« préparée/entretenue » pour être sanctifiée et parfaite [Colossiens 1 :28] ; celle à qui ils ont donné tout le soin nécessaire dans la joie, dans l’espoir et dans la gloire [1 Thessaloniciens 2 : 19-20 ; 2 Thessaloniciens 2 : 13-17] pour être présentés comme l’Epouse de l’Agneau; celle qui constitue le groupe de saints, la véritable église façonnée de manière parfaite et purifiée pour être revêtue du fin lin blanc et pour œuvrer selon la Parole de Dieu et Sa Justice [Philippiens 5 : 26-27] pour la gloire de Jésus Christ de Nazareth ;

·  Les frères « présentés en secondes noces » à Christ selon Romains 7: 4 et 2 Corinthiens 11 :2;
·  Ceux appelés et justifiés selon la volonté de Dieu pour être à l'Image de Son Fils, selon Romains 8: 29-30;

. Ceux qui « auront le Nom de Dieu et Celui de Son Fils » marqués sur le front, c’est-à-dire, ceux qui ont été rachetés parmi les hommes comme des prémices pour Dieu et pour l'Agneau car ils n'ont pas été souillés par "les femmes", selon le chapitre 14: 1-5 de la Révélation.


« L’Epouse » sera sans autres reconnue par l’Agneau Lui-même (Jean 10: 14, 27-28), car elle est scellée par Son Sceau [2 Timothée 2 : 19a].

Notre attention

(a) Il en résulte que les invités aux Noces de l’Agneau seront revêtus du fin lin blanc, en d'autres termes ceux qui ont écouté et mis en pratique la Parole de Dieu., ceux qui ont craint Son Nom et ont cru en Son Fils Jésus Christ de Nazareth [Luc 24 :44 ; Jean 5 : 39, 46], Qui est la Parole vivante de Son Père.
« Cette tenue » est « un must ». A ce sujet, retenons la parabole de Jésus Christ sur le Royaume des cieux selon Mathieu 22 : 11-13. « Il (le roi = Jésus Christ Lui-même) lui (un invité) dit : « Mon ami comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée ».
Leçon: pour atteindre l'objectif du Millénaire de Jésus Christ de Nazareth, combattons le bon combat afin de nous acquérir de « cette robe de justice » et absolument être dans la liste des heureux invités aux Noces de l’Agneau. Une de nos armes principales serait de nous méfier de tout enseignement ou de toute doctrine contradictoires à la Parole de l’Eternel, et donc opposés au témoignage de Jésus Christ de Nazareth, Son témoignage étant l’esprit de la prophétie (vt. 10).

(b) l’utilisation du verbe « adorer »

L’apôtre Jean était sur le point d’adorer l’ange, mais aussitôt ce dernier l’informait qu’il est également serviteur comme lui et ses frères (v.10). Selon Hébreux 1 :14, les anges sont des esprits au service de Dieu.
Dans leur langage courant, la plupart des gens utilisent le verbe adorer pour exprimer leur goût pour toute chose (adorer quelqu’un, adorer voyager, adorer manger, etc.…). 
Leçon: désormais, nous devrons strictement réserver et n’utiliser ce verbe que pour vénérer/adorer notre Créateur et instinctivement corriger les autres « de façon jalouse » d’en faire autant.
Par la même occasion, veillons aussi strictement à ne fléchir nos genoux que pour adorer l’Eternel, et ceci au Seul et Unique Nom de Son Fils Bien-Aimé, Jésus Christ de Nazareth. S’agenouiller devant quiconque serait une forme d’idolâtrie.

 

C – La marche majestueuse du souverain Cavalier

 

La vision de l’apôtre Jean continue en lui faisant vivre une scène grandiose et impressionnante : l'ouverture du ciel fait apparaître un cavalier monté sur un cheval blanc, suivi par d’autres cavaliers également montés sur des chevaux blancs. Qui sont-ils?          
Voici donc le Cavalier majestueux, en la Personne de Jésus Christ de Nazareth, Qui s’apprête, avec Ses armées, à détruire à jamais la bête et ses armées (composées des rois de la terre, du faux prophète, ces nations rebelles).

Avec son « armure » royale et seigneuriale, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs emportera cette victoire (chapitre 17 :14).

· « Monture blanche »: si la couleur blanche est symbole de  pureté (le Cavalier est pur et sans tâches), de justice (Il combattra avec justice), le cheval est symbole de conquête et de triomphe (re : chapitre 6 :2). Conquête et triomphe entraînent soumission et défaite.
· « Ses yeux comme une flamme de feu », (…): on peut lire cette même description selon Révélation 1: 14. La flamme de feu suggère l'énergie, l'ardeur, la puissance, le pouvoir. Selon 2 Thessaloniciens 1 :8 , le retour de Jésus Christ de Nazareth est annoncé au milieu d'une flamme de feu. Ceci  suggère puissance, pouvoir et domination.
· « Sur sa tête il y a plusieurs diadèmes »: d'un coup d'œil, l'apôtre n'a pas pu définir leur nombre, mais ceci suggère les récompenses de Son Père pour l'accomplissement de ce qu'Il Lui a demandé de faire. Il a vaincu toutes choses et a obtenu ces couronnes. Selon 2 Timothée 2 : 5, nous sommes appelés à persévérer dans la fidélité à la Parole de Dieu pour être couronné. L'on suggère également que les couronnes sont symbole de triomphe devant le jugement du monde.
· « Son vêtement teint de sang » . Ceci suggère (a) Son Sang versé sur la croix pour la rédemption du monde pour l'accomplissement de la prophétie de Daniel 9: 26-27; (b) le sang des prophètes, des apôtres et des saints versé sur la ville de Babylone qui réclame justice, (c) le sang des nations rebelles qui va être versé sur la terre pour rendre justice et pour accomplir le jugement de la vendange selon le chapitre 14 : 19-20.
· « Ses armées » (vt.14) : Ses armées sont les armées du ciel et elles sont également revêtues de fin lin blanc. Ne représentent-elles pas les saints victorieux ? Leurs chevaux blancs suggèrent leur justice et leur zèle. C’est l’accomplissement de la prophétie d’Enoch selon Jude 14-15: « Le Seigneur est venu au milieu de ses saintes myriades pour exécuter le jugement contre. Ce jugement sera conjointement exécuté par les saints, Ses élus  fidèles. « Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? », 1 Corinthiens 6 :2
· « Une  épée aïgue à deux tranchants sortent de Sa bouche » (Réf. chapitre1.16) : symbole de jugement contre la bête et ses armées, les nations rebelles ; arme de destruction de Jésus Christ , contre l’adultère spirituel, la rébellion contre la Parole de Dieu.

« La vendange est faite »

Un puissant appel de rassemblement des oiseaux carnivores a été lancé pour jouir du grand festin de « chair » d’homme et d’animaux offert par Dieu  Lui-même. La chair des gens des nations, des petits aux rois et jusqu’à leurs animaux sera la proie des spéciaux invités de Dieu .
Comme l’Epouse est symbolisée par la véritable église, et les Noces de l’Agneau, l’enlèvement de l’église, ce festin aurait symbolisé un acte de jugement sans appel.
Tandis que les armées de la bête (les rois de la terre…) et le reste des nations périssent, un sort spécial est réservé à la bête et aux faux prophètes : ils sont jetés vivants dans l’étang de feu ardent et de soufre.
Cette victoire est confirmée, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs l’a emportée.

7Jérusalem
Les événements qui surviendront durant et après le règne millénaire de Jésus Christ de Nazareth
L’héritage des élus, la cité des vainqueurs, l’Epouse de l’Agneau
Et le Trône de Dieu et l’Agneau seront parmi eux
Les événements qui surviendront durant et après le règne millénaire de Jésus Christ de Nazareth

Les événements qui surviendront durant et après le règne millénaire de Jésus Christ de Nazareth

 

Chapitre 20

 


Après la vision de la défaite de la bête et du faux prophète, ainsi que la jetée de leur corps vivant dans l'étang de feu et de soufre, voici l'apôtre perçoit d'autres visions. Ce sont les choses qui devront survenir durant et après le Règne millénaire de Jésus Christ de Nazareth.

 

A -Durant le Règne  millénaire

1) L'emprisonnement de satan dans l'abîme:

Le dragon -l'ancien serpent, le diable et satan- "le dieu de ce siècle ou du monde/le prince du monde" (2 Corinthiens 4:4; Jean 14:30) sera enchaîné et précipité dans l'abîme. Toute tentative de séduire le monde lui sera totalement interdite durant cette période car l'abîme sera scellé.

Que représente l'abîme selon les Ecritures?

Par sa définition, l'abîme qui s'appelle aussi gouffre ou précipice, est un trou profond insondable où la lumière n'existe guère. C'est le royaume des ténèbres. C'est en effet l'endroit idéal pour détenir ou envoyer les esprits du mal. Selon Luc 8:31, ces derniers, ayant reconnu Jésus Christ de Nazareth comme le Fils de Dieu, la Lumière du monde, L'a supplié de ne pas les précipiter dans l'abîme.


2/ Le sort des morts
(a) La 1ère résurrection:

"Puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par "Un Homme" qu'est venue la résurrection des morts" - 1 Corinthiens 15-21.
Ceux qui seront destinés à régner avec Jésus Christ de Nazareth durant cette période seront ressuscités d'entre les morts en premier. "Car l'Evangile fut aussi annoncé aux morts afin qu'après avoir été jugés comme les hommes dans la chair, ils vivent selon Dieu par l'esprit" - 1 Pierre 4:6. Ils seront: ceux qui sont morts en Christ.Thessaloniciens 4 : 14,16. Ils entendront dans les sépulcres mêmes la voix   du Fils de Dieu, le Fils de l'homme, Celui Qui exécutera le jugement, selon Jean 5 : 25-29.  Ils sont les martyrs décapités pour le témoignage de Jésus Christ de Nazareth (chapitre 6: 9-11) et les victimes de la tyrannie de la bête pour avoir refusé d'être ses adorateurs.

A part d'être bénis pour être sacrificateurs de Dieu et de Jésus Christ de Nazareth (verset 6 du présent chapitre) pendant le Règne millénaire du Fils de Dieu, les heureux saints qui connaîtront la 1ère résurrection  ne subiront pas la seconde mort; leur corps qui était corruptible deviendront incorruptible - 1 Corinthiens 15:53-55.

(b) Ceux qui ne connaîtront pas la 1ère résurrection resteront encore morts pendant les 1000 ans.

3/ Le sort des vivants
(a) Selon 1 Corinthiens 15:52 et 1 Thessalonissiens 4:17, les vivants "en Christ" -ceux qui Lui appartiennent - (car on parle bien de ceux qui sont "morts en Christ") seront transformés en un clin d'œil et seront enlevés dans les nuées, lors de la sonnerie de la dernière trompette, pour L'accueillir dans les espaces célestes pour être avec Lui à jamais.

(b) Ceux qui continuent à désobéir à la Parole de Dieu, ceux qui renient Son Existence, ceux qui rejettent Son Fils, Jésus Christ de Nazareth, qu'Il a ressuscité d'entre les morts, "suivant le signe du prophète Jonas", pour être désigné "Les Prémices de ceux qui sont morts", selon 1 Corinthiens 15:20, malgré l'appel de l'ange du chapitre 14:6-7 se cacheront "bien" des ténèbres des cavernes et s’adresseront "bien" aux montagnes et aux rochers en criant : « tombez sur nous et tenez – nous cachés de devant la face de Celui qui assis sur le trône et de devant la colère de l’Agneau » ( chapitre 6:16).

B - Après le Règne millénaire

1/ Gog et Magog: leur châtiment éternel.
Les 1000 ans écoulés, le dragon -le prince du monde-, sera remonté de l'abîme. Il va encore se servir des nations des quatre coins de la terre pour se rebeller contre Dieu en persécutant Son peuple et en assiégeant la ville bien-aimée, Jérusalem. "Gog" se révolte en utilisant "Magog". Ceci semblerait correspondre à la prophétie du prophète Ezéchiel.
Qui est Gog et qui est Magog? La lecture des chapitres 38 et 39 de Ezéchiel nous aide à identifier qui/quoi se cache sous ces noms symboliques selon le verset 8 du présent chapitre.
Ezéchiel 38: 2-3: Gog représente un personnage, tandis que Magog un territoire. Dans ce chapitre 19, satan est symbolisé par Gog et les nations par Magog.
Ezéchiel 38: 18-19: "En ce jour-là, le jour où Gog marchera contre la terre d'Israël, dit le Seigneur, l'Eternel, la fureur me montera dans les Narines. Il le déclare dans Ma jalousie et dans le feu de Ma colère. En ce jour-là, il y aura un grand tumulte dans le pays d'Israël". Ceci symboliserait la séduction de satan qui se servira des nations pour "marcher contre la terre d'Israël", "soit le camp des saints et la ville bien-aimée, Jérusalem".
Mais Dieu détruira Magog par le feu (selon Ezekiel 39:6) et châtiera Gog en le jetant dans l'étang de feu et de soufre, là où la bête et le faux prophète l'attendent, pour y souffrir éternellement.

2/ Le jugement des morts: la seconde mort
L'apparition du Grand Trône Blanc où sera assis Jésus Christ de Nazareth pour juger les morts, grands ou petits, fera disparaître le ciel et la terre. Les morts qui gisaient dans les profondeurs de la mer et de la terre seront rendus à la vie pour être jugés devant le Grand Trône Blanc (Hébreux 9:27), selon les œuvres (Ecclésiastes 12:14; 2 Corinthiens 5:10) qui ont été rapportées dans les livres (selon la prophétie de Daniel 7:10). La souffrance éternelle dans l'étang de feu, où pleurs et grincements de dents règneront éternellement, les attend si leurs noms n'ont pas été inscrits dans le Livre de "souvenir" -qui fait toujours référence au Livre de vie- (Malachie 3: 16-18). Ils subiront ainsi la seconde mort, l’amende d'une mort éternelle, c'est-à-dire d'une corruption éternelle. Pourquoi leurs noms n'ont-ils été pas inscrits dans le Livre de vie? Parce qu'ils ont souillé leurs vêtements et n'ont pas été revêtus de blanc (chapitre 3:4-5); parce que dès le commencement leurs noms n'ont jamais été destinés
d'être inscrits dans le Livre de Vie; parce qu'ils ont adoré la bête et son image (chapitre 13:8; 17:8

Le Livre de vie (Philippiens 4:3; Révélation 3:5).
Les noms qui suivent se réfèrent bien au Livre de vie:

  • Le Livre de l'Eternel: Exode 32:33

  • Le Livre de vie et des justes: Psaumes 69:28

  • Le Livre de souvenir: Malachie 3: 16-18 (un livre dans lequel sont inscrits les noms de ceux qui craignent l'Eternel et qui honorent Son Nom)

  • Le Livre scellé des 7 sceaux: Révélation 5

  • Le Livre de vie de l'Agneau: Révélation 13:8

Chers lecteurs et amis "de la même espérance de la Promesse de Dieu aux patriarches", la quête du Royaume de Dieu et de Sa Justice est une tâche quotidienne requérant à la fois persévérance et foi (chapitre 14:12). Oui, c'est un investissement/engagement permanent toute la vie durant. L'inscription de son nom dans le Livre de vie n'est ni acquise ni offerte gratuitement à la Mort de Jésus Christ sur le bois de sacrifice, selon la croyance traditionnelle. La foi sans "œuvres" est une foi morte disent les Ecritures, c'est-à-dire il faut mettre en pratique la Parole de Dieu dans sa vie pour marcher selon Sa Volonté. 

Nous sommes par conséquent appelés à veiller en ces termes scripturaux: "Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui

arriveront et deparaître debout devant le Fils de l'homme" - Luc 21:36. "Paraître debout" suggèrerait  d'avoir la confiance absolue d'être irréprochable devant Lui.  

Et pour mieux conclure, Galates 2: 15-21, qui pourrait être résumé ainsi: La Loi de Dieu a été transmise à Moïse, et Sa Justice -la Vérité- en Jésus Christ de Nazareth et la Loi sans Justice ne fait guère la Parole de Dieu, pourrait bien illuminer notre chemin et en faire la phrase de passe pour notre vie.

 

Le prochain enseignement, traitant de la question de "La Nouvelle Jérusalem", précèdera le dernier chapitre à enseigner selon le livre de la Révélation de Jésus Christ de Nazareth.

L’héritage des élus, la cité des vainqueurs, l’Epouse de l’Agneau

L'héritage des élus, la cité des vainqueurs, l'Epouse de l'Agneau

Chapitre 21



Les scènes de jugement passées, le voyage spirituel de l'apôtre continue pour lui faire vivre d'autres scènes. Voici, un nouveau ciel et une nouvelle terre  ont été étendus et la mer n'existe plus. Pourquoi cette nouvelle création?
Pour réaliser l'espoir des saints et assurer l'héritage des élus. En effet, cette vision de Jean semble ne pas être inconnue par l'Ancien et le Nouveau Testaments. Le prophète Esaïe par exemple l'a annoncée, selon les chapitres 65:17-18 et 66: 22. Les apôtres Paul et Pierre en ont aussi parlé. Un nouveau ciel et une nouvelle terre:

(a) que L'Eternel fera hériter par Ses élus. "[…]. Afin de ne pas tout détruire. Je ferai sortir de Jacob une postérité et de Juda un héritier de mes montagnes. Mes élus possèderont le pays et Mes serviteurs y habiteront" - Esaïe 65:9;

(b) que les saints élus espèrent, selon cette promesse (Esaïe 65:9)

-"mais nous attendons, selon Sa promesse, de nouveaux cieux et une terre nouvelle, où la justice  habitera" - 2 Pierre 3:13;

-"Mais maintenant, ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste" - Hébreux 11:16;

-"Car nous n'avons pas ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir" - Hébreux 13:14.
Un nouveau ciel et une nouvelle terre qui honoreront la Présence du Tabernacle de Dieu parmi les hommes

"Voici le Tabernacle de Dieu est parmi les hommes" - v.3

A propos du Tabernacle

C'est un Sanctuaire où Dieu rencontrait Moïse et parlait de tous Ses ordres à donner aux enfants d'Israël - Exode 25:22. Il est également appelé "la tente d'assignation" qui permet donc de comparaître devant Dieu. Au cours de l'exode, Dieu lui a commandé de construire, selon Ses instructions bien précises - Exode 40, un Tabernacle/un Sanctuaire pour Lui afin qu'Il puisse habiter parmi eux dans le désert - Exode 25:8; Lévitique 26: 11-12; 2 Corinthiens 6: 16b. Le Tabernacle a été construit le 1er jour du 1er mois de la 2ème année de l'exode - Exode 40:17. La présence de l'Eternel était annoncée par la nuée: "Alors la nuée couvrit la tente d'assignation et la Gloire de l'Eternel remplit le Tabernacle - Exode 40:34.

Ce Tabernacle que Dieu a commandé à Moïse de construire selon Ses instructions bien précises - Exode 25: 8-9 n'était autre que l'ombre de la Présence de Jésus Christ, Son Fils Bien-Aimé, parmi ce peuple d'Israël, Laquelle sera plus tard accomplie lors de Sa Venue sur la terre parmi les hommes -retenons que Jésus Christ, en envoyant Ses apôtres prêcher le Royaume de Son Père, les a surtout recommandés d'aller parmi les brebis égarées des enfants d'Israël-. Ainsi, à la création du nouveau ciel et de la nouvelle terre, cette Présence sera plus que jamais parmi Son peuple. Cette nouvelle Présence du "Tabernacle de Dieu" parmi Son peuple sera l'accomplissement des écrits du prophète Esaïe, en ces termes: "Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l'allégresse, à cause de ce que je vais créer, car je vais créer Jérusalem pour l'allégresse. Son peuple pour la joie. Je ferai Jérusalem Mon allégresse et de Mon peuple Ma joie. On n'y entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris" - Esaïe 65: 18-19.

Une Présence Qui assurera un renouveau parfait.
Mais rappelons-nous que le Tabernacle original est présent dans le ciel - Apoc.13:6, 15:5.

"Voici, Je ferai toutes choses nouvelles. […]. Je suis l'Alpha et l'Oméga" – versets 5-6.

C'est Jésus Christ Qui parle - réf. chapitres 1:8, 17; 2: 8; 22: 12-13  . Rappelons que tout a été créé en Lui et pour Lui: "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par Elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans Elle. En Elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. […]. Elle (la Lumière véritable) était dans le monde, et le monde a été fait par Elle" - Jean 1: 1-4, 10. [Il est à retenir que Dieu n'a jamais parlé directement aux hommes mais par un intermédiaire, soit par Son Fils Jésus Christ de Nazareth (Jean 5:37 par exemple), soit par des anges/messagers. Ceci pourrait être difficile à comprendre mais selon Exode 23:20-23, l'Ange en question n'est Autre que Jésus Christ Lui-même. L'ange selon Mathieu 1:20 par exemple, qui a été mis en minuscule, est d'une autre catégorie d'ange.].

"Tout est accompli" (Jean 19:30) disait Jésus Christ avant de rendre Son Esprit à Son Père. C'était pour confirmer l'accomplissement des œuvres que Son Père Lui a commandé de faire. "C'en est fait ou c'est accompli" s'écriait aussi Celui Qui est assis sur le Trône -v.6a, c'est-à-dire Jésus Christ, pour confirmer la mise en place d'un ciel nouveau et d'une terre nouvelle.
Rappelons que quand la 7ème et dernière coupe de la colère de Dieu fut versée dans l'air par le 7ème ange, Jésus Christ a prononcé cette même  parole pour confirmer l'accomplissement du jugement de l'Eternel sur la terre (chapitre 16:17 -21).

L'eau de vie éternelle

«  A celui qui a soif, Je donneraide la source de l’eau de la vie gratuitement » - v.6b

Le rocher d'Horeb d'où jaillissait l'eau pour donner à boire aux enfants d'Israël - Exode 17:1-6 - symbolisait Jésus Christ selon 1 Corinthiens 10:4. Ils buvaient déjà de cette eau de vie de Jésus Christ mais ils ne le savaient pas.
Le 8ème jour, le Grand Jour de la fête des Tabernacles à Jérusalem, Jésus Christ, en se montrant publiquement, s'est adressé à quiconque a soif, en ces termes: "Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à Moi, et qu'il boive", Jean 7:37.
Tout comme ce public du Grand Jour de la Fête des Tabernacles, et tout comme la Samaritaine -Jean 4: 4-26 à qui Jésus Christ s'est adressé pour offrir Son Eau de vie éternelle, aujourd'hui celui qui a soif et qui entend Sa Voix peut encore s'approcher de Lui pour recevoir cette eau de vie que Lui Seul peut donner, "de l'eau qui deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle" - Jean 4:14.

Un message pour chacun de nous de la part de Celui Qui est assis sur le Trône

"Celui qui vaincra, celui dont le nom est inscrit dans le Livre de vie de l'Agneau, sera Mon fils et Je serai son Dieu, et il héritera du nouveau ciel, de la nouvelle terre, et boira éternellement de l'eau de vie que Je lui donnerai"

Sachons écouter Sa voix et sachons répondre à Son appel car celui qui perdra, celui dont le nom n'est pas inscrit dans le Livre de vie de l'Agneau subira la seconde mort, la corruption éternelle de son corps dans l'étang de feu et de soufre. 

La cité de gloire, la nouvelle Jérusalem

La découverte de la cité de gloire, la nouvelle Jérusalem, précède la dernière étape du voyage spirituel de l'apôtre Jean. Puisque cette étude nous le permet, allons donc faire brièvement ce voyage ave lui.
Voici la cité merveilleuse qui descendra du ciel. Elle a été conçue dans les mesures les plus précises, selon les pensées de l'Eternel. L'on constate une fois encore que notre Créateur aime bien les mesures précises. [Citons également les exemples de l'arche et du Tabernacle: n'a-t-Il pas donné des instructions bien précises à Noé et à Moïse quant à leur construction? Ce n'était pas non plus au hasard s'Il a choisi Joseph, le charpentier, comme le père terrestre de Son Fils, un quelqu'un qui exerce un métier de précision. Notre Créateur est vraiment un Dieu de précision.].


Comment est donc cette cité?

- Bien fortifiée, avec 12 portes représentées par 12 perles et gardées par 12 anges. Les noms des 12 tribus d'Israël sont indiqués sur ces 12 portes qui sont orientées par 3 vers les quatre points cardinaux. Les 12 fondements de la grande muraille portent les noms des 12 apôtres de l'Agneau. Décidément, l'on ne parle que du chiffre 12 dans cette cité. Quelle précision dirons-nous!  Cette répétition du nombre 12 et la mesure de la muraille qui équivaut à 144 (soit les multiples de 12) coudées (une mesure de longueur qui équivaut à 50cm) ne sont certainement pas fortuites nous disons-nous également. [Rappelons que le chiffre 12 qui est symbolique: 3 (chiffre de Dieu) x 4 (chiffre de l'homme) et peut être considéré comme relation entre le Créateur et l'homme.].C'est un chef-d'œuvre reflétant les Pensées divines,  un joyau du nouveau temps conçu dans toute la perfection et la précision de Son Architecte. 

-Toutes sortes de pierres précieuses et dont le nombre est aussi de 12 (ayant chacune sa propre valeur, sa signification et sa couleur) ornaient la ville sainte qui elle est faite d'or pur.
Notre leçon: les pierres précieuses (saphir, émeraude, or, perles, etc…) doivent trouver leur place pour orner le Temple où nous rencontrons notre Créateur mais pas pour orner et embellir notre corps (oreilles, cou, doigts, bras, chevilles, etc…). 

-La cité n'a pas de Temple, car spirituellement l'Eternel et l'Agneau représentent le Temple. 

-Le soleil et la lune n'étaient plus nécessaires car la Gloire de l'Eternel éclaire la cité et l'Agneau est son flambeau.

C'était un voyage qui nous a fait couper le souffle, un voyage qui promet toute disparition de souffrance, un voyage qui doit nous faire renoncer à nos habitudes terrestres, un voyage qui promet un "avenir en or", celle avec l'Agneau de Dieu.
Recevons cette exhortation de l'apôtre Pierre en guise d'encouragement:
"C'est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par Lui sans tâche et irréprochables dans la paix" - 2 Pierre 3.14, ainsi que l'exhortation de l'apôtre Paul à l'église de Thessalonique, en guise de bénédiction: "Que le Dieu de paix vous sanctifie Lui-même tout entiers, et que tout votre être -l'esprit, l'âme et le corps- soit conservé irréprochable lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ" - 1 Thessaloniciens 5: 23.

Notre dernier chapitre diffusera le dernier message de Christ, en guise de conclusion générale. Le prochain texte qui clôtura notre enseignement, nous transmettra le dernier Message de Celui Qui est assis sur le Trône, l'Alpha et l'Oméga, Jésus Christ de Nazareth.

Et le Trône de Dieu et l’Agneau seront parmi eux

Et le Trône de Dieu et l'Agneau seront parmi eux - "Voici, Je viens bientôt

Chapitre 22

 

Ce chapitre conclut la Révélation de Jésus Christ de Nazareth (connue également, suivant la traduction, sous le nom de "Apocalypse") que Dieu Son Père Lui a donnée, pour être dévoilée aux sept églises d'Asie, et qu'à Son tour Il a transmis à Son ange pour être donnée ensuite à l'apôtre Jean qui était en exil sur l'île de Patmos (située sur la mer Egée, en Grèce) afin que ce dernier puisse les transmettre à son tour aux sept églises d'Asie (Ephèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée). Bien que les messages de cette Révélation fussent spécialement écrits à l'attention de ces sept églises d'Asie, des églises symbolisant "sept comportements spirituels" qui ont été critiqués par Jésus Christ, il se trouve que ces critiques touchent davantage toute église contemporaine.


C'est donc la fin du voyage spirituel de l'apôtre Jean.

Les dernières visions de Jean: le Paradis de Dieu

Voici l'ange lui fait découvrir les autres merveilles de la cité sainte: un pur fleuve d'Eau de Vie et l'Arbre de Vie. Ils symbolisent tout simplement la vie. "Je suis la vie" disait Jésus Christ, selon Jean 14:6b. Dans cette cité sainte, le peuple serviteur saint et scellé du Nom de l'Agneau vivra avec Lui dans la lumière éternelle de Son Royaume. "Je suis la lumière du monde" disait-Il encore, et "ceux qui me suivent auront la lumière de la vie", selon Jean 8:12. Vie et lumière éternelles constitueront "la dot éternelle" de l'Agneau à Son épouse. C'est le Paradis de Dieu promis aux vainqueurs selon le chapitre 2:7b, l'épître à l'église d'Ephèse.

Notre attention:

(a) Il est à souligner que ce "Paradis de Dieu" n'est pas le paradis traditionnellement appris ou encore enseigné jusqu'à nos jours, en disant que toute personne décédée va au paradis; de la même manière, ne nous laissons pas dupés par cette chanson française qui s'intitule "on ira tous au paradis".

(b) Notre attention est également attirée sur le fait que "selon le thème de fertilité", les catholiques, ou autres idolâtres, ont aussi "leur eau de vie" qu'ils appellent « eau bénite », et la croix qu'ils vénèrent ils l'appellent aussi "l'arbre de vie". Ces croyances catholiques héritées de la Grèce antique (héritées de l’Egypte et de Babylone donc), et qui font partie intégrante de leurs pratiques doctrinales, c'est-à-dire l'usage de leur eau de vie et de leur arbre de vie n'a rien à voir avec l'Eau de Vie et l'Arbre de Vie que les saints élus de Dieu hériteront dans Son Royaume [veillons à séparer ce qui est saint du profane en mettant toujours en majuscule tout ce qui révèle un caractère divin].


A propos de l'Eau de Vie et l'Arbre de Vie, que nous en disent les Ecritures?

a) Adam, ayant transgressé ce que Dieu lui a commandé de ne pas faire, l'a chassé du jardin d'Eden, de peur qu'il n'aille aussi manger de "l'Arbre de Vie", qui était planté au milieu du champ d'Eden, et vivre éternellement  - Genèse 2:9; 3: 22-23. Il fallait certainement que Dieu le chassât car après avoir mangé le fruit défendu, il ne doit surtout pas vivre éternellement avec le péché dans son corps.

b)Nous avons appris au cours du précédent chapitre que "l'Eau" que Dieu a fait jaillir du rocher d'Horeb, pour donner à boire aux enfants d'Israël (Exode 17:1-6), symbolisait Jésus Christ selon 1 Corinthiens 10:4. Ils buvaient déjà de cette Eau de Vie de Jésus Christ mais ils ne le savaient pas. [cf. leçon précédente].


c) La vision du prophète Ezéchiel, à l'issue de son voyage spirituel, selon Ezéchiel 47:1-12, nous fait part de sa similarité avec la vision de l'apôtre Jean, qui parle de ce fleuve d'Eau de Vie et de l'Arbre de Vie. L'on note que l'Eau de ces deux visions apporte guérison et vie sur son passage. Et les arbres qui en dépendent donnent chaque mois de nouveaux fruits. Et les fruits sont mangeables et les feuilles utilisées pour guérir.
Mais tout ceci est symbolique car l'on parle plutôt éternelles aux siècles des siècles comme le prédit le prophète Zacharie, selon Zacharie 14:11.L'on suggère que "le Jardin d'Eden" de joie, de santé et de bonheur perdu est retrouvé; le peuple saint élu, l'Epouse qui porte la Marque de l'Agneau, vivra dans le Paradis de Dieu. Ils seront ceux qui viennent de la grande tribulation et qui ont blanchi leurs robes par le Sang de l’Agneau, Jésus Christ de Nazareth - chapitre 7: 14-17. Ils verront même Son Trône et l'Agneau sera avec eux. L’apôtre Paul, selon l'aspiration divine qui lui a été donnée, a estimé que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à cette gloire à venir - Romain 8 : 18-22.

Epilogue

Les dernières paroles de l'ange

- l'apôtre Jean: Celles de Jésus Christ
[il s'agit de l'un des sept anges portant les sept coupes de fléaux selon les chapitres 15:7; 16:1; 21:9-10, 15. L'on note que l'ange qui a apparu au prophète Ezéchiel, selon Ezéchiel 40:2,3 est le même que celui indiqué selon le chapitre 21:10,15]

 

-Les paroles de l'ange sont Celles de Jésus Christ Lui-même. "Voici, Je viens bientôt". Cette phrase a été dite trois fois (v. 7, 12 et 20). En ces termes, Jésus Christ ne voudrait-Il pas raccourcir la période de séparation entre Sa Révélation et Son Retour? N'apporte-t-Il pas courage, et ne donne-t-Il pas espoir pour un retour proche? Mais dans cette parole, Il annonce également un jugement. Il veut qu'à travers Ses messages aux sept églises d'Asie, toute église de cet âge revienne à Lui pour boire de Son Eau.


1) "Voici, Je viens bientôt. Bienheureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre  »  - v. 7: « Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre car le temps est proche » - v.10:

Si au temps du prophète Daniel, les paroles de la prophétie devaient être scellées, car elles se rapportent au temps de la fin, (Daniel 8:26; 12 .4,9), à l'époque des sept églises elles devaient alors être révélées car le temps est proche, leur accomplissement est proche. Ce qui nous amène à comprendre que notre époque nous situe bien dans les temps de la fin, et tenant compte de cette Parole de Jésus Christ, ces paroles de la prophétie s'adressent tout autant à toute église de notre âge. A part le fait de garder ces paroles de la prophétie qui fait des "bienheureux", Jésus Christ a aussi exalté que le fait même de les lire et les entendre en font également "des bienheureux". En effet, la lecture en vaut la peine car elle pourrait emmener "une écoute", et l'écoute pourrait être transformée en "pratique", la pratique nous aidera par la suite à nous protéger d'être victimes des esprits impurs du démon, tels que décrits dans le chapitre 16 : 13,14. Mais celui qui a lu, entendu et surtout gardé doit encore relire pour re-entendre et doublement garder cette Révélation de Jésus Christ afin que sa joie soit complète. Malgré sa dignité de créature céleste, l’ange en fait même autant.

Dans cet ordre pratique, apprécions cette Parole de Jésus Christ: quand cette femme Lui a dit : "Heureux le sein qui T’a porté ! Jésus lui  répondit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui La gardent - Luc 11 : 27-28. Garder Sa Parole :  c'est mettre en pratique Sa Parole. C'est ce que Jésus Christ essaie en effet de nous faire comprendre en disant: « Mes brebis entendent Ma Voix ; Je les connais et elles Me suivent" - Jean 10 :27. Entendre c'est le fait d'écouter et Le suivre c'est le fait de faire ce qu'Il fait.

Ceux qui L'entendent vont former Son troupeaudont Il est le Berger « Celui de Jésus mort au milieu de la semaine selon la prophétie de Daniel ».Mais ceux qui ne reconnaissent pas Sa voix vont également former un autre troupeau et dont le berger est "le prince de ce monde".


2) "Voici, Je viens bientôt et Ma rétribution est avec Moi pour rendre à chacun selon son oeuvre" - v.12

Son jugement est imminent, et en ce temps-là les injustes seront encore injustes (Hébreux 12:17a) et ceux qui sont souillés se souilleront encore (Romains 1:24,26-28) car ils seront dans un état où la repentance ne sera plus possible. De leur côté, les justes continueront à grandir dans les vertus caractéristiques de Dieu en appréciant leur croissance spirituelle et leur vie de saints.

Qui auront part à l'Arbre de Vie?
"Ceux qui ont lavé leurs robes". Selon la version anglaise King James (KJV) cette phrase a été traduite ainsi: "Blessed are they that do His commandements". "Avoir lavé ses robes" signifie alors "avoir obéi aux commandements de Dieu". Quand Jésus Christ disait alors: "Bienheureux ceux qui ont lavé leurs robes", Il voulais dire "Bienheureux ceux qui ont gardé les commandements de Dieu".

En ces termes Il s'adressait aux Juifs pharisiens et autres qui suivaient la Loi à la lettre et non selon l’Esprit -Jean 5:45-46- : "Ne pensez pas que Moi Je vous accuserai devant Le Père; celui qui vous accuse c'est Moïse en qui vous avez mis votre espérance. Car si vous croyiez Moïse, vous Me croiriez aussi parce qu'il a écrit à Mon sujet". Tout comme les Paroles aux sept églises d'Asie, ces Paroles de Jésus Christ s'adressent également à toute église de notre âge, et quiconque mettant son espoir en Dieu Son Père n'y échappera pas.

Il disait également selon Jean 12:48-50: "Celui qui Me rejette et qui ne reçoit pas Mes Paroles a son juge: la Parole que J'ai annoncée, c'est Elle Qui le jugera au dernier jour. Car Je n'ai parlé point de Moi-même, mais Le Père Qui M'a envoyé M'a prescrit Lui-même ce que Je dois dire et annoncer. Et Je sais que Son commandement est la vie éternelle. C'est pourquoi les choses que Je dis, Je les dis comme Le Père me les a dites".
La Loi ayant été donnée à Moïse (Jean 1:17a) pour être transmise aux enfants d'Israël d'abord, et aux descendants d'Abraham en Jésus Christ par la suite.

L'invitation finale

"L'Esprit et l'Epouse", ceci suggère une relation parfaite et sanctifiée entre l'Epouse et le Saint Esprit. L'Epouse, dans Sa sainteté, lance, au Nom de Jésus Christ de Nazareth, un dernier appel à quiconque a soif pour venir boire gratuitement l'Eau de Vie qu'Il offre.

 

[…] Et que celui qui a soif vienne : que celui qui veut prenne de l’Eau de vie, gratuitement »  - v.17.Tout comme ce public du Grand Jour de la Fête des Tabernacles, et tout comme la Samaritaine -Jean 4: 4-26 à qui Jésus Christ s'est adressé pour offrir Son Eau de Vie éternelle.

A l'issue du tracé du Plan de salut de l'homme que Dieu a exécuté à travers Ses commandements, les écrits des prophètes, Ses serviteurs, les Psaumes, les écrits des apôtres de Jésus Christ, cet appel est encore lancé à celui qui a soif et qui entend Sa Voix pour recevoir cette Eau de Vie que Lui Seul peut donner, "de l'eau qui deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle" - Jean 4:14.

3) L'avertissement de Jésus Christ de Nazareth - v.18-19

"[…]: Si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie ; Dieu retranchera sa part de l’arbre de vie"

Par cette déclaration, Jésus Christ veut que toute parole de Sa Révélation doit être gardée dans son intégralité. Il nous avertit de façon ferme et avec autorité qu'aucun mot ne doit y être rajouté ni y être retranché pour changer les termes des prophéties qui y sont écrits.

De nos jours, beaucoup d'églises transforment complètement la Parole de Dieu en pratiquant ce qui écrit à leur convenance. N'est-ce pas modifier ce que Dieu a ordonné de faire? Agir ainsi c'est modifier le Plan de salut que Dieu a établi pour l'homme.
Au cours de cet enseignement, nous avons certainement senti que satan veut à tout prix établir son royaume sur toute l'étendue du globe en dominant sa population. Il cherche également à détruire ce dernier livre de la Bible qui contient la Révélation de Jésus Christ, un grand outil de défense de ceux qui sont en quête de la vie éternelle.

Mais satan ne réussira pas. Et celui qui agira à l'antagonisme sera châtié et n'aura aucune part à l'Arbre de Vie; il ne connaîtra pas non plus la ville sainte. Selon Matthieu 5: 17, 19a, voici ce que disait Jésus Christ à propos de la Parole de Son Père: "Ne croyez pas que Je sois venu pour abolir la Loi et les prophètes (cela veut dire les écrits des prophètes).  […]. Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le Royaume des cieux".

Mais retenons fermement que l'avertissement concerne la Bible  entière qui contient la Parole de Son Père, Ses Loi, disciplines, ordonnances, statuts, en bref ce qui constitue son Plan de salut pour l'homme.
Cet avertissement fut donné aux sept églises d'Asie, mais il s'adresse tout autant à toute église de notre époque. Tâchons donc de ne pas le négliger!

Mais il est bien de nous rappeler que cet
avertissement remonte au temps de Moïse, le serviteur de Dieu, à qui Il a transmis Ses commandements - Deutéronome 4:2. Voici ce qui est écrit: "Vous n'ajouterez rien à ce que Je vous prescris et vous n'en retrancherez rien, mais vous observerez les commandements de L'Eternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris" (ceci est rappelé dans Deutéronome 12:32).

Il est également à noter que l'Ancien Testament est clos par les Recommandations de Dieu en ces écrits du prophète Malachie, selon le chapitre 4:4 (chapitre 3:22 selon la version malgache): "Souvenez-vous de la Loi de Moïse, Mon serviteur que Je lui ai prescrite à Horeb pour tout Israël, avec des préceptes et des ordonnances". En effet, ce sont des commandements à observer jusqu'à la millième génération selon Deutéronome 7:9

4) La dernière assertion  de Jésus Christ: "Oui, Je viens bientôt" - v.20
L'Auteur de cette Révélation, Jésus Christ de Nazareth (Matthieu 2:23; 21:11; Actes 4:10; 22:8), l'Agneau de Dieu, et S'identifiant en ces Noms, à travers ce dernier livre de la Bible: Le Témoin Fidèle et Véritable; Le Premier-né des morts; Le Prince des rois de la terre; Celui Qui était mort et Qui est revenu à la Vie; Le Premier; Le Dernier et Le Vivant; L'Amen, Le Témoin Fidèle et Véritable; Le Roi des rois et Le Seigneur des seigneurs; L'Alpha et L'Oméga; Le Premier et Le Dernier; Le Commencement et La Fin; Le Rejeton et La Postérité de David (Il appartient à la lignée de David à qui Dieu a promis un Trône éternel, un Royaume éternel - Luc 1:33) ; L'Etoile brillante du matin (L'Etoile, un descendant de la tribu de Juda - Nombres 24:17c), termine Son Message en confirmant une fois de plus Son Retour proche: "Oui, Je viens bientôt".

Au point où nous en sommes, serions-nous en mesure de nous classer/ou oserions-nous nous classer/ou même nous imaginer parmi les saints élus de Dieu et dire/répondre "Amen. Viens Seigneur Jésus"?

Au point où nous en sommes, serions-nous capables de nous tenir debout devant Son tribunal, sans reproches, sans tâches, sans rides, vis-à-vis de la Parole de Son Père, "La Loi de Moïse, les prophètes", l'enseignement de Jésus Christ de Nazareth à travers Ses apôtres, la Révélation de Jésus Christ?

En effet, nous avons encore énormément à apprendre afin de devenir de vrais adorateurs tels que Dieu, notre Créateur désire que nous soyions, des adorateurs en esprit et en vérité (Jean 4 :23-24), selon Sa Volonté, suivant Sa Parole.
En effet, nous avons encore énormément à entretenir afin que notre corps que Dieu a créé en Son Image soit sanctifié vis-à-vis de Sa Parole. Ceci implique des corrections de la tête aux pieds: toute parole qui sort de notre bouche (Jacques 3:5-10), la façon de nous habiller (Deutéronome 22:5), notre façon de manger (Lévitique 11; Deutéronome 14:1-21), et bien d’autres choses décrites dans la Bible. Nous avons énormément à mettre en ordre au sein de notre famille.En effet, nous avons encore énormément à nettoyer au sein de notre église, afin que Jésus Christ de Nazareth soit Le Seul et Vrai Berger du troupeau que nous sommes.En effet, nous avons encore énormément à corriger/à restaurer au sein de notre église afin que la Parole de Dieu soit "rebâtie" et "redressée" pour en faire la vraie église selon Son Cœur."Personne ne verra le Seigneur sans la sanctification", disait l'apôtre Paul, selon l'inspiration divine qui lui a été donnée - Hébreux 12:14

Notre conclusion :


Voici, nous sommes arrivés au terme de cet enseignement, et tenons à vous remercier de l'avoir suivi avec nous dans la patience.
Notre enseignement arrive à terme mais apprendre la Parole de Dieu reste un investissement personnel qu'il faut nourrir quotidiennement, une plante à arroser régulièrement, et ceci tout au long de notre séjour temporaire sur cette terre. Nous encourageons une relecture et une étude profondes de Son Livre Saint.
Nous espérons que vous avez pu trouver quelque chose de différent dans notre enseignement, parmi des centaines qui existent sous toutes leurs formes, quelque chose qui  a pu vous convaincre du contraire de ce que vous avez vécu, lu ou entendu jusqu'à présent et laquelle vous aiderait à vous orienter vers une nouvelle direction.
Puisse Celui Qui a donné cette Révélation à Son Fils, Jésus Christ de Nazareth, agrandir en vous cette conviction et fasse multiplier en vous d'autres convictions afin d'orienter totalement votre chemin vers Lui, dans Sa Parole.
"Heureux ceux qui lavent leurs robes afin d'avoir droit à l'Ardre de Vie et d'entrer par les portes dans la ville", en d'autres termes:

"Blessed are they that do His Commandments, that they may have right to the Tree of Life, and may enter in through the gates into the city" (KJV)

Contrairement à ce que la plupart le croient, la Révélation de Jésus Christ de Nazareth est loin d'être un livre qui fait peur, et qu'il faut donc ignorer. Pour les uns, sa traduction en "Apocalypse" a semblé alourdir leurs pensées, pour les autres c'est tout simplement un livre de mystère réservé à un futur inconnu qui ne mérite pas d'être enseigné pour bouleverser ce qui est établi.

Mais en cette occasion, nous voudrions porter à votre meilleure attention que la Révélation de Jésus Christ de Nazareth, en l'occurrence les messages transmis aux sept églises d'Asie, à travers les visions de l'apôtre Jean, ne constitue que des armes vitales de défense contre toute emprise que satan, le prince de ce monde, exerce sur ceux qui cherchent le Royaume de Dieu et Sa Vérité pour une vie éternelle. De ce fait la connaissance de ce livre est un grand outil en vue du salut de notre âme.

"Ne vous amassez pas des trésors sur la terre où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent, mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.

Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur" - Matthieu 6: 19-21

Nos remerciements

 

Nous remercions profondément Dieu, notre Créateur, au Nom de Son Fils Jésus Christ de Nazareth, de nous avoir permis de contribuer, via Internet, à l'enseignement de la Révélation qu'Il a donnée à Son Fils, Jésus Christ de Nazareth.
Notre enseignement est loin d'être le vrai et le parfait, car nous sommes sûrs qu'il y a beaucoup de choses (a) que nous avons mal expliquées, (b) que nous avons aussi mal interprétées, (c) que nous avons même dites en trop, ou (d) que nous avons omises de dire. Mais nous remercions l'Eternel de ce qu'Il nous a permis de comprendre jusque-là pour assurer ce minimum de partage. Mais il Lui appartient de nous faire révéler, selon Son Plan, ce que nous n'avions pas pu "voir ni entend

Nous remercions chaque membre de l'église "Fiangonana Apokalipsy eto Madagascar" (F.A.M) pour toute contribution qu'il a bien voulu apporter en vue d'assurer la diffusion de cet enseignement via Internet. Puisse Dieu lui rendre et multiplier ce qu'il a donné.


Nous remercions également notre équipe de rédaction et de traduction de ses efforts afin de rendre la lecture de cet enseignement via Internet plus captivante.

Louons L'Eternel! Amen